Connectez vous

Société

Un fonctionnaire avertit pour «comportement nocif à l’environnement de travail» à cause de sa bonne humeur

Publié

dans

Durant le mois de Ramadan, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne lorsqu’il s’agit d’humeur au quotidien. C’est ce que nous apprend cette histoire insolite d’un fonctionnaire de Mairie.

Yacine B., 29 ans, est employé dans une mairie d’une ville du centre algérien depuis 4 ans. Fonctionnaire modèle, il jouissait d’un certain respect de la part de ses collègues, avec qui il entretenait de bonnes relations. Mais voilà, en ce mois de Ramadan, les choses ont changé pour Yacine. Il vient d’être sévèrement réprimandé par sa hiérarchie, avec une menace d’avertissement écrit à verser dans son dossier de carrière pour « comportement nocif à l’environnement de travail, nuisance et atteinte à la quiétude des collègues ».

La raison est totalement surprenante, nous raconte Yacine qui nous a rendu visite à la rédaction pour raconter son malheur. « on m’a tout simplement reproché d’arriver tous les jours de bonne humeur, souriant et aimable aussi bien avec mes collègues qu’avec les usagers », déplore Yacine, avant d’ajouter : « oui c’est vrai, j’arrivais tous les jours avec une humeur au top, puisque je me sentais en forme, je tapais dans l’épaule de mes collègues qui arrivaient en moyenne 1h15 après moi en leur disant de prendre leur courage à deux et d’essayer de travailler un peu pour faire passer le temps. Mais visiblement, cela n’a pas été de leur goût, puisqu’ils ne me retournaient jamais le bonjour et me regardaient de travers. Certains m’avaient carrément menacé de me donner un coup de boule si je ne leur foutais pas la paix (nedkhel fik b d’magh loukane ma tekhtiniche), me disaient-ils ».

Du coup, après quelques jours de cette situation, Yacine a été convoqué par son supérieur qui lui a intimé l’ordre de cesser ce comportement irresponsable et d’adopter une attitude ramadanesque conforme à la vie à d’un fonctionnaire au bureau durant ce mois sacré. Cette entrevue avec son chef a été complétée par une menace claire de lui adresser un avertissement écrit si cela venait à se reproduire à nouveau.
Depuis, Yacine nous a confié qu’il a préféré prendre des congés pour finir les deux semaines restantes de Ramadan chez lui en toute tranquillité. Il ira répandre sa bonne humeur dans la rue avec ses voisins de quartier et dans les marchés. Pas sûr que ce soit une bonne décision…

Annonce
3 comments

3 Comments

  1. water water

    juin 15, 2017 à 8:06

    Yacine a tore , on a peut pas se monter en bonne humeur dans des funérailles.

  2. BOUARIF-AURES

    juin 16, 2017 à 5:20

    la mauvaise humeur est un vaccin inventé par les membres du CLAN coté Oujda !
    Cordialement: Un Algérien et Chaoui

    • kamel1984

      juin 28, 2017 à 12:51

      C’est pour plaisanter M..et il n y a pas de clan d’Oujda..on est tous des algériens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

Saint Valentin : Afin d’éviter tout incident amoureux, Bimo rappelle son Ambassadeur

Publié

dans

Par

ambassadeur

La Saint Valentin aura-t-elle lieu en Algérie ? C’est la question que tous les couples se posent à deux jours du 14 février. En effet, les amoureux sont à court d’idées, et n’arrivent pas à trouver un présent pour leurs chéri(e)s. En cause, la politique d’austérité imposée par le gouvernement. Interdits à l’importation, le chocolat, les parfums, la vaseline, la lingerie, les briquets zippo et les poupées gonflables…sont tous indisponibles. Pire encore, le seul chocolat algérien digne de ce nom, Ambassadeur, vient d’être retiré du marché, une annonce faite par son fabricant Bimo. Faute de cadeaux, la fête des amoureux sera tout simplement annulée, une décision prise ce matin par le conseil de sentimentalité.

Bimo rappelle son Ambassadeur !

Représentant le seul espoir pour les couples, Ambassadeur ne sera pas disponible le jour de la Saint Valentin après son retrait du marché. “Ce matin, nous avons décidé de rappeler notre Ambassadeur afin d’éviter les déceptions amoureuses. Ambassadeur, qui s’est fait passer pour le must du chocolat en Algérie grâce à son talent d’entremetteur et sa ruse diplomatique. Mais en réalité, c’est juste un détergent solide non comestible contenant 0.00070 % de cacao. Il risque donc de se faire démasquer dans deux jours par les amoureux trop exigeants. C’est pourquoi, nous avons préféré de retirer notre produit du marché plutôt que d’être responsable de la rupture de milliers de couples” souligne M.Hamoudi, PDG du groupe Bimo. Avant d’ajouter “notre Ambassadeur reprendra ses fonctions dès le 15 février”

Plus de 70 % de « caca »

Une étude de l’institut Pasteur réalisée sur 3 marques locales de chocolat dont on ne citera pas le nom pour pas ternir l’image de Bimo, Prima et Amine, révèle que ces petites friandises qui font le bonheur des enfants et des adultes, contiendraient 0 % de cacao et 70 % de caca intense. Faute de cacaoyer, l’industrie du chocolat aurait utilisé des graines d’excréments animaliers pour fabriquer leurs pâtes à caca. Un biologiste aurait découvert en analysant des barres des 3 marques sus-nommées, des quantités importantes de matière fécale dépassant parfois les 70 %. Aucune trace de cacao n’a été cependant retrouvée.

Lire la suite

Société

Mnanauk invite Benghebrit à intégrer l’éducation sexuelle dans les programmes scolaires

Publié

dans

Par

mnanauk

En plein réforme scolaire, les spécialistes de l’éducation (inspecteurs, sociologues et enseignants) travaillent corps et âme afin d’établir les meilleurs programmes pour la prochaine rentrée.

Mais la proposition la plus innovante vient d’ailleurs. Elle est l’oeuvre du sociologue, le plus consulté du pays, Mnanauk. Depuis sa chambre tapissée de posters de Mariah Carey, le psychanalyste quadragénaire a lancé une téléconférence avec le ministère de l’éducation via sa Webcam, 2.0 mégapixels. Même s’il était flouté et une grande partie de son discours censuré, son message était clair et sa proposition a été entendue par la ministre Benghebrit et ses cadres: “les programmes scolaires sont déficients. Le plus important pour un enfant en 2017 est de connaitre sa sexualité, ses sentiments amoureux, et ses éventuelles pratiques sexuelles dans le respect d’autrui. Par manque d’éducation sexuelle demeurant un sujet tabou pour les parents, nos enfants se ruent sur les sites pornographiques qui travestissent la sexualité en lui donnant un aspect obscène et vulgaire. Je vous communiquerai très prochainement mon programme qui concerne les éleves du moyen, je suis même prêt à former des enseignants en éducation sexuelle pour lancer cette matière, éducation sexuelle “rak fahem” dés la rentrée prochaine” assure Mnanauk.

Mnanauk, l’Algérien qui concilie à la fois Sigmund Freud et Mia Khalifa, ajoute que son programme d’éducation sexuelle vise à désacraliser le sexe considéré comme le problème numéro 1 des Algériens, et de mettre en garde les jeunes contre les risques liés aux pratiques relations sexuelles (MST, grossesse non désirée…..)
Il permettra également de traiter le complexe de Tayeb, une variante du Complexe d’Œdipe, défini par le désir inconscient d’entretenir un rapport sexuel avec sa prof ou plutôt sa maîtresse, de musique ou de dessin, souvent sexy.

Bref, Mnanauk promet une analyse méta-psychologique de tous les jeunes algériens souffrant de troubles sexuelles, cela permettra en deuxième lieu de diminuer, de moitié, le raccrochage précoce, selon lui “le sexe est la première cause de l’échec scolaire, rak fahem”

Lire la suite