En train de lire
Le mécanicien d’un vol Air Algérie se met à vendre zlabia-Qelb Louz à bord de l’avion

Le mécanicien d’un vol Air Algérie se met à vendre zlabia-Qelb Louz à bord de l’avion

Avatar
air-zlabiya

Les passagers du vol AH 1004, parti hier d’Alger à destination de Paris, n’en croient pas toujours pas leurs yeux et leurs oreilles de la scène à laquelle ils ont assisté durant le vol.
Selon plusieurs passagers qui ont pris contact avec la rédaction d’El-Manchar, tout semblait se dérouler normalement durant ce vol qui est parti avec 1h20 de retard. A bord, l’avion affiche complet.
10mn après le décollage, le commandant de bord fait son annonce habituelle de bienvenue en commençant par présenter les excuses de la compagnie « pour ce léger retard » dû à des raisons techniques de procédures, avant d’annoncer quelques paramètres liés au vol : vitesse, altitude, température et heure estimée d’arrivée.
Suite à cela, les hôtesses de l’air ont fait le tour des passagers pour demander à chacun s’ils voulaient ou pas déjeuner (il était environs 13h30), en raison du mois de Ramadhan. Quelques-uns ont choisi de manger tandis que la majorité a décliné la proposition.
Après le bref service de repas, les choses ont commencé à se tordre. En effet, la cheffe de cabine prend la parole pour annoncer aux passagers qu’un service de vente de produits détaxés allait être proposé aux passagers, et comme d’habitude, cigarettes, parfums (mais pas d’alcool cette fois-ci, dit-elle, en raison du mois sacré) étaient au menu. Avant d’ajouter que le mécanicien de bord allait faire une annonce à son tour. Regards médusés des passagers, parfois inquiets, car c’est la première fois que le mécanicien de bord allait s’adresser aux passager durant le vol, et certains craignaient une annonce de mauvaises nouvelles.
Sauf que voilà, lorsque le mécanicien prend la parole, il annonce fièrement, qu’ « en tant que bon mécanicien qui se respecte en ce mois sacré de Ramadhan, il a[vait] l’honneur et le plaisir de proposer à [sa] chère clientèle , des produits locaux de Ramadhan, à savoir Zlabia Boufarik et Qelb Louz mahchi, spécialement préparés la jour même (pour Zlabia) et la veille (pour Qelb Louz). Le tout à des prix défiant toute concurrence puisque vendus à bord de l’avion, ils étaient détaxés et donc moins chers qu’à l’extérieur, voire, moins chers qu’à Paris même » !
Aussitôt l’annonce terminée, il sort du devant de l’appareil en poussant le chariot de catering et se met à vendre sa marchandise aux passagers. Et tout y était : les plateaux ronds de Qelb Louz, avec la spatule, les caissettes et les boites, ainsi que des plateaux de Zlabia dégoulinant de miel avec une balance pour la pesée.
On pensait avoir tout vu avec Air Algérie, surnommée parfois, Air Couscous, mais qui sera certainement renommée « Air Zlabia ». on n’est pas au bout de nos surprises avec notre compagnie nationale et qui sait, peut être qu’à l’Aîd El-Kébir, une vente de mouton aura lieu à bord…

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut