Un divorce est toujours difficile et douloureux à vivre pour les enfants, d’autant plus si leurs parents continuent de se déchirer après leur séparation. Ce qui semble être le cas au Moyen-Orient où l’Arabie saoudite a annoncé ce lundi 5 juin qu’elle rompait sa relation avec le Qatar.

Une rupture qui achève une histoire d’amour de plus de 20 ans pendant lesquelles les deux tourteaux n’ont eu de cesse s’entre-enculer en détroussant leur djellabas immaculées entre deux prières tartuffardes. Le couple a cassé tous les tabous, se livrant à des partouzes avec les voisins émiratis, Bahreïniens, Turcs. Français et Américains étaient aussi parfois de la partie.

Mais l’Arabie Saoudite et le Qatar comme nous le savons tous ont un enfant nommé Daech, né en 2006 suite à des rapports non protégés. Cet enfants bâtard né suite à une partouze a grandi auprès de ses parents chéris qui ne lésinaient pas sur les moyens pour lui faire oublier ses origines adultérines. Mais voilà que la question de sa garde et de sa prise en charge est mise sur la table maintenant que le divorce a été prononcé ? Qui de l’Arabie ou du Qatar aura la garde et le financement de l’enfant ? Selon nos sources, c’est le tribunal international qui tranchera jeudi sur cette question. Selon certaines indiscrétions, les juges se prononceront pour une garde partagée, Daech étant un enfant adultérin (c’est-à-dire un fils de pute pour dire les choses clairement), il n’est pas possible pour eux de déterminer qui du Qatar ou de l’Arabie saoudite est la pute dans cette histoire.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…