La visite du président Donald Trump à Riyad a énormément agité les médias ces deux derniers jours. Le président états-unien a en effet été reçu par le roi Saoudien Salman, et est venu accompagné de sa femme Melania et de sa fille Ivanka chevelures au vent, dans ce pays où aucune simple mortelle n’a en principe le droit de se montrer sans voile. Voire de se montrer tout court.
Au programme de ce pèlerinage ubuesque: la signature d’un contrat colossal de 380 milliards de dollars, dont 110 destinés rien qu’à l’achat d’armement par le royaume. Mais aussi: danse exotique sabre à la main exécutée avec une grâce éthérée par Trump, ouverture d’un centre anti-extrémisme et discours lèche-cul. Accessoirement, Melania et Ivanka Trump ont aussi eu droit à un « reluquage » permanent de la part d’une cour royale exclusivement masculine, à la fois émoustillée et craintive que la foudre ne s’abatte sur le pays, ou qu’un séisme ne le décime, leurs scientifiques ayant déjà prouvé que les tremblements de terre sont provoqués par ces étranges créatures.
Le président Trump a donc déclaré au deuxième jour de sa visite, que la lutte contre le terrorisme islamique radical était une lutte entre « le bien et le mal », et a accusé l’Iran d’être la principale source de ce type de terrorisme. Le Centre contre le financement du terrorisme a donc été créé par l’Arabie Saoudite et les USA le 21 Mai 2017 pour les finalités de cette « lutte ».
Un jour seulement après son inauguration, cet organisme semble déjà être opérationnel et commence même à porter ses fruits: il a en effet tout de suite identifié le royaume des Al Saoud comme étant le principal artisan et propagateur de l’extrémisme islamique dans le Monde, à travers la dissémination d’une idéologie dangereuse et meurtrière rendue possible par sa puissance financière capable d’acheter même la mère de Trump (Il n’est plus à ça près de toute manière). Sans parler des bombardements massifs sur le Yémen.
Malgré tous les défauts que l’on peut leur reprocher, les saoudiens semblent toutefois de bonne foi dans leur volonté de tuer le terrorisme et de contribuer à la paix dans le monde: d’après nos dernières informations, ils ont immédiatement gelé leurs propres comptes, et ont mobilisé l’intégralité de leur armée contre elle-même. Des duels au sabre ont été organisés au sein du palais royal pour s’entretuer dans la bonne humeur entre deux bouchées de petits fours et deux gorgées de thé à la menthe.
D’après nos sources au sein du Centre contre le financement du terrorisme, les Etats-Unis sont les deuxièmes sur la liste, voire potentiellement ex-aequo avec l’Arabie Saoudite. Donald Trump a crié aux « Fake News » et a accusé l’Iran et la Russie d’être derrière la création du Centre.

0 commentaire
  1. J’adore !
    Si La fille du Borgne avait gagné les élections, j’aurais demandé l’asile politique à votre journal 😀
    Une lectrice française.

  2. Un grand problème devant le conseil de sécurité ,
    Le pouvoir el Saoud est criminel depuis sa naissance.
    La terre d’Arabie est protégée par la prière du père des prophètes Abrahim.
    Supprimer El Saoud sans toucher à la terre et sans favoriser les adeptes du feu, c’est une entreprise que seul le programme du président peut réaliser.

  3. Lorsque j’observe notre emblème, le symbole de tout un peuple et les centaines de milliers de morts pour la cause Nationale, le voir exposé par ces arabes tayhoudites, pour accueillir ce malade de TRUMP, est une grave , voir très grave insulte à notre pays, ses Valeureux Martyrs et à notre honneur et dignité, de quel droit ces traîtres exposent notre Drapeau pour dire que les Algériens sont dans cet accueil de la honte, sans, que nos pseudo dirigeants disent mot, silence, nous avons perdu nos figues qui nous servent de stérilité, les avoir de nos jours, il est impossible avec ceux qui nous dirigent dans le tunnel et l’obscurité totale vers la catastrophe, et ce n’est ni Teboune le Tajine du Clan, ni SELLAL HACHaâ -Rabi !!!
    Cordialement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…