Limogé trois jours après sa nomination du poste de ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Messaoud Benagoune est passé l’offensive pour expliquer les véritables raisons de son éviction. Accusé d’être à la tête d’un important réseau de “parkingueurs”, critiqué violemment par les internautes à cause de son parcours et de son manque d’expérience, et d’avoir des condamnations à de lourdes peines de prison qui auraient justifié la décision du Président de mettre fin à ses fonctions.

L’éphémère ministre s’est présenté ce matin devant la justice, en posant fièrement avec un document émis par la Cour de Batna et signé par le procureur général et le greffier, indiquant clairement que le casier judiciaire de l’intéressé est vierge. Et elle est là, la véritable raison de son limogeage : Un casier judiciaire vierge. En effet, les ministres du gouvernement Tebboune n’auraient pas supporté la vue de ce casier judiciaire vierge d’une blancheur éclatante, eux qui n’ont plus des casiers mais des conteneurs judiciaires. Ils auraient ressenti un malaise et même perdu leurs moyens pour certains, comme le ferait un Dracula exposé à la lumière du soleil ou un Superman à la vue d’un morceau de Kryptonite. C’est ainsi que, craignant pour la cohésion de son groupe, le premier ministre a fini par avoir le scalpe de ce jeune “élément perturbateur”.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…