En train de lire
A peine démis de ses fonctions, Sellal contacté par plusieurs cirques pour incarner leur clown

A peine démis de ses fonctions, Sellal contacté par plusieurs cirques pour incarner leur clown

Avatar
sellal

La nouvelle vient de tomber : Sellal n’est plus premier-ministre. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika vient donc de mettre fin aux fonctions d’Abdelmalek Sellal qui a été à la tête du gouvernement durant 5 ans. A sa place, le président a nommé Abdelmadjid Tebboune et l’a chargé de constituer le nouveau gouvernement.
Les algériens qui s’attendaient pour la plupart à cette nouvelle n’ont pas été surpris de cette décision, mais paradoxalement, un sentiment généralisé de lassitude et de tristesse s’est emparé de la population en raison de la grande popularité dont jouissait le désormais ex-premier ministre algérien.
Et pour cause, c’est avec lui que les algériens ont pu vivre des moments hilarants et totalement loufoques en raison du penchant de Sellal à tout tourner à la dérision, même quand il est dans les situations les plus sérieuses.
Tout le monde se souvient de ses sorties, souvent improvisées, lors de discours, de rencontres avec la population ou avec des homologues étrangers, où Sellal ne manquait jamais de lâcher une petite blague ou une petite phrase totalement décontextualisée et qui était par la suite reprise sur les réseaux sociaux. « Faqaqir, salam ya el batata, harrek el marmita, ou encore Samia zidi fel moussiqa bech yechethou », autant de phrases et d’expressions qui ont marqué le passage de Sellal à la tête du gouvernement.
Cependant, ceux qui pensait que Sellal allait être mis aux oubliettes se trompent puisque nous avons appris il y a quelques instants, qu’à peine débarqué du gouvernement, Sellal a été contacté par plusieurs cirques de renommée internationale pour lui proposer un travail en leur sein.
Comme nos lecteurs peuvent le deviner, ces cirques ont fait appel à Sellal pour ses talent d’humoriste et lui ont donc proposé d’incarner leur clown-star lors de leurs tournées mondiales.
Il se dit que 4 grands noms de cirque (Zavatta, Bouglione, Amar et Pinder) se livrent d’ores et déjà une bataille féroce pour s’adjuger les services de notre ex-premier ministre. Certainement une bonne nouvelle pour l’Algérie qui verra son nom cité dans les plus grands chapiteaux du monde.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut