Connectez vous

Monde

Vidéo : la télévision publique saoudienne floute le visage de Melania Trump

Publié

dans

saudiatv

La première dame des États-Unis, Melania Trump a accompagné son mari lors de sa premier visite officielle samedi en Arabie Saoudite. L’enthousiasme extravagant wahhabites qui cherchent la sécurité et la protection dans une région mouvementé, a été néanmoins gâché par la tenue non voilée de Melania dans ce royaume ultraconservateur où les femmes sont soumises à des restrictions.

En effet, même si l’ancien mannequin était habillée sobrement d’un pantalon ample à taille haute et d’une chemise à manches longues de couleur noire, ses cheveux par contre étaient au vent, un pécher impardonnable, dans ce royaume pudique, montrer les cheveux de la femme est une atteinte à la pudeur et une incitation à la débauche, ce qui a obligé la télévision publique (Saudi 1 tv) a flouté le visage de l’épouse du président américain.

Pour rappel,  les femmes en Arabie Saoudite ne peuvent faire que très peu de chose par elles-mêmes. Elles sont vues comme d’éternels mineurs. Durant toute leur vie, elles sont placées sous la tutelle d’un homme, un ” Mahram ” (tuteur). Ça peut être un père, un frère ou un mari. Elles doivent obtenir leur autorisation pour tout : sortir, travailler, se marier.

Annonce
4 comments

4 Comments

  1. AURES-BOUARIF

    mai 22, 2017 à 11:07

    L’Arabie Tayhoudite, Une mais avec le Capelet et l’autre tenant une bouteille de Whisky, est une collision avec Israël la sioniste, et la trésorière de l’occident, contre un peuple Le Yémen pays le plus pauvre de la planète et surtout cette guerre leur a imposé, une très grave maladie “LE CHOLÉRA”, le tout servi par ces criminelles enturbannés, pseudos gardiens des Lieux SAINT DE L’ISLAM, avec le soutien militaire des sionistes, pauvre monde Arabe, tu es vidé de ta substance, de ceux qui ont fait ton histoire jusqu’aux portes de l’Europe et plus de 8 siècles en Espagne le pays d’EL MORO ! les wahhabites Ibnes-saouds, “Saoul au whisky”, et ils ont fait du Royaume du Maghzen un lieu de jouissance et des centaines voir des milliers d’orphelins innocents, merci le Wahhabisme Charlatan, les Américains cherchent les Pétros-Dollars et les danseuse à l’épée baissent le froc !!!

  2. water water

    mai 22, 2017 à 4:13

    Dans l’évangile, une femme qui ne couvre pas la tete, on lui rase le crane.
    Les femmes Françaises colabos en 1945, on leur a rasé le crane.
    Le régime el Saoud , de Téheran ou le notre , pour rester, il recevra Tchicholina seule à bord d’un 747.

    Les musulmans sont des morts sur le droit chemin.
    Les Judao chrétiens sont des vivants sur le mauvais chemin.
    Personne ne trouve son compte.
    Affaire à suivre.

  3. BOUARIF-AURES

    mai 22, 2017 à 7:40

    Même les bonnes sœurs sortant des couvents n’en reviennent pas, comment l’occident et les République où royaumes dites de démocratiques et laïques tolérants ce spectacle de ce mauvais comédien de Trump, les Arabes TAYHOUDITES, cachent le visage des femmes, mais nous connaissons leur faible chez les femmes, le Maroc et son Roitelet sont les témoins et consentant, et à quelques centaines de kilos-métrés, d’où est venu le Missile des Yéménites pour saluer ce clown de Trump, ils a bien rouler les Arabes ces minuscules satellites et micros microbes des Arabes Tayhoudites, votre heure heure sonnera bien et le plus vite ce sera mieux et allégera la souffrance du Peuple vaillant du YÉMEN, c’est bientôt les vacances et la France accueillera ces yahoudites pour faire marcher le commerce et combler le budget de la France, afin que les pseudos journalistes ,du droit et des libertés, ne parleront pas des crimes des Tayhoudites !!!
    Cordialement: à tous les hommes dignes de ce nom !!!

  4. boualemou

    mai 28, 2017 à 10:50

    merci madame
    merci monsieur
    c est ca les HOMMES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monde

Al Qods : Après avoir vu les réactions négatives sur les réseaux sociaux, Trump se rétracte

Publié

dans

trump

En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump a provoqué une vague de réprobation sur les réseaux sociaux. Partagés entre colère et indignation, les internautes n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer la décision américaine en faisant le pari de faire plier le président américain. Pari gagné, puisque Trump est revenu sur sa décision ce matin après avoir lu les réactions négatives suscitée par sa décision.

“Je m’excuse d’avoir été méchant”

C’est une première historique. Les réseaux sociaux ont eu raison de la réalité en faisant fléchir la position du président américain sur le statut de Jérusalem. Les commentaires réprobateurs, les filtres sur les photos de profils, les dislikes sur facebook et les unfollow sur twitter ont eu leur effet sur Donald Trump, connu pour être un utilisateur invétéré des réseaux sociaux. Très tôt ce matin, le président américain, effrayé par la chute vertigineuse du nombre de ses followers, a fait savoir par un tweet qu’il revenait sur sa décision qu’il a qualifié “d’irréfléchie”. “je m’excuse d’avoir été méchant avec les musulmans en général et les Palestiniens en particulier” a-t-il ajouté en ponctuant son tweet d’un mignon <3.

On est bon les gars !

Les internautes ne comptent pas en rester là. Grisés par cette première victoire, ils décident de poursuivre le combat sur les réseaux sociaux. “Nous avons gagné !!” commente Mohamed sur facebook, visiblement heureux d’avoir contribué à faire plier la première puissance mondiale en appliquant sur sa photo de profil un filtre “free Palestine”. La liesse est palpable aussi sur twitter où de nombreux internautes ont célébré cette rétractation historique avec le hashtag #AlQodsForever. “Nous avons remporté notre première bataille, encore quelques dislikes et nous libéreront définitivement la Palestine” écrit Sana qui semble donner à ses compagnons de guerre le nouveau mot d’ordre.

Lire la suite

Monde

Trump reconnaît Sodome et Gomorrhe comme capitales de la communauté LGBT

Publié

dans

trump

48h après avoir reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël, le président américain pousse un peu plus son délire en reconnaissant les villes bibliques de Sodome et Gomorrhe comme capitales de la communauté LGBT. Par cette déclaration, Trump se déclare en faveur de l’établissement à Sodome et Gomorrhe d’un foyer national homosexuel.

Déclaration de Trump

L’histoire est un éternel recommencement. Dans une série de tweets qui reprennent les accents de la déclaration de Balfour de 1917, le président américain a fait part de sa volonté d’aider la communauté LGBT à construire un état sur la terre de Sodome et Gomorrhe, conformément aux récits bibliques. Trump a motivé sa décision par les violences subies par la communauté homosexuelle, victime d’homophobie, partout dans le monde. Trump va même plus loin en reconnaissant d’ores et déjà les deux villes comme capitales de la communauté.

“Les Etats-unis d’Amérique envisagent favorablement l’établissement à Sodome et Gomorrhe d’un Foyer national pour les homosexuels et emploieront tous leurs efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif. Je reconnais solennellement les villes sus-citées comme capitales de ce nouvel état à constuire. Je vous serais obligé de porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération LGBT.”  fait savoir le président américain sur twitter.

La communauté LGBT rejette l’offre

L’Association internationale lesbienne et gay (ILGA) a décliné, par la voix de son secrétaire général, l’offre du président américain. “C’est bien gentil d’avoir pensé à nous, mais l’ILGA et la communauté LGBT dans son ensemble ne sauraient s’associer cette démarche qui s’apparente par bien des aspects au colonialisme”. L’ILGA rappelle à Trump que Sodome et Gomorrhe sont avant tout des villes bibliques et qu’il serait irresponsable, voire, dément de vouloir assigner la cartographie du monde aux récits religieux. “Il doit certainement y avoir dans Sodome et Gomorrhe (que les hypothèses des uns et des autres situent quelque part dans l’actuelle Jordanie) des gens. ça s’appelle en l’occurrence les Jordaniens. Désolé, mais nous ne pouvons pas voler la terre des autres. Nous ne sommes pas des sionistes”

Lire la suite