Connectez vous
Application El Manchar

El Manchar

Fin de la campagne électorale : Sellal avoue "on vous a piégé c'était une caméra cachée pour le Ramadan"

sellal

Médias

Fin de la campagne électorale : Sellal avoue "on vous a piégé c'était une caméra cachée pour le Ramadan"

La campagne électorale pour les élections législatives prendra fin dimanche à minuit. Une campagne qui aura suscité l’intérêt des citoyens que par certains de ses aspects comiques. Les affiches clownesques, les candidates fantômes et les représentants du FLN qui s’en vont convaincre les électeurs en leur proposant du maa zemzem, tout cela ressemble plus à une mauvaise blague qu’à une campagne électorale proprement dite. Et si tout cela n’était qu’une farce ? C’est ce qu’a laissé entendre le chef du gouvernement Abdelmalek Sellal dans une déclaration à la presse . Selon le premier ministre, la campagne électorale a atteint son objectif principal : distraire les citoyens par ces temps tristes et difficiles. “Si nous avons réussi à vous arracher un sourire, nous pouvons considérer alors que notre projet a abouti. Et force est de constater que vous aviez été nombreux à suivre cette campagne, tatillons et taquins, en rigolant de tel candidat, en brocardant tel autre” s’est félicité Abdelmalek Sellal. Le premier ministre a rappelé l’inutilité des élections en tant que telles. “Il ne faut pas se mentir, les élections ne servent à rien. Surtout en Algérie. Je ne vous apprendrai rien donc en vous avouant que la campagne ne sert pas à convaincre de potentiels électeurs “Mais le gouvernement ne peut pas se permettre de dilapider l’argent du contribuable en finançant la campagne des candidats, voilà pourquoi “la campagne électorale sera diffusée comme caméra cachée sur l’ENTV durant le mois sacré” explique Sellal. “Tout a été filmé, ça vous changera des sketchs ridicules que vous avez l’habitude de regarder sur la chaîne publique” révèle-t-il. L’initiative est louable, mais il est fort probable que comme chaque année ça ne fasse rigoler que ceux qui la font.

Je suis un garçon sans importance collective, juste un individu.

2 comments

2 Comments

  1. water water

    mai 1, 2017 à 4:45

    Meme en tant que comique, Sellal reste à coté, il n’a jamais appris que seul dieu fait rire et fait pleurer.

  2. Salim MOHAMMEDI

    mai 19, 2017 à 2:34

    Vous savez, avant j’étais un vrai clown comique dehors et nostalgique dedans, maintenant, je ne suis plus un clown, je suis moi même.
    God save Algeria.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Médias

En haut