Connectez vous

Monde

Attaque aux Champs-Élysées : l’assaillant serait passé à l’acte suite à une addition trop élevée au Fouquet’s

Publié

dans

La France a une fois de plus été visée par une attaque terroriste à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle. Cette fois-ci, c’est la mythique avenue des Champs-Élysées à Paris qui a été la cible d’une fusillade. Quelques heures après ce macabre événement, nous en savons un peu plus sur le motif de l’acte, suite à une enquête ouverte par le parquet anti-terroriste de la capitale, laquelle a révélé le déroulement exact des faits.

Aux alentours de 19h10 (heure de France), Karim C., danseur de métro fauché, délinquant à ses heures perdues et auteur de l’attaque a été pris de violents gargouillements d’estomac. 15 minutes plus tard, l’homme se trouvait au Fouquet’s, restaurant de renom situé sur la célèbre avenue parisienne pour dîner, en prenant le soin de se munir de son arme automatique avant de quitter son studio, ayant apparemment eu un mauvais pressentiment. À 20h20, il commandait un homard farci au caviar, suivi de cailles au raisin et d’un dessert aux truffes au nom trop prétentieux pour être retenu. À 20h45, le serveur lui apportait l’addition s’élevant à 412,47€ suite à quoi il a déclaré : « Bordel de merde, vous n’êtes qu’une bande de voleurs pompeux qui vivez de la richesse obscène des plus naïfs. Vous pouvez vous la mettre là où je pense votre addition ou la refourguer aux deux Émiratis qui sont assis derrière moi ». N’ayant pas les moyens de régler et contraint de faire la plonge pour payer sa dette, Karim C. a préféré prendre la fuite en direction de la station de métro Franklin D. Roosevelt. 5 minutes plus tard, le fugitif a été rattrapé par les forces de l’ordre et a ouvert le feu. Quelques instants après, l’homme a été abattu.

Une revendication improbable de Daech est par ailleurs apparue tardivement ; le groupe extrémiste affirme en effet que l’un de ses soldats hypothétiques a ouvert le feu dû à une addition trop salée au Fouquet’s : « Un soldat du califat a exécuté l’attaque de Paris en réponse aux tarifs excessivement élevés exercés par le restaurant du nom de Fouquet’s » apprenait-on de l’agence Amaq chargée de la propagande de l’organisation auto-proclamée. Nous l’aurons donc compris : la revendication de Daech n’est qu’opportuniste. Néanmoins, l’organisation terroriste a eu la correction de citer les vrais motifs de l’attaque, en dépit des conséquences immédiates que ces aveux peuvent avoir sur sa réputation.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monde

Gaza : Les pays arabes lancent un raid aérien de 100 avions en papier sur lesquels sont inscrits des douâas

Publié

dans

Par

avion

Les soldats Israéliens ont tué 59 Palestiniens non-armés dont plusieurs enfants et blessé 2.400 autres avant hier lors de l’inauguration de la nouvelle ambassade Américaine à Jérusalem. L’armée de l’occupation a fêté le 70 ème anniversaire de la création de l’état d’Israël avec un bain de sang. Au lendemain de cette tragédie orchestrée par Trump et Natanyaho, les pays arabes vivement interpellés ont décidé de prendre leur courage à deux mains et de protester contre l’état hébreu. Ces derniers, excepté Bouteflika qui vient d’inaugurer une Zaouia à Alger, se sont réunis ce matin au siège de la ligue arabe pour annoncer leur décision de lancer un “raid aérien” de 100 avions en papier sur lesquels des Douaas et des #JeSuisGaza, sont inscrits en écriture codée.

Les 21 chefs d’états arabes s’étaient donc réunis ce matin. Après avoir pris part au gigantesque buffet puis fait une longue sieste, ils sont parvenus à se mettre d’accord sur la riposte “Pour commencer nous allons bombarder le Yemen. Ensuite, 100 avions seront envoyés demain à l’aube, heure où tous les Israéliens sont couchés. . Grâce à la brise du matin, nos avions survoleront Tel Aviv et Jérusalem puis ils attireront à Gaza dans les mains de nos frères meurtris” promet Abu Al Gheit, secrétaire général de la ligue arabe. Avant d’ajouter “Plusieurs messages de Douaa seront inscrits, un douaa différent sur chaque avion. Nous avons fait le tour de facebook pour prendre les meilleures prières. Voila, on fait de notre mieux, si les Palestiniens continuent à se faire massacrer, c’est leur problème ! On ne peut pas faire plus ” conclut-til

Lire la suite

Monde

Al Qods : Après avoir vu les réactions négatives sur les réseaux sociaux, Trump se rétracte

Publié

dans

trump

En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump a provoqué une vague de réprobation sur les réseaux sociaux. Partagés entre colère et indignation, les internautes n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer la décision américaine en faisant le pari de faire plier le président américain. Pari gagné, puisque Trump est revenu sur sa décision ce matin après avoir lu les réactions négatives suscitée par sa décision.

“Je m’excuse d’avoir été méchant”

C’est une première historique. Les réseaux sociaux ont eu raison de la réalité en faisant fléchir la position du président américain sur le statut de Jérusalem. Les commentaires réprobateurs, les filtres sur les photos de profils, les dislikes sur facebook et les unfollow sur twitter ont eu leur effet sur Donald Trump, connu pour être un utilisateur invétéré des réseaux sociaux. Très tôt ce matin, le président américain, effrayé par la chute vertigineuse du nombre de ses followers, a fait savoir par un tweet qu’il revenait sur sa décision qu’il a qualifié “d’irréfléchie”. “je m’excuse d’avoir été méchant avec les musulmans en général et les Palestiniens en particulier” a-t-il ajouté en ponctuant son tweet d’un mignon <3.

On est bon les gars !

Les internautes ne comptent pas en rester là. Grisés par cette première victoire, ils décident de poursuivre le combat sur les réseaux sociaux. “Nous avons gagné !!” commente Mohamed sur facebook, visiblement heureux d’avoir contribué à faire plier la première puissance mondiale en appliquant sur sa photo de profil un filtre “free Palestine”. La liesse est palpable aussi sur twitter où de nombreux internautes ont célébré cette rétractation historique avec le hashtag #AlQodsForever. “Nous avons remporté notre première bataille, encore quelques dislikes et nous libéreront définitivement la Palestine” écrit Sana qui semble donner à ses compagnons de guerre le nouveau mot d’ordre.

Lire la suite