Avec des scies, on refait le monde

Macron propose à Nekkaz de rejoindre mon mouvement « En Marche ! » pour bénéficier de son expérience de marcheur en Algérie

0

A quelques jours seulement des élections présidentielles françaises, dont le 1er tour devrait avoir lieu ce dimanche 23 avril, les surprises et rebondissements ne semblent pas vouloir d’arrêter, tellement les onze candidats nous en offrent chaque jour.
Après les affaires Fillon et Lepen, après l’innovation technologique d’une campagne 2.0 de JL Mélenchon avec ses meetings en hologramme et surtout, après les défections au sein du Parti Socialistes dont plusieurs ténors ont rejoint Emmanuel Macron, voici donc une info qui ne manquera pas de faire jaser aussi bien en France qu’en Algérie.

En effet, nous avons appris ce matin de proches d’Emmanuel Macron, que ce dernier a approché discrètement l’opposant et homme d’affaires algérien, Rachid Nekkaz, pour lui proposer de rejoindre son mouvement « En Marche ! » afin, selon nos sources « de bénéficier de l’expérience de monsieur Nekkaz en tant que marcheur qui a sillonné, avec beaucoup de succès, la quasi-totalité du territoire algérien, pour faire campagne lors de différentes actions d’opposition et en vue notamment de préparer sa candidatures aux présidentielles et législatives algériennes ».

Cette idée aurait été soufflée à l’oreille de Macron par l’un de ses proches conseillers, algérien d’origine, qui se trouve être aussi une connaissance de Rachid Nekkaz. Du fait de cette connaissance, le conseiller aurait dit à Macron que Nekkaz avait su soulever des soutiens et susciter de réactions favorables à sa démarche au sein de la population algérienne.
Un succès tellement probant qu’en l’espace de quelques semaines seulement, l’opposant algérien était devenu une méga star dans son pays d’origine et sur les réseaux sociaux, sa page avait connu de centaines de milliers de fans.

Cela a donc fini par convaincre le fondateur du mouvement « En Marche ! » de proposer à Nekkaz une collaboration immédiate dans l’espoir de renforcer encore davantage sa position de favori, mais néanmoins, menacée par la montée en puissance du mouvement de JL Mélenchon, « la France des Insoumis ».
Rachid Nekkaz aurait été sensible à cette proposition et a promis de répondre à Macron avant la tenue du 1er tour, toujours selon nos sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

El Manchar