L’ONU veut un référendum qui offre aux Syriens le choix entre bombes russes et américaines

Nazim Baya
Publié le avril 07, 2017, 12:14
FavoriteLoadingAdd to favorites 2 mins

Les membres du Conseil de sécurité des Nations unies sont parvenus finalement à se mettre d’accord sur la réponse à apporter à l’attaque chimique présumée en Syrie. En marge de la réunion à huis clos du Conseil de sécurité, la Russie et les Etats-Unis sont convenus de la nécessité de régler leur conflit en privilégiant la voie démocratique. Selon l’ambassadeur russe, le peuple syrien, pris entre deux feux jusqu’ici, a le droit de choisir librement la provenance des bombes sous lesquelles il aimerait mourir. Le peuple syrien, a commenté la représentante des Etats-unis, mérite tout notre appui même si nous refusons d’accueillir des réfugiés. Les États-Unis, a-t-elle affirmé, ont toujours dit que la Russie a des intérêts légitimes en Syrie mais ils ont trouvé « démoralisant » que cette dernière avance comme si les Etats-unis n’avaient pas tout intérêt à massacrer également les Syriens en rappelant que seules les bombes américaines sont pourvoyeuses de démocratie.

Un référendum pour choisir entre deux feux

Le Conseil de sécurité a décidé d’établir sous son autorité, une mission des nations Unies pour l’organisation d’un référendum en Syrie. Le référendum qui sera organisé dans les 60 jours qui suivent l’adoption de la résolution départagera Russes et Américains. “Aimeriez-vous être bombardés par les missiles russes ou américains ?” c’est sur cette question précise que les syriens se prononceront prochainement, si toutefois il en reste encore quelques uns d’ici là.

Nazim Baya
Je suis un garçon sans importance collective, tout juste un individu.

Laisser une réponse