Connectez vous

Technologie

Air Algérie crée son propre service de dépannage-avion en plein air

Publié

dans

12 mars : Un vol d’Air Algérie décollant d’Alger en direction de Sétif fait demi-tour en raison d’un problème technique.
Le même jour, deux autres vols de la même compagnie en partance pour Paris ont été annulés à la dernière minutes pour un mauvais verrouillage du train d’atterrissage, pas plus tard qu’hier, le vol AH 3018 reliant Alger à Istanbul, a dû revenir sur Alger hier après deux heures de vol, suite à un problème technique. Ce n’est plus Air Algérie, c’est Air Boomrang.

A l’instar de ses retards, la compagnie nationale fait face désormais à un dysfonctionnement d’ordre, la navigabilité de sa flotte et pour y remédier, on sort les gros moyens : Un service de dépannage –avion inédit sera opérationnel dès le mois prochain, une « flotte dépanneuse » composée de 200 avions remorqueurs transportant des ingénieurs des techniciens et du matériel aéronautique veillera à la navigabilité des vols et garantira leurs arrivées aux destinations annoncées. Mohamed Abdou Bouderbala, PDG d’Air Algérie estime qu'” avec ce nouveau service, une panne au ciel, sera rapidement réglée par les équipes dépanneuses” “c’est une première mondiale, vous devriez en être fiers” déclare-t-il.

Par ailleurs, en faisant les premiers tests de dépannage, Air Algérie a rencontré un autre souci, les avions dépanneurs arrivent tous avec 2 heures de retard. Alors, ne faut-il pas régler d’abord le problème des retards ?

Annonce
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. water water

    avril 2, 2017 à 9:47

    c’est dingue, autant utiliser la flotte de dépannage –avion comme flotte Air Algérie, d’autant plus que cette dernière ne possède pas 200 avions.
    Dans ce bled, on gratte son oreille gauche avec sa main droite en utilisant une clef.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Technologie

Merkel testera, lors de sa visite en Algérie, un appareil qui traduit les propos de Bouteflika

Publié

dans

Par

translate

La semaine prochaine, la chancelière allemande, Angela Merkel va entamer une visite en Algérie, à l’invitation du président Bouteflika. Une visite qui ne sera certainement pas comme les autres.

La deuxième visite depuis 2008

Il y a lieu de dire que les relations entre l’Algérie et l’Allemagne semblent au beau fixe. En témoigne cette deuxième visite que la chancelière allemande va effectuer depuis qu’elle est à la tête du pays, sans compter les visites des autres officiels (ministres et autres responsables politiques) ainsi que des opérateurs économiques. Rappelons qu’en février 2017, la chancelière avait annulé une visite en Algérie suite à un souci de santé du président Bouteflika. Les rumeurs allaient bon train à cette période, attribuant cette annulation à une mauvaise période que les deux pays traversaient dans leurs relations. Cependant, la santé du président Bouteflika était effectivement détériorée et il y a lieu de dire que les choses ne se sont pas vraiment améliorées depuis, puisqu’il est constaté que le chef d’Etat algérien a de plus en plus de difficultés pour s’exprimer clairement. Un souci qui a été cerné par l’Allemagne et pour lequel, une solution semble avoir été trouvée.

SIEMENS à la rescousse de la chancelière (et de Bouteflika ?)

Le géant allemand SIEMENS, spécialisés dans les innovations de haute technologie semble avoir cerné le problème que risque de rencontrer la chancelière allemande lors de son entrevue avec le président Bouteflika. En effet, face au grand risque d’incompréhension des propos du président Bouteflika, la compagnie allemande a développé un nano-appareil ultra-puissant qui va permettre, selon l’entreprise, de traduite instantanément les propos de Bouteflika même s’ils sont inaudibles et inintelligibles. L’entreprise allemande précise que l’appareil sera placé dans l’oreille de la chancelière et permettra de capter les sons émis par le président, dans quelque langues qu’ils soient et les restituera immédiatement, de manière claire et en Allemand à l’oreille de la chancelière. Cette invention, sur laquelle une équipe d’ingénieurs a travaillé depuis environ trois ans, a donc être testée pour la 1ère fois en conditions réelles. Le représentant de SIEMENS sera d’ailleurs du voyage pour Alger afin de constater sur place l’efficacité du dispositif. Dans le cas où cela fonctionnerait, l’entreprise proposera de le faire fabriquer en Algérie et de le vendre aux algériens, ce qui va leur permettre enfin de comprendre les propos des discours que pourra tenir le président durant le 5ème mandat à venir.

Lire la suite

Technologie

Suite aux nombreuses demandes des algériens, Facebook rajoute le bouton “Cheh !”

Publié

dans

Par

fb

L’interface Facebook a évolué depuis sa création, grâce aux besoins croissants de ses utilisateurs et des percées en informatique. Et l’un des aspects les plus marquants de cette évolution, reste l’ajout d’autocollants facilitant les interactions avec les différentes publications. Le dernier bébé de Zuckerberg est l’émoticône « Cheh ! », né grâce aux sollicitations des abonnés algériens.

Naissance de l’émoticône « Cheh ! »

Alors qu’à ses débuts les abonnés n’avaient que le bouton « j’aime » pour exprimer un unique sentiment d’approbation, sans en nuancer le degré, la frustration de ne pouvoir exprimer d’autres sentiments et intensités, a poussé FB à ajouter les boutons : “J’adore”, “Haha”, “Wouah”, “Triste” et “Grrr”. Mais ça n’est pas fini, submergés par la demande de plus de 17 millions d’abonnés algériens, y compris les 7 millions de faux comptes, Zukerberg est poussé malgré lui à ajouter un nouvel autocollant. Le « Cheh ! » qui peut être littéralement traduit en fonction des circonstances par : « Bien fait pour ta gueule! », « crève de jalousie ! » ou encore « Je fais ce que je veux, tu peux te cogner la tête au mur ».

Utilisation et utilisateurs de « Cheh ! »

Zukerberg entend par cette initiative répondre à la demande du marché algérien qui compte un nombre exceptionnel de jeunes et moins jeunes menant l’essentiel de leur existence dans le virtuel. D’après les premiers chiffres annoncés, le bouton « Cheh » sera employé à 20% par des filles insultées pour leurs tenues légères, à 20% par des bayrates qui se réjouissent du divorce d’Angelina Jolie et autres célébrités, à 40% par une population qui exulte de la défaite au football de la France et des catastrophes au Maroc. Les 20% restants seront tous utilisés par Naima Salhi pour se réjouir des statues saccagées, des malheurs des Kabyles et pour réagir aux billets d’El-Manchar.

Succès attendu du « Cheh ! »

Le « Cheh ! » est une interjection qui sort des trippes, elle est efficace peu importe l’origine et la culture de son utilisateur. Des initiations à son utilisation ont été menées au préalable par FB pour évaluer l’acceptation de ce nouveau service à l’internationale et les résultats se sont avérés concluants. Des abonnés suédois qui comptaient parmi les initiés les plus réticents ont admis qu’ils se sentaient plus apaisés et sereins depuis leur utilisation du « Cheh ! », un usage orienté plutôt pour se réjouir des amendes infligées aux contrevenants du code de la route et de la réglementation environnementale. Les différences d’usage ne sont pas importantes pour FB, l’essentiel c’est le rendement.

Lire la suite