Connectez vous

Politique

Bagarre pour la liste FLN à Annaba : Tliba a bouffé cinq militants

Publié

dans

tliba

tliba
« Militer au FLN tue ! » C’est le constat déplorable que vient de faire la ligue des droits de l’homme suite aux violences à répétition perpétrées par les militants du « parti des Moudjahidine », ces derniers sont prêts à tout pour endosser le costume XXL de député, quitte à s’entretuer.

24 heures seulement après la violente bagarre qui a éclaté au siège de la Mouhafada du FLN à Tiaret, se soldant par le décès d’un militant quinquagénaire, un 2ème combat de « dinosaures » est survenu ce matin au siège local du premier parti algérien à Annaba. La bagarre s’est déclenchée entre la tête de liste le député poids-lourd Bahaa Eddine Tliba et les 10 autres militants qui n’ont pas trouvé de place dans la liste électorale pour afficher leurs noms, la photo de Tliba aurait pris toute la surface, a-t-on auprès de notre correspondant à Annaba.
Le bilan de cette querelle est beaucoup plus tragique : Tliba a réussi à manger cinq candidats antagonistes, âgés entre 40 et 60 ans, ces derniers s’étaient vivement opposés à son accaparation de l’affiche électorale, il a ensuite entamé trois autres avant l’arrivée de la police qui les a sauvés de justesse.

Selon des témoins oculaires, les cinq militants ont demandé le retrait de Tliba afin que leur parti puisse engager 25 candidats à sa place, ce dernier aurait crié sur un ton menaçant : “Floutez-moi la paix ! Sinon je vais vous bouffer !”. Les militants, ayant pris la menace de Tliba au second degré, n’imaginait guère que le fauve parlait au sens propre, ils continuent leur protestation et soudain le drame : Baha Eddine sort son couteau suisse et ses couverts en métal qui ne quittent jamais ses poches et commence à bouffer les cinq malheureux un par un, Mohamed Hobrane secrétaire local du parti, a vu la scène et ne s’en remet toujours pas : “Je l’ai vu de mes propres yeux, il les a avalés comme on avale des fruits secs, et heureusement pour les trois autres la police est arrivée à temps, c’est invraisemblable” nous confie-t-il, meurtri.

Tliba est arrêté par la police et a été contraint à prendre un laxatif afin que les enquêteurs puissent identifier les corps des victimes, selon un médecin légiste, les cinq militants ont été avalés sans être mâchés ni broyés, donc, « il ya de fortes chances que “Mr Tliba les chie vivants”

Annonce
6 comments

6 Comments

  1. Kamal

    mars 12, 2017 à 5:50

    Elle est bonne, mais il faut être à l’accueil des 5 avalés quand ils sortiront pour recueillir leur impressions : ils auront visité un député FLN de «l’intérieur». Ce qui est mieux que la découverte de l’eau dans le château-d’eau de Boumerdès.

  2. Nesma Nassima

    mars 14, 2017 à 4:47

    Il ne manquait plus que ces Ogres au sein de ce Parti du FLN ? Les Algériens sont vraiment Dupes et Moutons de la battoirs pour voter ce Parti de la Corruption .

  3. hippone

    mars 16, 2017 à 9:38

    Quand les éléphants se battent c’est l’herbe qui en pâti.

  4. water water

    mars 16, 2017 à 4:05

    Il faut une assemblé pour Tliba seul , une dexieme chambre, pour le reste dont le corp est japonais ,avec mission de premouvoir le programme vive Tliba.

  5. ababsia soraya

    avril 12, 2017 à 11:06

    la liste FLN mené par talai et tliba se nomme “foursane annaba”!!!!!je ne crois pas qu’il trouvera un cheval à sa taille.

    • mansor

      juillet 22, 2017 à 5:48

      il lui faudra un mammouth LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Ouyahia dénonce “un bourrage d’urnes plus favorable au FLN qu’au RND”

Publié

dans

Par

ouyahia

48 heures après l’annonce des résultats des dernières élections locales, les recours et les réclamations se multiplient. Amar Ghoul et Naima Salhi ayant perdu plusieurs sièges, pleurnichent. Tliba réclame 150 sièges à lui tout seul, et Ould Abbes affirme que la FLN, seul parti politique du pays, a obtenu 100 % des voix. Un cirque post-électoral s’ajoute à la campagne clownesque dont les malheureux candidats ont été les ridicules acteurs.

Le RND premier contestataire

La plus crédible contestation nous vient du 2ème parti d’Algérie, le vice fumier : le RND.
Le parti du premier ministre Ouyahia, accuse la haute instance de la surveillance des fraudes électorales (HIFE) de partialité. Le RND dirigé par le chef du gouvernement mérite autant de faux bulletins que le FLN, parti du président Bouteflika : “Mr Ouyahia nous a promis que cette année le bourrage d’urne sera équitable entre FLN et RND. Mais hélas, on constate autre chose. Arrivés en tète avec 30.5 % les dinosaures nous ont largement dépassés (nous c’est 26 %). Une seule explication, les fraudeurs ont penché pour Ould Abbes, qui a su séduire plus de tricheurs corrompus que nous” constate Seddik Chihab, porte-yaourt du RND. Ce dernier ajoute que “face à ce scandale, le RND, contrairement à ses députés, ne restera pas les bras croisés et compte porter plainte pour atteinte à la fraudes des fraudes électorales, nous récupérerons tous nos sièges volés par le FLN ” a-t-il conclu.

“Les fraudeurs machi obligés yaklou el Kachir”

Selon certaines indiscrétions, les fraudeurs ont lâché le premier ministre, car ce dernier les aurait privés de kachir (repas traditionnel des chiyatine dans les meetings et les RDV électoraux). Les responsables du bourrage d’urnes ont décidé de se venger en conséquence en privant le RND de son lot de fraude. Un faux bulletin seulement sur 3 prédestiné au RND a été glissé la nuit dans l’urne. “Ould Abbes nous a promis du kachir et plein d’autres avantages si on renonce au remplissage des cases RND. Dans la fraudes, il a faut savoir séduire les fraudeurs, Ouyahia a commis une grosse erreur politique ” nous confie, Salim, fraudeur dans le bureau de vote de Ben Aknoun.

Lire la suite

Politique

Elections locales : Les Algériens prêts à voter pour choisir la plus drôle affiche

Publié

dans

Par

affiche

En Algérie quand les élections sonnent, la campagne déconne. Comme pour chaque élection, la campagne électorale est une occasion pour les algériens de se détendre les zygomatiques. Un RDV politico-humoristique qui leur permet de s’éclater de rire dans un temps de crise. Depuis dimanche dernier, les affiches clownesques se multiplient : Des vrais cons assis sur un faucon, des militants RND allumant une bougie carambar, un islamiste affirmant n’avoir jamais quitté la mosquée même pas pour aller faire ses besoins et j’en passe…Ce n’est plus une campagne électorale, c’est le festival national du rire.

Les Algériens prêts à voter pour l’humour !

Si le gouvernement continue son harcèlement en appelant les Algériens à voter sans leur consentement, les citoyens de plus en plus conscients du cirque électoral décrochent déjà et refusent d’élire des candidats sans programmes, ni morale dont le seul but est de vider la caisse communale plus vite que leurs prédécesseurs. Nonobstant, une bonne Partie des citoyens se dit prête à choisir la plus drôle affiche électorale. En effet, Selon un sondage publié ce matin dans le journal El Manchar, près de 8 citoyens sur 10 font part d’une certaine ferveur pour l’aspect comique des élections. La quasi-totalité des sondés répond : « On pourrait aller voter si c’est pour choisir la plus drôles affiche, la plus burlesque et la plus conne. De toute façon les élections ne servent à rien en Algérie, alors autant élire les meilleurs clowns, ce serait rigolo »

La campagne électorale diffusée en prime sur L’ENTV

La télévision nationale semble avoir compris le message et décide de diffuser les affiches et discours des candidats des différents partis politiques dans une émission comique, visant à découvrir les futurs élus de l’humour algérien. Le vote se fera par SMS : Si vous voulez élire le candidat RND tapez 1, si c’est le candidat El Moustaqbal tapez 2, et si c’est le candidat du FLN d’Amar Saidani tapez Rachid Nekkaz.

Lire la suite