Connectez vous
Application El Manchar

El Manchar

Un candidat FLN aux législatives désigné tête de liste grâce à 5 cartons de bananes envoyés à Ould Abbas

bananes

Politique

Un candidat FLN aux législatives désigné tête de liste grâce à 5 cartons de bananes envoyés à Ould Abbas

bananes
La date des prochaines élections législatives approche et de plus en plus de candidats se bousculent actuellement pour faire partie des « heureux élus » qui auront la chance de figurer sur une des nombreuses listes électorales et espérer ainsi gagner une des 500 places au palais Zighout Youcef. Si, traditionnellement, les pontes et les poids lourds de certains partis politiques habitués à ces élections, sont sûrs de figurer en bonne place sur ces listes, d’autres individus, beaucoup moins connus voire, totalement inconnus vont tenter de mettre tout en œuvre pour avoir cette occasion. C’est d’ailleurs cela qui conduit le plus souvent des personnes qui n’ont rien à voir avec la politique, et qui n’ont aucun intérêt pour servir le peuple à postuler pour un siège à l’APN. Et (presque) comme par miracle, ils sont élus !! la raison est connue de tout le monde ; ces gens ont sorti la chkara (le sac de fric) et ont versé des centaines de millions à des partis politiques qui leur garantissent en retour de figurer en bonne place sur les listes de ce partis et gagner ainsi le fameux sésame de député. Cette année, les choses ont un peu changé, puisqu’avec la dévaluation du dinar, verser une « chkara » à un parti politique ne suffit plus à s’assurer l’élection. Selon des indiscrétions, le comité central du FLN s’est réunion à huis clos récemment et le SG du parti, Djamel Ould Abbas a décidé de changer la donne et fixé le « prix » d’une place en tête de liste dans les wilayas qui n’ont disposent pas, à…20 cartons de bananes. Oui vous avez bien lu, 20 cartons de bananes, de préférence, en provenance des Caraïbes. Cette décision parait somme toute logique au vu du prix record qu’a atteint ce fruit, pourtant jamais indispensable sur la table des algériens. Selon les milieux des affairistes qui cherchaient à se faire investir en tête de liste, cette nouvelle a été accueillie avec beaucoup de consternation étant donné le coût exorbitant que cela représente pour eux. Un des « grosses têtes » ayant souhaité postuler pour une place en tête de liste a préféré tout simplement jeter l’éponge non sans laisser ce commentaire très significatif : « si je dois payer ma place avec 20 cartons de bananes, il me faudra 3 mandats de député pour rentabiliser mon investissement. Je lâche l’affaire ! C’est trop pour moi ! »

Cliquez pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Politique

En haut