Connectez vous

Économie

Economie : Le gouvernement lance le crédit à la consommation pour les fruits et légumes

Publié

dans

fruits-et-legumes

fruits-et-legumes

La banane à 900 DA, la tomate à 3OO, l’ail à 18OO…Les fruits et légumes passent, en seulement deux mois, de produits de première nécessité à produits de luxe.
Face à cette vertigineuse flambée des prix, le gouvernement visiblement très inspiré, signe la loi qui va sauver le pouvoir d’achat des algériens : le crédit légumier.

En effet, le premier ministre, Abdelmaek Sellal et l’association des marchands de fruits et légumes algériens ont signé aujourd’hui une convention portant sur le financement bancaire de l’acquisition de certains fruits et légumes qui ont connus récemment une hausse de prix considérable.

Ce crédit unique en son genre, sera accordé aux algériens de toutes les classes sociales par les banques publiques et privés, afin de financer leurs achats quotidiens. Mohamed Loukal, gouverneur de la banque d’Algérie nous explique : “un kilo de tomates est devenu pour la majorité du peuple, aussi inaccessible qu’un bien immobilier, il est inconcevable de financer des maisons ou des véhicules sans satisfaire le premier besoin humain dans la pyramide de Maslow : l’alimentation, cette nouvelle mesure permettra aux algériens de retrouver leur dignité et faire leur marché la tète haute”

Par ailleurs, si ce nouveau crédit va relancer le pouvoir d’achat des algériens, il n’en demeure pas moins qu’il risque de créer un surendettement des plus modestes d’entre eux, étant donné la diversité des produits concernés et leurs prix exorbitants, les citoyens sont appelés à un peu de retenue devant les désirables cageots.
Selon nos sources, les entrepôts de fruits et de légumes ont déjà été déplacés dans les coffres forts froids des banques algériennes, Eric Wormser, DG de Société Générale Algérie, se réjouit pleinement d'”une aubaine” qui va sauver aussi les banques algériennes, “nous envisageons même d’instaurer un système de conversion (fruits, or et argent liquide) ce sera une première mondiale” estime-t-il

Conditions d’éligibilité
Pour ce qui est des conditions d’accès au crédit, le souscripteur doit justifier d’un revenu stable. La durée de remboursement du crédit peut varier entre 12 et 36 mois, et les emprunteurs ne doivent pas associer 2 produits chers, exemple : la banane et l’ail, aussi les bénéficiaires d’un produit cher, la banane par exemple, doivent attendre 12 mois pour redemander un autre crédit s’ils le souhaitent.

Annonce
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. kahina

    mars 9, 2017 à 5:38

    On peut toujours manger des pates, c’est encore à 50dz pour éviter les crédits !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Le pétrole en hausse suite à un arrêt maladie du kiyass du PDG de Sonatrach

Publié

dans

Par

masseur

Le PDG de la compagnie nationale pétrolière Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, faisait un point de presse hier au siège de la compagnie, afin d’évoquer l’actualité du marché des énergies. Devant un parterre de journalistes venus en nombre, le patron de l’entreprise a commenté les données actuelles et évoqué sa perception de l’avenir des énergies en Algérie.

Une conférence de presse très attendue par les observateurs et les spécialistes puisqu’elle devait permettre de jeter un regard sur l’Algérie de demain dans ce domaine. Pendant la conférence qui se déroulait globalement dans un climat ordinaire, hormis l’incident de l’employée de la Sonatrach qui a dénoncé la corruption et les pressions qu’elle subit (nous y reviendrons), le PDG s’est laissé aller à quelques confidences en racontant une anecdote selon laquelle, son Kiyass (Masseur de hammam), lui a demandé des nouvelles de l’entreprise Exxon Mobil, lors de la dernière séance de hammam qu’il a eu. Le PDG a souhaité par là, raconter son amusante surprise de voir un simple masseur de hammam s’intéresser tant à l’actualité de l’énergie et des contrats de la Sonatrach avec ses partenaires. L’anecdote n’a pas manqué de faire rire dans la salle et a été relayée partout sur les réseaux sociaux.

Or, nous apprenons ce matin que les prix du pétrole ont enregistré une hausse significative sur les places boursières internationales. Cependant, le plus intrigant, c’est qu’aucun évènement majeur dans le monde n’est venu influencer les prix et provoquer leur hausse.
C’est pourquoi, nous nous sommes lancés dans une enquête rapide afin de déterminer les raisons de cette hausse soudaine et inexpliquée. Après quelques contacts avec des spécialistes de l’économie énergetique, nous avons appris, non sans grand étonnement, que la hausse des prix est due à une nouvelle qui est tombée très tôt ce matin : le kiyass (masseur) du PDG de la Sonatrach a fait une chute en glissant dans le hammam hier soir et s’est cassé un bras, ce qui lui a valu un arrêt de travail de 3 semaines.

Analyse des observateurs : si le kiyass est indisponible pour 3 semaines, le PDG de la Sonatrach ne pourra pas aller au Hammam. Et s’il ne va pas au Hammam, il va être stressé et sous pression, ce qui provoquera son irritabilité. Cette même irritabilité va le conduire à prendre de mauvaises décisions, voire à ne pas en prendre du tout. Le marché de production pétrolière en Algérie sera alors très fortement perturbé et la production risque de chuter. La demande va certainement augmenter et les stocks stratégiques pourraient s’en trouver affecter, d’où les craintes des marchés et la hausse des prix. Comme qui, le prix à la pompe, peut dépendre de la bonne santé d’un masseur de Hammam…

Lire la suite

Économie

Ould Kaddour crée la filiale Sauna-trach : SPA Hammam pour blanchiment d’argent sale

Publié

dans

Par

sauna

C’est une scène surréaliste qui, hélas, tend à devenir banale. Les dérapages des hauts fonctionnaires se poursuivent. Et c’est Abdelmoumen Ould Kaddour, Pdg de la plus grande entreprise d’Afrique qui a fait parler de sa bêtise hier soir. L’ancien condamné, gracié par Bouteflika le jour de son anniversaire, a évoqué hier lors d’une intervention publique et devant un parterre de journalistes et de chefs d’entreprises, une conversation plus ou moins intime qu’il a eue avec un employé du bain maure. Ce dernier aurait demandé des nouvelles d’Exxon Mobil, le géant pétrolier américain. Un pur mal-entendu puisque la derrière fois, Ould Kaddour avait entendu “wechrahi Total” quand son keyesse lui demandait entre deux jets d’eau et avec humour “wechrahi el tota, elle assure le forage ?” pendant sa séance de massage happy-ending” nous confie Samir, un autre keyesse.

Mais le dernier déplacement hydro-thérapeutique du président directeur général était pénétrant, sans vilain jeu de mots. En effet, Abdou vient d’annoncer sur le groupe facebook “kissa w’sriqa Dz”, la création d’une filiale de Sonatrach, spécialisée dans le lavage et le blanchiment d’argent sale généré par la société mère.

SPA Sauna-trach, société par frottements

Ould Kadour qui a appris à se confier à son masseur durant son séjour en prison, annonce que Sauna-trach sera inaugurée juste après le mois du Ramadan. “On compte investir 200 à 300 millions de dollars sur cinq ans. Tous les équipement et accessoires nécessaires seront importés de France. On recrutera prochainement plus de 2 000 keyesses moustachues, 500 masseurs tatoués et une dizaine d’adolescents, il y en aura pour tout le monde” assure D. Bendou, directeur des recherches et développement. Avant d’ajouter “Sonatrach restera notre société mère, sauna-trach sera donc une fille de p***. Elle aura pour missions de blanchir l’argent sale acquis de manière illégale via la corruption et les pots de vins afin de le réinvestir dans des activités légales. On reste fidèles à la firme. Elle lavera également l’honneur des haut corrompus et les aidera à se réhabiliter ” conclut-il.

Sonatrach, une énorme benne à ordure

La création de Spa Sauna-trach permettra-t-elle à la plus grande entreprise nationale d’éviter les ennuis judiciaire ? “C’est très dur ” Selon S.Alim, un juge prétendant être incorruptible “Sonatrach est une immense benne ordure. Laver toutes les affaires est impossible. On peut cacher les plus grosses d’entre elles où les grosses têtes sont impliqués, mais de là à éliminer tous les soupçons judiciaires, c’est juste pas possible. Chakib Khelil c’est pas un hammam qu’il lui faut pour en sortir propre mais une greffe cutanée intégrale” constate-t-il.

Lire la suite