Connectez vous
bannière

Science

Selon une étude, 98% des phrases qui commencent par "je suis kabyle" finissent par "et fier de l'être"

Publié

dans

kabyle

kabyle
Si votre interlocuteur vous annonce qu’il est kabyle, il y a 98% de chances qu’il vous fasse savoir qu’il est également fier de l’être. C’est le résultat d’une enquête scientifique menée par une équipe de chercheurs du laboratoire Parole et langage du CNRS sur un échantillon de 3564 individus d’origine kabyle. A la question “Bonjour, comment ça va ?”, 40% des interrogés ont répondu “Bonjour, ça va merci. Je suis kabyle”, 28% se sont juste contentés d’indiquer qu’ils étaient kabyles sans autre forme de politesse. Les 32% restants ont préféré faire savoir d’abord leur origine kabyle avant de répondre à la question posée “Kabyle je suis. Bonjour, ça va merci”.

Si la première partie de la réponse divise l’échantillon en trois groupes, il en va pas de même avec la seconde. En effet, sitôt après avoir révélé -sans que rien le leur ait été demandé- qu’ils étaient kabyle, la quasi-totalité (98%) des interrogés enchaînent qu’ils sont fier de leur origine. Les 2% restants s’estimant “très fiers de l’être”. Une unanimité d’opinion jamais égalée en Kabylie même quand il s’agit de boycotter une élection.

Selon Bernard Calcot, linguiste et physiologiste au CNRS, la fierté des kabyles quant leurs origines n’est pas plus fondée que la fierté d’un homme qui s’enorgueillit d’avoir des yeux, une bouche ou un nez. “Il n’y a pas plus de raison à être fier quand on est kabyle que quand on ne l’est pas. C’est comme ça, quand nous naissons, nous naissons ou kabyle ou targui ou pygmée ou slave ou je ne sais quoi, c’est le hasard des choses et il est insensé, voire stupide, de puiser des motifs de gloire dans ça” explique le chercheur. “Imaginez-nous que je puisse vous dire que je suis fier d’avoir des cheveux châtains?” nous questionne Calcot. C’est vrai pas bête quand on y pense, mais il n’empêche que nous sommes kabyles et fier de l’être!!

Annonce
7 comments

7 Comments

  1. malik

    mars 4, 2017 à 9:29

    Et bien sur vous êtes fière de votre article si je peux l’appeler ainsi

  2. Ouedkniss

    mars 5, 2017 à 11:57

    On est tous fières de ce que nous sommes.

  3. IDIR

    mai 10, 2017 à 1:46

    Et naturellement, les individus d’origine arabe ne sont pas
    fiers parce qu’ils ont honte de la decadence dans laquelle
    l’arabo-islamisme et la politique d’arabisation ont plonge’ leur pays.
    D’ailleurs El-Manchar est publie’ en francais et a l’etranger.

  4. mohouche

    juin 11, 2017 à 12:05

    Je ne sais pas pourquoi te dérange qu un kabyle dis qu’il est kabyle et ça fierté bonde de jaloux et heneux vous reseterez tjr le peuple le plus détesté au monde avec votre fausse et heneuse religion

  5. At Iraten Idir

    juin 21, 2017 à 1:07

    Kabyle et très fier de l’être. Que les raisons soient bonnes, mauvaises ou absentes.
    Mais j’aurais vraiment honte d’être Arabe, de faire partie de la race la plus détestée du monde, la plus inutile à l’humanité, la plus stupide et sûre d’elle malgré sa crasse. J’ajoute que je déteste le coran et l’islam et le pédophile que vous sert de prophète

  6. Isvikhen

    août 11, 2017 à 7:27

    Je suis Kabyle quelque soit le vent de sable ou le sirocco (j’ai pas à le justifier, c’est ma nature).
    Ce pendant, “algérien” veut dire arabe et musulman (selon la constitution Khoroto) bien que les arabes ne sont pas tous musulmans (pire que ça, les “algériens” n’ont ni le monopole de l’islam, encore moins le monopôle de l’arabité (pour les vrais arabes, les “algériens” sont des “franco-bâtards” ou arabes contrefaçons.
    En revanche je suis fier de refuser l’arabité, le coran, la pédophilie islamique, surtout j’ai refusé du service militaire, pour ne pas servir une nation arabe.

    bien que

  7. mourad cherif

    août 17, 2017 à 10:38

    donné moi un seul savant kabyle qui a laisser quelque chose a l’histoire , en science en en mathématique ou médecine, en astrologie ou astronomie ou physique , non !!! vous ne trouvez pas!!!! et bien c’est par ce que ils etait presque tous arabes , bande de raciste sans cervelle , allez vous faire foutre avec votre Matoub Lounes de mes couilles , bande d’ingrat , on vous a apporté la civilisation , quand Ibn Battouta vaguer a gauche et a droite pour découvrir le monde, vous viviez encore dans des cavernes, allez astiquer les bottes de vos maître français et juives , peut etre qu’ils vont vous donner un petit os a grignoter , bande de chiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Science

Expert en catastrophes naturelles, Bonatiro étudie le phénomène “Naima Salhi”

Publié

dans

Par

naima-salhi

Le plus célèbre des scientifiques algériens, Loth Bonatiro, vient de lancer une étude sur le phénomène naturel Naima Salhi. Secondé par une équipe du centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), l’astronome qui a tout vu, tout vécu, pousse ses études jusqu’à l’épicentre de madame Salhi et décide de lever le voile sur la catastrophe la plus dévastatrice qui a frappé l’Algérie depuis le séisme d’El Asnam.

Pour connaître les effets délétères de Naima Salhi, Bonatiro et son équipe de chercheurs ont tenté de reproduire l’expérience en laboratoire sur des souris blanches. “Vous avez là dans cette cage des souris blanches. Le rat que vous voyez au fond, c’est Naima Salhi” nous explique Bonatiro en nous montrant un gros rat d’égout brun. L’expérience consiste à mettre en contact plusieurs fois dans la journée le rat et les souris blanche et d’observer l’influence du premier sur les seconds. “Le rat essaie automatiquement de convertir les souris blanche à son idéologie. L’idéologie du rat d’égout c’est comme les discours de Naima Salhi ça pue la merde” note à juste titre le chercheur.

Les résultats de l’expérience sont sans appel. Au bout d’un mois, la population de souris blanches a diminué de 90%. “Encore deux ou trois jours, et toutes les souris seront mortes” prévoit Bonatiro qui, apitoyé par le sort de ces petites créatures a décidé avec son équipe d’interrompre l’expérience. Plus de la moitié de la population de départ s’est donnée la mort par pendaison. “Les souris les plus vulnérables se sont pendues en se coinçant la tête entre les barreaux du plafond de la cage”. Les autres sont mortes intoxiquées en tentant de se nourrir exclusivement de leurs propres déjections conformément à la doctrine d’égout prôné par le rat. “Les souris restées vivantes se vautrent chaque jour un peu plus dans la débauche en participant à des orgies organisées par le gros rat. Elles souffrent toutes de maladies vénériennes et ne tarderont pas à rendre l’âme bientôt” prédit Bonatiro. Quant au rat, il a pris un kilo et demi de plus devenant ainsi encore plus “large” qu’il ne l’était au début.

Lire la suite

Science

Le décalage horaire entre l’Algérie et les États-Unis ne serait pas 6 heures mais 6 siècles

Publié

dans

Par

decalage-horaire

C’est la dernière grande découverte de l’agence spatiale américaine, NASA. Une équipe de chercheurs spécialisés en astronomie vient de remettre les pendules à l’heure en apportant une modification surprenante sur le fuseau horaire universel : le décalage réel entre l’Algérie et les États-Unis est de six siècles. Une découverte qui contredit tous les postulats scientifiques affirmant depuis l’existence du fuseau horaire, qu’entre les Algériens et les Américains, il n y a que 6 heures de décalage horaire.

L’Algérie est en retard de plus 650 ans….

En effet, l’Algérie, cet immense pays de plus de 2 millions de km², vit en réalité au 15 ème siècle. Appelé “le pire monde”, cette région attend toujours d’être découverte et explorée. Selon le secrétaire de la NASA “Il serait inconcevable d’aligner l’Algérie et les États-Unis dans la même année, voire dans la même époque. Le nouveau monde découvert par Christophe colomb en 1492 a enchaîné les traversés du désert pour arriver à 2017. De la révolution industrielle à l’invention d’internet, les USA peuvent se permettre de fièrement mentionner la date d’aujourd’hui en se disant “Yes, we are in 2017”. Contrairement aux américains, les Algériens sont toujours au 15 ème siècle. Privés de président, d’état, de logements, d’internet, de McDonald’s, de concerts Hard Rock et plein d’autres commodités contemporaines, ils sont en réalité en 1417, précisément le 21 novembre 1417. Le porte parole de la NASA, James Haks, précise qu’il est extrêmement idiot de dire que l’Algérie devance les États-Unis de 6 heures. Si à l’heure actuelle, il est 13h 02 à Alger et 7h 02 à New York, il est impératif de joindre la date à l’heure et mentionner l’année 1417 afin de ne pas induire les citoyens moyens du monde en erreur.

Bonatiro conteste

En vacances, faute de catastrophes naturelles, Bonatiro, l’astronome dont l’unique utilité est de publier sur FB “allah yester zenzla” 2 min après chaque tremblement de terre, a contesté la validité des conclusions du dernier rapport de la Nasa. Il précise que l’Algérie est en retard de 6 siècles, 24 années, 15 heures et 36 minutes. Réglant sa montre sur Euro news, il reproche à la NASA des approximations flagrantes “aujourd’hui le 21/11/1417, il est 13 h 03 et non pas 02” s’offusque-t-il.

Lire la suite