Coopéation algéro-saoudienne : Une usine de montage de سواك sera implantée à Tiaret

siwak

Le gain d’intérêt de la part des constructeurs automobiles pour le marché algérien ne laisse pas indifférent les Saoudiens. Après l’implantation des proto-usines de Renault et de Hyundai et l’annonce de l’implantation prochaine de Volkswagen, de Peugeot et de Volvo, c’est autour des Saoudiens de faire de même pour ne pas laisser la part belle aux occidentaux dans ce qu’ils appellent « Dar Al Islam » ou maison de l’Islam. Et quoi de mieux pour les frères saoudiens pour garder l’Algérie dans le giron wahabite que d’y exporter leur plus bel fleuron technologique, accomplissement de toutes les inventions du monde et sésame insoupçonné des portes du paradis, j’ai nommé le bâton d’arak plus communément appelé « siwak ». Outil indispensable à la panoplie du « bon musulman », le siwak présente des intérêts hygiéniques multiples dont le plus connu reste son usage comme brosse à dent.

En effet, Siwak Technology Unlimited, filiale du groupe saoudien Wahabism Corporation, a lancé ce jeudi 11 janvier son usine de montage de siwak à Tiaret dans l’ouest de l’Algérie. La mise en service de cette usine est prévue fin 2017 à Ain Dheb (au sud de Tiaret). Selon le partenaire algérien du projet, Abdelfettah Hamadouche El Mekkaoui, l’unité, produira à son entrée en production « 300 000 unités/an, avant de voir sa capacité portée à un million d’unités en 2019 ». Le taux d’intégration dans une première phase sera de 0% puisque les siwak seront directement importés d’Arabie Saoudite.

Une fois opérationnelle, cette unité de montage de siwak permettra la création de 150 emplois, dont 100 directs, selon le même responsable, qui a assuré que cette main-d’œuvre sera « à 100 % algérienne » et bénéficiera d’une « formation au diapason des technologies exploitées dans le domaine ».

Lors de la cérémonie de pose de la première pierre de ce projet, le wali Hamid Senouci a estimé que ce partenariat est « le fruit des bonnes relations unissant l’Algérie à l’Arabie Saoudite ». À son tour, l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite en Algérie, Mahmoud bin Hussain Qattan, a loué ce partenariat, exprimant son souhait de voir d’autres projets similaires se concrétiser à l’avenir. « Nous espérons avec l’aide de Dieu étendre notre influence en Algérie, en procédant à des transferts de technologie plus poussée comme la confection de qamiss et de niqab et pourquoi, si Dieu le veut, une usine de production de misk » a-t-il

Nazim Baya

Nazim Baya

Je suis un garçon sans importance collective, tout juste un individu.

  • Rien pour le moment..
  • Laisser une réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas rendue publique.

    Vous pouvez utiliser les balises HTML tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    El Manchar est un site d’informations fausses et complètement saugrenues. Il a été créé dans le seul but d’explorer le champ de l’absurde. La devise d’El Manchar est « avec des scies, on refait le monde »

    Suivez-nous

    Nos partenaires lapravda

    error: Content is protected !!