Connectez vous

Actualités

Coopéation algéro-saoudienne : Une usine de montage de سواك sera implantée à Tiaret

Publié

dans

Le gain d’intérêt de la part des constructeurs automobiles pour le marché algérien ne laisse pas indifférent les Saoudiens. Après l’implantation des proto-usines de Renault et de Hyundai et l’annonce de l’implantation prochaine de Volkswagen, de Peugeot et de Volvo, c’est autour des Saoudiens de faire de même pour ne pas laisser la part belle aux occidentaux dans ce qu’ils appellent “Dar Al Islam” ou maison de l’Islam. Et quoi de mieux pour les frères saoudiens pour garder l’Algérie dans le giron wahabite que d’y exporter leur plus bel fleuron technologique, accomplissement de toutes les inventions du monde et sésame insoupçonné des portes du paradis, j’ai nommé le bâton d’arak plus communément appelé “siwak”. Outil indispensable à la panoplie du “bon musulman”, le siwak présente des intérêts hygiéniques multiples dont le plus connu reste son usage comme brosse à dent.

En effet, Siwak Technology Unlimited, filiale du groupe saoudien Wahabism Corporation, a lancé ce jeudi 11 janvier son usine de montage de siwak à Tiaret dans l’ouest de l’Algérie. La mise en service de cette usine est prévue fin 2017 à Ain Dheb (au sud de Tiaret). Selon le partenaire algérien du projet, Abdelfettah Hamadouche El Mekkaoui, l’unité, produira à son entrée en production « 300 000 unités/an, avant de voir sa capacité portée à un million d’unités en 2019 ». Le taux d’intégration dans une première phase sera de 0% puisque les siwak seront directement importés d’Arabie Saoudite.

Une fois opérationnelle, cette unité de montage de siwak permettra la création de 150 emplois, dont 100 directs, selon le même responsable, qui a assuré que cette main-d’œuvre sera “à 100 % algérienne” et bénéficiera d’une “formation au diapason des technologies exploitées dans le domaine”.

Lors de la cérémonie de pose de la première pierre de ce projet, le wali Hamid Senouci a estimé que ce partenariat est “le fruit des bonnes relations unissant l’Algérie à l’Arabie Saoudite”. À son tour, l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite en Algérie, Mahmoud bin Hussain Qattan, a loué ce partenariat, exprimant son souhait de voir d’autres projets similaires se concrétiser à l’avenir. “Nous espérons avec l’aide de Dieu étendre notre influence en Algérie, en procédant à des transferts de technologie plus poussée comme la confection de qamiss et de niqab et pourquoi, si Dieu le veut, une usine de production de misk” a-t-il

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Renault Algérie lance sa limousine #MadeInBladi en collant 3 Symbols Dz

Publié

dans

Par

limousine dz

La campagne “Kheliha tasda” lancée il y a deux mois pour appeler au boycott des voitures algériennes ne semble pas affecter le constructeur franco-algérien Renault Dz.

En effet, le directeur de l’usine de Oued Tlilat vient d’annoncer le lancement prochain de la plus chère limousine du monde, appelée, la taille w’zine Dz. Elle sera présentée lors du prochain salon national de l’automobile, promet A. Dadine, directeur de la production chez Renault.

La voiture qui se coupe en 3

Renault Dz affirme sur son site internet qu’il s’agira de la limousine la plus chère de l’histoire de l’automobile. Elle coûtera 2500 fois son coût de production. Elle sera tout simplement composée de 3 Symbols Dz attachées par une colle puissante à base de Pattex et de cherbet de Qalb el louz “Nous avons réussi à fixer 3 Symbols en les reliant entre elles grâce un axe de pivotement par mesure de sécurité. Notre limousine ressemblera donc à un bus articulé, mais on s’en fout de l’esthétique puisque la carrosserie sera dotée de 3 moteurs soudés. Elle aura une capacité de tuer 15 personnes à la fois en cas d’accident grâce à ses 12 mètres de long. Ses sièges en haiydoura de mouton lui donneront l’aspect d’une vrai algérienne” souligne, le directeur marketing, Samir Iyad.

Une innovation pour contourner le boycott

Pour sa nouvelle voiture, Renault Dz a trouvé une astuce afin de stopper la campagne “khelliha tssada”. La limousine Dz sera déjà rouillée dès sa sortie de l’usine. Les métaux utilisés dans la fabrication (acier, aluminium, plomb) sont déjà oxydés “ça ne sert à rien d’appeler au boycott de notre limousine puisqu’elle est déjà rouillée. Nous visons une clientèle bête et friande des nouvelles arnaques. Khellouhoum tena7chalhom (laissez-les se faire arnaquer)” conclut le PDG de Renault Algérie, Bernard Sonilhac.

Lire la suite

Actualités

Ramadan 2018 : lancement officiel de la campagne “خليه يرقد”

Publié

dans

Par

dormir

Dans moins de deux jours, les Algériens et les musulmans de manière générale, vont entamer l’observation du jeûne au titre du mois sacré de Ramadan. En effet, selon les prévisions, celui-ci débutera le 16 ou le 17 mai prochains. Les préparatifs ont d’ores et déjà commencé depuis un bon moment. Ainsi, les commerçants ont déjà pour la majorité décidé de relever les prix des produits alimentaires (fruits, légumes, légumes secs, viandes,…etc) et les mécaniciens sont en train de finir la transformation de leur atelier en local consacré à la vente de zlabia, Quelb Ellouz et autres gourmandises sucrées qui reviennent en ce mois sacré.

De leur côté, les mosquées ont entamé leur préparatifs pour l’accueil des milliers de personnes qui vont affluer pour les prières, et notamment celle de Tarawih. Seulement voilà, depuis 2 jours aussi, une nouvelle campagne populaire a été lancée, presque de manière officielle. Elle fait suite à l’annonce des nouveaux horaires de travail officiels dans les administrations et les entreprises publiques (et parfois privées aussi), définies de 9h à 16h (7h à 14h dans le grand sud).

En effet, cette campagne qui fait écho à cette annonce des horaires, s’intitule « Khellih yer9oud » (laisse-le dormir), qui fait référence à celle à succès, lancée depuis 2 mois, pour boycotter les voitures chères en Algérie « Khelliha Tessdi » (laisse-la rouiller).
Cette nouvelle campagne dont l’origine est inconnue vise à appeler les citoyens à « foutre la paix » aux agents des administrations et aux employés de manière générale durant ce mois de ramadan, en les laissant se reposer un peu lors de longues siestes organisées sur les lieux de travail, et ce, après une dure année de labeur au service du citoyen.
Selon les éléments dont nous disposons, les mosquées votre être mises à contribution dans cette campagne, puisqu’elles sont appelées à ouvrir leurs portes en dehors des horaires de prières de la journée et d’allumer leurs climatiseurs afin de créer des conditions favorables au repos de nos pauvres agents des mairies, daïras,…etc.
Citoyens, citoyennes ! si vous n’avez pas encore réglé vos affaires administratives, il ne vous reste plus que deux jours. Passé ce délai, le pays sera en congé spécial et spirituel pendant 1 mois.

Lire la suite