En train de lire
À la conquête du marché de luxe algérien, Hermès lance son sac à main en peau de banane

À la conquête du marché de luxe algérien, Hermès lance son sac à main en peau de banane

Avatar

Hermès part à la conquête du marché de luxe algérien laissé longtemps aux seules mains de son concurrent direct Louis Vuitton avec son sac-poubelle « Chkara de luxe ». Plus question d’abandonner un marché avec un si grand potentiel comme l’Algérie, voilà pourquoi la célèbre marque de maroquinerie française vient de lancer son sac en peau de banane, modèle unique réservé exclusivement à la nomenklatura algérienne. Connue pour son mauvais goût et sa propension pour l’extravagance, cette frange totalement parasitaire de la société constitue la population-cible à laquelle Hermès compte fourguer son nouveau modèle. « La banane est à 600 da en Algérie, c’est devenu un produit de luxe à part entière. Partant de ce constat, nous nous sommes décidés à confectionner des sacs avec les peaux de banane… Je sais que cela peut paraître risible, mais ça ne l’est pas davantage que les chaussettes roses de Ould Abbas ou la coupe de cheveux de Bouteflika » nous confie Guillaume de Seynes directeur de la société Hermès International. Guillaume de Seynes refuse de parler d’un pari risqué et estime que rien n’a été laissé au hasard. « si les épouses et les maîtresses de ces messieurs ont aussi mauvais goût, alors nos sacs se vendront comme des petits pains, il suffit de dire que ça vient de Paris » explique-il avec assurance.
Le directeur nous a révélé que deux autres modèles de sac étaient en projet, le premier en sachets de lait, le second en peau de pastèque, deux modèles abandonnés à cause de la trivialisation des matériaux suite à la disparition de la situation de pénurie qui les avait jusqu’alors ennoblis.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut