Avec des scies, on refait le monde

TIZANA : Zaïbat découvre un remède miracle contre le cancer du sein

2

C’est le nouveau scoop révélé en exclusivité par El-Ghouroub TV, la deuxième chaîne de désinformation nationale après El-Himar TV.

Ainsi, l’éminent docteur  –professeur, pharmacien, infirmier, biologiste, chimiste, épicier, herboriste, amiral, général, messie, et j’en passe…-  algérien accroche une nouvelle maladie à son tableau de chasse, après avoir terrassé le diabète et le psoriasis.

« Après plus de soixante années –Zaïbat était en effet un spermatozoïde très actif, NDLR- de recherches intensives dans ma cuisine-laboratoire de la Mantika 51, à Constantine, je suis arrivé à développer un nouveau médicament (futur complément alimentaire, NDLR) contre le cancer du sein, à base d’une plante secrète que j’ai choisi d’appeler « Louisa », en hommage à ma petite femme chérie. »  a-t-il déclaré en direct sur la chaîne. Le médicment sera commercialisé dans les semaines à venir sous le nom de TIZANA (TZN), et sera disponible chez tous les buralistes et vendeurs de journaux du territoire national.

El-Ghouroub TV, toujours très pointilleuse en matière de « honnêteté scientifique », a diffusé de nombreux témoignages de miraculées de ce nouveau traitement. Ainsi, Yamina, une octogénaire originaire de Constantine, affirmait en direct que TZN a complètement fait disparaître la « habba » qu’elle avait sur son sein, en à peine trois heures. Des preuves irréfutables destinées à faire taire tout sceptique qui oserait remettre en doute l’efficacité du tout nouveau principe (in)actif.

Avec cette nouvelle découverte, Zaïbat, le génie algérien frappé (pas assez fort, à notre goût) par la grâce divine, renforce une nouvelle fois son statut de héros du peuple. Un statut qu’il risque de conserver longtemps, tant la société algérienne semble massivement gangrênée par une campagne de désinformation et d’abrutissement massif, menée par des médias sans foi ni loi.

Pendant ce temps, plus de 10.000 médecins algériens exercent dans les hôpitaux de France, soit 25% du nombre total de médecins étrangers du pays, alors que leurs confrères restés au « bled », souvent par fatalité, plus rarement par patriotisme, ne peuvent qu’assister, dépités, à ce pitoyable cirque médiatico-politique.

One, two, three, viva l’Algérie !

2 comments

  • Med OUarets dit :

    Bled de miraculeux non plus !?…

  • Ameen dit :

    1-ou est le nationalisme ya th’ahna dans cette histoire .
    2-le terme exact est plutôt miraenculé au lieu de miraculé.
    3-vous êtes des jaloux et vous n’aimez pas lebled,vous aimez casser tout ce qui est algé-rien pour aller acheter le même produit en France , vous êtes l’incarnation même de la main étrangères …..tout comme moi , bande de salauds!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

El Manchar