Quelques heurs après avoir servi une magistrale leçon d’efficacité aux redoutables Japonais, les Algériens viennent une nouvelle fois de se distinguer avec éclat et d’en mettre plein la vue aux Américains, dans un domaine que ces derniers dominent pourtant outrageusement depuis plusieurs décennies.

Une équipe d’astronautes algériens, actuellement en mission à la NASA, vient en effet de réaliser l’exploit de reboucher dans l’espace un trou noir qui menaçait d’engloutir une sonde spatiale envoyée pour explorer la planète Mars. C’est à l’aide d’un matériau super-agglomérant (composé d’un savant mélange superglue-garantita-harissa dilué dans du zembretto) que l’équipe guidée par les conseils du docteur Abdelkader Taqqab a réussi à combler l’énorme béance cyberspatiale, dans un laps de temps record, à peine 39 heures. Cet exploit qui a laissé les experts américains pantois, n’a pas ému plus qu’il ne faut nos désormais illustres compatriotes: “Nous nous sommes simplement inspirés de l’exemple de nos collègues à Ben Aknoun. On s’est dit que s’il était possible à des Algériens de réaliser cet exploit en Algérie, alors il leur était possible de le faire n’importe où ailleurs sur la planète, voire à l’échelle du système solaire ou de la galaxie”.

Si Lakhdar
Hassi mâa khouk, ya boukhnouna

Laisser une réponse