En train de lire
COP22: Le continent de déchets plastiques du Pacifique serait composé à 95% des «chkara» de la corruption algérienne

COP22: Le continent de déchets plastiques du Pacifique serait composé à 95% des «chkara» de la corruption algérienne

Avatar

Si l’élection de Donald Trump suscite déjà des inquiétudes quant au respect par les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat, à la première réunion de la COP22 qui se tient actuellement à Marrakech, c’est plutôt vers l’Algérie que tous les regards se sont tournés.
En effet, une équipe de scientifiques suédois a présenté les résultats d’une recherche démontrant que le vortex de déchets plastiques, aussi connu sous le nom de huitième continent, qui s’est formé depuis quelques années au nord de l’Océan Pacifique, est essentiellement composé de sacs poubelles d’origine algérienne. Plus spécifiquement, les chercheurs ont fait valoir que la surproduction des sacs plastiques en Algérie, utilisés notamment pour le transport de billets de banques destinés à corrompre cadres, fonctionnaires et politiciens de toutes obédiences, expliquait en grande partie le phénomène. La corruption ayant atteint une dimension endémique en Algérie cette dernière décennie, elle a mécaniquement été accompagnée par l’explosion de la consommation de sacs plastiques
Cette découverte n’a pas manqué de faire réagir le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, qui a exhorté ses compatriotes malhonnêtes et bien nantis à privilégier l’usage des couffins en halfa plutôt que les sacs plastiques, lorsqu’ils se livrent à leurs activité quotidienne de corruption. Il a ainsi déclaré : « dans un geste qui allie conscience écologique et encouragement de l’artisanat local, le gouvernement va prendre toutes les mesures nécessaires pour faire en sorte que la corruption soit désormais pratiquée dans le le respect des normes environnementales ».

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut