Comment sont-ils arrivés là ? Voilà la question que se posent les médias, les politiques, l’opinion publique et les météorologues du monde. Les premiers éléments dont disposent les organisateurs font croire que les navigateurs illégaux ont démarré du port de Ghazaouet sur un pneumatique gonflé en y soufflant à tour de rôle, puis arrivés miraculeusement sur les côtes marocaines, ils auraient échangé du mazout et du sucre contre un sardinier et quelques joints pour la route, avant de traverser le Détroit de Gibraltar et de tourner en rond dans l’Atlantique.
C’est là qu’ils auraient intercepté l’arrivée des concurrents du Vendée Globe, et rejoint officiellement le concours. Ils continueront leur parcours avec un petit voilier échangé au « Cap de Bonne espérance » contre leur sardinier et quelques joints ramenés du Maroc, ils prendront quelques raccourcis pour contourner l’Antarctique (L’algérien ne supportant pas le froid) et ne feront pas escale en Amérique du Sud (L’algérien en a juste marre du tiers monde), ils se reposeront au Canda chez des cousins, et rejoindront le groupe pour le retour ultime en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Houda Imane Feraoun dément et rassure "je sais que le porno est important pour les jeunes"

La censure des sites pour adultes, évoquée ces derniers jours par le…

Air Algérie appelle ses clients à acheter leurs propres Boeing pour rentrer en Algérie

Air Algérie vole aussi bien sur terre que dans le ciel. En…

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…