En train de lire
Étude : l’utilisation du filtre chien de Snapchat serait liée à une intelligence supérieure

Étude : l’utilisation du filtre chien de Snapchat serait liée à une intelligence supérieure

Avatar

Ils sont incompris, moqués, et parfois même persécutés par ceux qui prétendent être sensés et raisonnables. On les accuse de se conforter dans une profonde absurdité ; les adeptes du filtre chien de Snapchat se sentent seuls, et dépourvus d’arguments pour justifier leur engouement, mais une analyse récente à leur sujet pourrait bien changer la donne.
C’est au Zulu Nyala, dans une université de sociologie qui demeure jusqu’ici sans nom, que Touab Benlalam, un jeune étudiant en dernière année du master « Comportements chelou », spécialité « Phénomènes du web », a publié une étude pour le moins saisissante. Celle-ci affirme en effet que les personnes utilisant le filtre chien de Snapchat disposeraient d’un QI supérieur à la normale. Mieux encore : ils seraient voués à gouverner le monde dans un futur proche.
L’un de nos reporters a tenté d’y voir plus clair, et a obtenu une explication plus approfondie de l’auteur de l’étude. « Il est vrai que les usagers du filtre chien de Snapchat se travestissent en animal lorsqu’ils sont, à la base, humains, mais prenons du recul face à ce phénomène […] mon analyse montre clairement que ce comportement traduit une capacité du sujet à faire abstraction de son apparence, et à s’immerger dans la peau du chien. Cette faculté hors du commun témoigne d’une intelligence extraordinaire. Et en ce sens, ils sont effectivement aptes à occuper des postes à haute responsabilité dans plusieurs domaines, et par conséquent, à gouverner le monde » a déclaré le jeune étudiant.
Cette étude survient 12 jours après la création de l’association « Encore foi en l’humanité », en France, ayant pour but de ramener à la raison tous ceux qui se trouvent mignons en utilisant le filtre chien de Snapchat, qui le surexploitent, ou qui manifesteraient un comportement de cette même nature.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut