Saad Lamjarred dit s’être inspiré de Cheb Mami mais reconnaît ne pas avoir laissé le temps à sa victime de tomber enceinte

Nazim Baya
Publié le octobre 27, 2016, 5:20
FavoriteLoadingAdd to favorites 2 mins

Le chanteur populaire marocain Saad Lamjarred a été placé en garde à vue, mercredi 26 octobre, à la suite d’une plainte pour « agression sexuelle avec violence ». Selon une source judiciaire, une plainte a été déposée par une jeune fille âgée de 20 ans de nationalité française qui s’est dite victime d’une violente agression à caractère sexuel. Elle a réussi à prendre la fuite de la chambre de M. Lamjarred pour se réfugier à la réception de l’hôtel.

Saad Lamjarred a déclaré pendant sa garde à vue s’être inspiré du chanteur algérien Cheb Mami qui avait tenté en 2004 de faire avorter à coup de coups de poing au ventre son ex-compagne. La star marocaine a revendiqué par le biais de cette agression, une proximité artistique avec Mami qui va au-delà de la chanson. Il a reconnu cependant s’y être pris trop tôt en ne laissant pas suffisamment de temps à sa victime pour tomber enceinte. C’était pour améliorer la technique contraceptive de son maître en la rendant “rapide 3la toute de suite”, selon ses dires.

Cette nouvelle affaire survient dans un contexte délicat pour l’artiste, qui avait déjà été accusé d’agression sexuelle par une jeune femme américaine qui avait déposé plainte en février 2010. M. Lamjarred avait été incarcéré en mars de cette même année et libéré sous caution. Il avait ensuite quitté le pays pour échapper aux poursuites du tribunal de New York. Mais, en mai 2016, la superstar marocaine a été sommée par la Cour suprême de l’Etat de New York de se présenter au tribunal. En vain. M. Lamjarred encourt une peine de vingt-cinq ans de prison aux Etats-Unis.

Nazim Baya
Je suis un garçon sans importance collective, tout juste un individu.

Laisser une réponse

  • Date de publication