Les meilleurs pilotes vont se retrouver en 2017 sur les pistes les plus tortueuses et sinueuses du monde. Ils connaîtront des sensations uniques sur les trottoirs d’Alger, de l’ascension des montagnes de gravats aux descentes abruptes, ils pataugeront dans la boue après les fuites d’eau, traverseront des déserts de poussière, quand c’est sec, et plongeront dans les crevasses abandonnées sans bitume et sans dallage. Ils tenteront d’éviter les vendeurs de pétards et de chawarma, de contourner les câbles électriques et téléphoniques.  Le Wali Zoukh a récemment organisé une conférence de presse, où il a présenté les principaux sponsors de cet événement : l’APC d’Alger, ETRHB HADDAD, SEAAL et SONELGAZ. Il a exprimé sa satisfaction de l’avancée rapide des travaux ; en effet seuls quelques trottoirs de Hydra n’ont pas encore été affouillés, ceux des autres quartiers ont tous été labourés de fond en comble.

Le Rally Dakar qui est organisé depuis quelques années en Amérique du SUD retrouve enfin son continent d’origine, et Alger peut espérer récupérer son investissement pour acheter du carrelage et éventuellement refaire ses trottoirs, avant de l’enlever pour le Rallye 2018.

Thétis
Ma dignité ne se mesure pas à la longueur de mon titre...

Laisser une réponse

  • Date de publication