Connectez vous

Politique

Saâdani traite Belkhadem de « gros caca boudin de la France », Belkhadem répond « c’est celui qui dit qui l'est, na! »

Publié

dans

saidani

Après son absence remarquée, le secrétaire général du FLN Amar Saâdani a fait un retour fracassant sur le devant de la scène. Ce dernier a en effet lancé de graves accusations et proféré de lourdes insultes envers son prédécesseur à la tête du parti historique, à savoir Abdelaziz Belkhadem. L’autre personne ciblée était le Général Toufik, mais pour le moment Belkhadem est le seul à avoir répondu à la sortie de Saâdani.

Devant une centaine de journalistes, le drabki politicien a en effet traité son rival de « gros caca boudin de la France »! Il a également ajouté : « il est vilain, c’est vraiment une grosse patate, et je l’invite cordialement à aller se faire shampouiner! ». Devant la polémique provoquée par ces graves insultes, Abdelaziz Belkhadem a tenu à répondre à son détracteur avec sang froid et maturité: « Il est toctoc! Tout le monde au parti sait que Saâdani est une tête à poux et qu’il a un gros popotin qui pue du derrière. Et même que de toute façon j’ai des meilleures notes que lui. Et puis d’abord, c’est celui qui dit qui est na! ».

La répartie assassine de Belkhadem poussera-t-elle Saâdani à répondre une nouvelle fois? Fera-t-elle perdurer cet échange mature et constructif pour la nation, et incitera-t-elle le général Toufik à retirer sa tétine et à arrêter de bouder pour réfuter les accusations? Nous le saurons probablement bientôt.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Ould Abbas “une délégation d’Aliens est venue pour demander au président de se présenter à un 5e mandat”

Publié

dans

Par

alien

La NASA a de quoi être bouche bée si elle venait à entendre la dernière déclaration du SG du FLN, Djamel Ould Abbas. Ce dernier, et lors d’un point de presse improvisé en marge d’une visite dans une mouhafadha à Tébessa, a consacré un large temps de son intervention devant les militants de son parti à l’énumération des « réalisations grandioses de son Excellent, monsieur le président de la République » durant ses 19 ans à la tête du pays.

Il a notamment rappelé, comme à son habitude, le rôle de Bouteflika dans le rétablissement de la paix en Algérie, après 10 ans de guerre contre le terrorisme. Et selon lui, il est aussi celui qui a redonné la belle image de l’Algérie à travers le monde en la remettant sur le devant de la scène internationale. Ould Abbas a en outre réaffirmé que le président a redoré le blason économique de l’Algérie et a permis aux algériens de vivre beaucoup mieux qu’il y a 20 ans en accédant à des produits de consommation dont ils rêvaient seulement avant.
Pour lui donc, il est tout à fait normal et légitime que le président puisse se présenter à un 5ème mandat, synonyme de stabilité et continuité de la grande œuvre entamée en 99.

« Il est donc tout à fait normal, confirme Ould Abbas, d’entendre de larges couches de notre population appeler le président à se présenter à un 5ème mandant. D’ailleurs, dans toutes les villes que je visite en ce moment, il y a des foules en liesse qui appellent le président à continuer son œuvre. » Il ajouté également, devant la grande stupéfaction des présents, mais qui ont néanmoins applaudi longuement : « je vais vous faire une confidence, hier, tard dans la soirée, une délégation d’Aliens venue de la 7ème galaxie interstellaire a atterri dans les jardins de la résidence du président, Zéralda. Elle a pu rencontrer le président, qui malgré l’heure tardive a tenu à les recevoir. Eh bien, savez vous ce que la délégation est venue faire ? elle est venue tout simplement demander au président de se présenter à un 5ème mandat, car, selon eux, et grâce à son charisme, il a pu aussi rétablir et maintenir la paix intergalactique depuis son arrivée au pouvoir. »
On a vraiment sous-estimé notre président…

Lire la suite

Politique

Découvrez la photo du seul candidat capable de battre Bouteflika en 2019

Publié

dans

mort

A un an de la présidentielle, tous les observateurs s’accordent à dire que la mort reste le seul candidat sérieux capable de faire barrage à Bouteflika en 2019.

Lire la suite