Now Reading
Inédit : L'Algérie légalise le mariage entre extraterrestres et humains

Inédit : L'Algérie légalise le mariage entre extraterrestres et humains

Avatar

C’est une nouvelle qui a fait l’effet d’un séisme tant elle était inattendue, et le cortège de soucoupes volantes qui klaxonnaient à Oran feux de détresse enclenchés n’est pas passé inaperçu. L’Algérie vient en effet de célébrer le premier mariage entre extraterrestres et humains, en autorisant le mariage de la chanteuse de rai non identifiée Chaba Warda Charlomanti avec un humain de nationalité algérienne. Cet évènement a placé l’Algérie en tête des nations les plus tolérantes de la galaxie.
Les photos du mariage célébré le Lundi 26 Août ont été partagées par Charlomanti sur son compte Facebook. On peut la voir arborer un look résultant du métissage entre la culture algérienne qu’elle a adopté, et sa culture alien d’origine. Il est en effet facile de constater que sa manière de se maquiller ne provient pas de notre monde.
L’un des invités privilégié du mariage n’est nul autre que le célèbre Cheikh Abdou, originaire de la même planète que Warda Charlomanti.
Toutefois, les Etats-Unis ont exprimé leur désaccord quant à la légalisation du mariage extraterrestre, avançant qu’il s’agirait d’une stratégie des aliens pour coloniser progressivement la planète Terre et réduire l’espèce humaine à l’esclavage puis à l’extinction. Les Men In Black ont déjà été chargés d’analyser les chansons Chaba Warda Charlomanti, et leur rapport rapporte l’existence d’une fréquence sonore inconnue contenue dans ces morceaux et destinée à « zombifier » le cerveau de ceux qui les écoutent. La danse lascive de Cheikh Abdou serait également concernée.
Les Etats-Unis ont demandé à l’Algérie de leur livrer Chaba Warda Charlomanti afin de l’examiner au sein de la Zone 51, base secrète américaine située dans le Nevada, dont il est dit que l’on y étudie les extraterrestres. Toutefois, ils ne sont pas sûrs de posséder une cellule assez grande pour la loger.
L’Algérie ne répondra probablement pas à ces requêtes, se félicitant d’avoir été l’auteure de cet acte progressiste historique. La concernée s’est montrée très émue d’avoir été la première extraterrestre légalement mariée à un humain. Elle a tenu à partager ses émotions avec nous, dont voici la traduction: « Je suis très touchée, à mes yeux c’est un grand pas dans l’Histoire de la Voie Lactée. Avec mon mariage, je suis honorée de représenter l’union entre les peuples du système solaire et au-delà, malgré les critiques des intolérants et malgré nos différences. N’goulhalkoum? Ou ya3tih! »
 

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Scroll To Top