Internet était le seul “endroit” où les Algériens pouvaient encore circuler librement, sans formalité de visa. Désormais, ça ne sera plus le cas puisque le géant mondial Google a décidé d’imposer des visas aux ressortissants algériens désireux de survoler par le biais de son service Google Earth certains pays comme les Etats-unis, le Canada ou les Etats membres de l’union européenne.

Depuis hier, les internautes algériens peinent à consulter la plate-forme de cartographie de Google. Le site leur interdit l’accès à certaines régions du globe avec cet étrange message : “vous devez disposer d’un visa pour pouvoir consulter cette partie de la carte”. Pas de visa, pas d’images. Les pays dont l’accès aux images satellites est restreint sont les mêmes qui imposent un visa aux ressortissants algériens dans le vraie vie.

Dans un communiqué publié sur son site, le géant américain a justifié sa démarche restrictive en arguant l’amélioration de l’expérience utilisateur. “Dans le souci de réduire la ligne de démarcation entre virtuel et réel, nous avons introduit des visas pour les utilisateurs assujetti à cette formalité dans la vraie vie” s’explique Google.

Des harragas virtuels

Comme dans la vraie vie, beaucoup d’internautes rejettent cette solution qu’ils qualifient de “discriminatoire” et promettent d’ores et déjà d’utiliser tous les moyens pour la contourner. Les VPN que les Algériens ont découvert en juin dernier peuvent permettre aux éventuels candidats à l’immigration clandestine virtuelle de déjouer les plans de Google Earth, d’autant plus qu’il n’y a pas risque de noyade. En tout cas, la bataille est lancée et elle risque de pencher vite en notre faveur… Car, nous avons le pouvoir de rayer n’importe quel pays de la carte comme nous l’avons fait, il y a quelques jours,

avec Israël.

 

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…