Connectez vous

Politique

Suite au drame du Havre, Valls lance un décret anti-lacets et impose les chaussures à scratch

Publié

dans

C’est ce matin au Havre, que la drame a eu lieu. Un jeune homme de 25 ans a été empêché par sa mère de 60 ans d’aller faire le djihad en Syrie. Il s’en est alors pris à elle en l’étranglant avec un lacet de chaussure jusqu’à ce qu’elle succombe, avant d’appeler lui-même la police et de se dénoncer. Sans emploi et présentant des antécédents psychiatriques, il s’est muré dans le mutisme après son interpellation.

Comme à son habitude, le Premier ministre Manuel Valls s’est alors empressé de s’exprimer sur cette affaire. « Les djihadistes utilisent des armes de plus en plus innovantes et insoupçonnées, comme l’a prouvé ce jeune homme ce matin en étranglant sa mère avec un lacet de chaussure. Nous ne devons rien laisser au hasard et ne leur laisser aucune marge de manœuvre, et c’est pour cette raison que je vais bannir les lacets et rendre le port des chaussures à scratch obligatoire pour ceux qui veulent continuer à porter des chaussures. Les lacets seront désormais considérés comme des signes ostentatoires et leur port sera sévèrement sanctionné ». Le Premier ministre névrosé, visiblement satisfait d’associer décisions liberticides et faute de goût institutionnalisée, a indiqué trouver les chaussures à scratch « très confortables, et très sexy en plus contrairement à cette saleté de burkini. Et puis on ne peut pas étrangler les gens avec! Et puis ce bruit de « scratch », un parfait antistress!».

Le décret en question sera mis en application dès aujourd’hui. Les autorités ont donc donné 1h aux piétons se déplaçant en chaussures à lacets pour rentrer chez eux, qu’ils aient 20 ou 80 ans, qu’ils soient à 1 ou à 200 km de leur domicile. Les autorités confisqueront tous les lacets des français afin de procéder à leur destruction.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Ouyahia dénonce “un bourrage d’urnes plus favorable au FLN qu’au RND”

Publié

dans

Par

ouyahia

48 heures après l’annonce des résultats des dernières élections locales, les recours et les réclamations se multiplient. Amar Ghoul et Naima Salhi ayant perdu plusieurs sièges, pleurnichent. Tliba réclame 150 sièges à lui tout seul, et Ould Abbes affirme que la FLN, seul parti politique du pays, a obtenu 100 % des voix. Un cirque post-électoral s’ajoute à la campagne clownesque dont les malheureux candidats ont été les ridicules acteurs.

Le RND premier contestataire

La plus crédible contestation nous vient du 2ème parti d’Algérie, le vice fumier : le RND.
Le parti du premier ministre Ouyahia, accuse la haute instance de la surveillance des fraudes électorales (HIFE) de partialité. Le RND dirigé par le chef du gouvernement mérite autant de faux bulletins que le FLN, parti du président Bouteflika : “Mr Ouyahia nous a promis que cette année le bourrage d’urne sera équitable entre FLN et RND. Mais hélas, on constate autre chose. Arrivés en tète avec 30.5 % les dinosaures nous ont largement dépassés (nous c’est 26 %). Une seule explication, les fraudeurs ont penché pour Ould Abbes, qui a su séduire plus de tricheurs corrompus que nous” constate Seddik Chihab, porte-yaourt du RND. Ce dernier ajoute que “face à ce scandale, le RND, contrairement à ses députés, ne restera pas les bras croisés et compte porter plainte pour atteinte à la fraudes des fraudes électorales, nous récupérerons tous nos sièges volés par le FLN ” a-t-il conclu.

“Les fraudeurs machi obligés yaklou el Kachir”

Selon certaines indiscrétions, les fraudeurs ont lâché le premier ministre, car ce dernier les aurait privés de kachir (repas traditionnel des chiyatine dans les meetings et les RDV électoraux). Les responsables du bourrage d’urnes ont décidé de se venger en conséquence en privant le RND de son lot de fraude. Un faux bulletin seulement sur 3 prédestiné au RND a été glissé la nuit dans l’urne. “Ould Abbes nous a promis du kachir et plein d’autres avantages si on renonce au remplissage des cases RND. Dans la fraudes, il a faut savoir séduire les fraudeurs, Ouyahia a commis une grosse erreur politique ” nous confie, Salim, fraudeur dans le bureau de vote de Ben Aknoun.

Lire la suite

Politique

Elections locales : Les Algériens prêts à voter pour choisir la plus drôle affiche

Publié

dans

Par

affiche

En Algérie quand les élections sonnent, la campagne déconne. Comme pour chaque élection, la campagne électorale est une occasion pour les algériens de se détendre les zygomatiques. Un RDV politico-humoristique qui leur permet de s’éclater de rire dans un temps de crise. Depuis dimanche dernier, les affiches clownesques se multiplient : Des vrais cons assis sur un faucon, des militants RND allumant une bougie carambar, un islamiste affirmant n’avoir jamais quitté la mosquée même pas pour aller faire ses besoins et j’en passe…Ce n’est plus une campagne électorale, c’est le festival national du rire.

Les Algériens prêts à voter pour l’humour !

Si le gouvernement continue son harcèlement en appelant les Algériens à voter sans leur consentement, les citoyens de plus en plus conscients du cirque électoral décrochent déjà et refusent d’élire des candidats sans programmes, ni morale dont le seul but est de vider la caisse communale plus vite que leurs prédécesseurs. Nonobstant, une bonne Partie des citoyens se dit prête à choisir la plus drôle affiche électorale. En effet, Selon un sondage publié ce matin dans le journal El Manchar, près de 8 citoyens sur 10 font part d’une certaine ferveur pour l’aspect comique des élections. La quasi-totalité des sondés répond : « On pourrait aller voter si c’est pour choisir la plus drôles affiche, la plus burlesque et la plus conne. De toute façon les élections ne servent à rien en Algérie, alors autant élire les meilleurs clowns, ce serait rigolo »

La campagne électorale diffusée en prime sur L’ENTV

La télévision nationale semble avoir compris le message et décide de diffuser les affiches et discours des candidats des différents partis politiques dans une émission comique, visant à découvrir les futurs élus de l’humour algérien. Le vote se fera par SMS : Si vous voulez élire le candidat RND tapez 1, si c’est le candidat El Moustaqbal tapez 2, et si c’est le candidat du FLN d’Amar Saidani tapez Rachid Nekkaz.

Lire la suite