Avec des scies, on refait le monde

Suite au drame du Havre, Valls lance un décret anti-lacets et impose les chaussures à scratch

0

C’est ce matin au Havre, que la drame a eu lieu. Un jeune homme de 25 ans a été empêché par sa mère de 60 ans d’aller faire le djihad en Syrie. Il s’en est alors pris à elle en l’étranglant avec un lacet de chaussure jusqu’à ce qu’elle succombe, avant d’appeler lui-même la police et de se dénoncer. Sans emploi et présentant des antécédents psychiatriques, il s’est muré dans le mutisme après son interpellation.

Comme à son habitude, le Premier ministre Manuel Valls s’est alors empressé de s’exprimer sur cette affaire. « Les djihadistes utilisent des armes de plus en plus innovantes et insoupçonnées, comme l’a prouvé ce jeune homme ce matin en étranglant sa mère avec un lacet de chaussure. Nous ne devons rien laisser au hasard et ne leur laisser aucune marge de manœuvre, et c’est pour cette raison que je vais bannir les lacets et rendre le port des chaussures à scratch obligatoire pour ceux qui veulent continuer à porter des chaussures. Les lacets seront désormais considérés comme des signes ostentatoires et leur port sera sévèrement sanctionné ». Le Premier ministre névrosé, visiblement satisfait d’associer décisions liberticides et faute de goût institutionnalisée, a indiqué trouver les chaussures à scratch « très confortables, et très sexy en plus contrairement à cette saleté de burkini. Et puis on ne peut pas étrangler les gens avec! Et puis ce bruit de « scratch », un parfait antistress!».

Le décret en question sera mis en application dès aujourd’hui. Les autorités ont donc donné 1h aux piétons se déplaçant en chaussures à lacets pour rentrer chez eux, qu’ils aient 20 ou 80 ans, qu’ils soient à 1 ou à 200 km de leur domicile. Les autorités confisqueront tous les lacets des français afin de procéder à leur destruction.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

El Manchar