En train de lire
JO 2016 : Sea Shepherd débarque dans la piscine olympique pour libérer un nageur éthiopien pris pour une baleine

JO 2016 : Sea Shepherd débarque dans la piscine olympique pour libérer un nageur éthiopien pris pour une baleine

Avatar

D’habitude, les nageurs sont sveltes et élancés, muscles saillants avec une masse graisseuse proche de 5 %. Sauf que, parfois, il y a des exceptions. Robel Kiros Habte est Éthiopien et légèrement en surpoids mais ça ne l’a pas empêché de se présenter aux qualifications du 100 m nage libre des JO de Rio. Surnommé très rapidement « Robel la baleine » en raison de physique replet, 1m79 pour 81kg, le nageur éthiopien est arrivé bon dernier, avec un temps de 1’4″ 95 centièmes, bien loin des 48″58 secondes nécessaires à une qualification pour le tour suivant. Ce dernier a fini par s’attirer les foudres des médias éthiopiens, qui on ont rapidement rappelé que Robel Habte n’est autre que le fils de Kiros Habte, le président de la fédération éthiopienne de natation. Mais pas que…
Ayant eu vent qu’une baleine éthiopienne se trouvait à Rio au sein d’une piscine olympique, une importante flotte de baleiniers japonaise, a vite fait de débarquer en plein épreuve de natation pour mettre la main sur le précieux cétacé. Alertés par des internautes et fort heureusement, la Sea Shepherd, l’ONG vouée à la protection des créatures marines, avec à sa tête le charismatique Capitaine Paul Watson, croisait non loin des côtes brésilienne. La flotte du Capitaine Paul Watson débarque à son tour dans la piscine olympique et s’en suit une véritable bataille navale. Épaulés par la marine brésiliennes et après une longue et âpre bataille, les Sea Shepherd finissent par chasser les baleiniers japonais. Quant à « Robel la baleine », il a été escorté et relâché au large des côtes brésiliennes par l’équipe du Capitaine Watson.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut