Farid Chaal, le gardien de but de la sélection algérienne de foot, vient d’être “qualifié” malgré lui aux jeux paralympiques qui se dérouleront du 7 au 18 septembre à Rio. En effet cette décision du comité olympique intervient après la piètre prestation du portier des verts contre le Honduras lors de la première journée du tournoi olympique de football masculin. En concédant deux buts gags, Chaal a fait perdre l’Algérie sur le score de 3-2.

Soupçonné de cécité

Le comité olympique justifie sa décision par une supposée cécité du gardien de but Algérien. “Eu égard aux deux buts qu’il a pris contre le Honduras, il n’est pas à exclure que Farid Chaal soit mal-voyant, ou pire, atteint de cécité. Nous n’y voyons pas une autre explication”  peut-on lire dans le mot adressé par le CIO à la délégation olympique algérienne. “D’autant plus que ses performances ne se sont pas améliorées durant le second match qui a opposé l’Algérie à l’Argentine. Dans le doute, nous préférons réorienter le sportif en question vers la compétition la mieux adaptée à son état physique, à savoir les jeux paralympiques” conclut le CIO.

Toute l’équipe dans le ccollimateur

Le onze olympique algérien qui a essuyé deux défaites sur deux matchs joués risque de subir le même sort que son gardien de but. Le match contre le Portugal prévu demain sera crucial. Si les verts enregistrent une troisième défaite, ils valideront leur ticket pour jouer le tournoi paralympique de foot masculin. Et nous serons partis encore une fois pour une série de trois défaites.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Eric Zemmour fait une tentative de suicide en découvrant qu’il est d’origine algérienne

Le polémiste très français, Eric Zemmour, a tenté de mettre fin à…

La fille cachée de Louisa Hanoun et de Ali Belhadj devenue ministre aujoud'hui

C’est une histoire tellement farfelue que si quelqu’un l’aurait conté il y…

Quiz : Êtes-vous “أيادي خارجية”

La main de l’étranger peut se cacher dans chacun de nous. Depuis…