En train de lire
« DJEMRALIKWATO » : Nouveau club branché à Sidi Yahia pour marcher sur la braise et partager la douleur des plus démunis

« DJEMRALIKWATO » : Nouveau club branché à Sidi Yahia pour marcher sur la braise et partager la douleur des plus démunis

La rédaction

Longtemps on avait reproché aux classes nanties de la capitale de ne pas partager la douleur des miséreux, car comme le dit l’adage, seuls ceux ayant marché sur les braises ardentes, peuvent en ressentir la brûlure. Désormais, c’est de l’histoire ancienne, et les faux clichés sur l’insensibilité des riches viennent de dépérir avec l’ouverture de ce nouveau club humaniste, humanitaire et hyper branché, dans le non moins branché quartier de Sidi Yahia.
« DJEMRALIKWATO » est un savant mélange de Taekwondo, de rhétorique et de méchoui algériens. Le concept est simple ; inviter les jeunes à une soirée afterwork géante, pour tenter de marcher sur un couloir de braise ardente, senteur pomme, fraise ou kiwi, le tout dans une ambiance folle et déjantée.
Ce club privé est subventionné par le ministère de la solidarité, à hauteur de 25% seulement, les 75% restants sont issus de la généreuse participation des adhérents, permettant de couvrir l’importation de la braise aromatisée et l’entretien des lieux.
Le règlement intérieur de l’établissement garantit une liberté de choix aux adhérents réticents, qui peuvent intégrer le club sans pour autant relever le défi, à condition de s’acquitter du double des frais. Le parking est assuré pour une trentaine de places VIP et les mojitos sans alcool sont offerts.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut