Now Reading
Bouchouareb à propos de la démission du Premier ministre islandais «lui, il a des comptes à rendre à son peuple, moi j’ai un compte à remplir avec l’argent du peuple»

Bouchouareb à propos de la démission du Premier ministre islandais «lui, il a des comptes à rendre à son peuple, moi j’ai un compte à remplir avec l’argent du peuple»

Avatar

A cause des révélations sur ses placements dans des paradis fiscaux, le Premier ministre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson, première victime des Pannama Papers, a démissionné sous la pression de la rue et des manifestations qui ont duré 3 jours.
L’Algérie n’a pas tardé à réagir à cette information, par le biais du ministre de l’Industrie et des Mines, M. Abdeslam Bouchouareb, qui s’est aussitôt félicité de la bonne nouvelle « je me réjouis de cette sage et salutaire décision et je réitère la forte volonté de l’Algérie de continuer à lutter contre toute forme de corruption, mais juste en dehors de nos territoires », M. Bouchouareb a aussi appelé les autres dirigeants mondiaux et personnalités impliquées dans le scandale à faire de même «tous les dirigeants touchés par ses révélations devraient avoir honte et présenter leur démission »
Interrogé sur son implication dans ce scandale avec la dissimulation d’une fortune colossale dans des comptes offshores, M. Abdeslam Bouchoureb, qui pour rappel avait accusé l’homme d’affaires Issad Rebrab d’avoir fraudé le fisc algérien, a répondu d’une manière décontractée et avec assurance « le Premier ministre islandais à des comptes à rendre à son peuple, moi j’ai un compte à remplir avec l’argent du peuple » M. Bouchouareb, n’a pas oublié d’accuser aussi, pour une énième fois, la main étrangère de vouloir manipuler l’opinion publique et salir l’image de notre pays et des valeureux dirigeants.
Par ailleurs, le français Guy Feite, fondé de pouvoir de Royal Arrival Corp, l’entreprise de Bouchouareb au Panama, a confirmé que le ministre algérien a créé sa société offshore dans le but d’acheter un bien pour sa fille à Genève. Décidément après la file de Saidani et la fille de Sellal, c’est au tour de la fille de Bouchoureb d’exiger sa part du pétrole.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Scroll To Top