La loi cheb Mami qui instaure le droit à l‘avortement en Algérie sera discutée à l’assemblée populaire, la semaine prochaine. Entre ceux qui sont farouchement pour, et ceux qui sont farouchement contre, les débats risquent d’être passionnés, voire explosifs.
Six mois après avoir reçu un doctorat honoris causa par l’université de Bouira, Cheb Mami voit enfin ses efforts pour le droit à l’avortement porter leurs premiers fruits. Et pour cause, le projet de loi dépénalisant l’avortement en Algérie, baptisé loi Cheb Mami, sera le sujet de discussions à l’assemblée populaire. C’est le Prince du Rai lui-même qui, fort de son expérience dans le domaine, a ficelé le texte. Avec la loi Chen Mami, l’Interruption médicale de grossesse (IMG) peut être pratiquée selon des conditions très particulières et bien définies :
volonté de la mère ;
autorisation d’experts ;
ou volonté de Cheb Mami sans le consentement de la mère.
Sur ce dernier point la loi précise qu’il est permis au géniteur quand il en a le désire de faire avorter la mère de force quand bien même cette dernière serait contre.
C’est Cheb Mami lui même qui défendra la loi face aux parlementaires, il fera un discours inaugural où il exprimera la difficulté, la douleur et la souffrance d’un homme qui engrosse une femme par accident surtout quand cette dernière refuse d’avorter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Tourisme : Nulle Part exige un visa pour les voyageurs algériens

Le passeport algérien poursuit sa dégringolade. Il co-détient avec le dinar le…

Aigle Azur : Air Algérie propose de dépanner les voyageurs bloqués en les mettant en soute pour 500€/pers

C’est un véritable séisme dans le monde de l’aviation civile. La 2ème…

Le président de l’APN : “impossible de lever l’immunité de Tliba, il est assis dessus!”

Le tour de Tliba est finalement arrivé. Le ministre de la justice…

Gaïd Salah s’explique “Je veux casser tous les tabous. J’ai commencé par Karim”

Gaïd Salah est-il allé trop loin ? Après les détenus d’opinion et…