Now Reading
Les frais de traitement des torticolis causés par "غض البصر" seront remboursés par la sécu

Les frais de traitement des torticolis causés par "غض البصر" seront remboursés par la sécu

Avatar

Une étude très sérieuse menée en collaboration entre le Ministère de la Santé et l’Organisation Mondiale de la Santé dans plusieurs localités du territoire national, montre une recrudescence inquiétante des torticolis et autres inflammations de la région cervicale chez les individus appartenant à la mouvance Salafiste. En effet, les orthopédistes, kinésithérapeutes et masseurs autodidactes enregistrent des visites de plus en plus nombreuses de cette catégorie de la population, qui ne cesse de se plaindre de devoir détourner le regard brusquement, plusieurs fois par jour, afin d’éviter des images, des odeurs ou des bruits qui causeraient éventuellement des pensées impures dans leurs esprits et des idées non autorisées par leurs croyances.
Abdelmoumen B., 37 ans, propriétaire d’une boutique de lingerie à Bab El Oued, nous raconte son calvaire tous les matins lors de son trajet de quinze minutes à pieds entre son domicile et son magasin : « Je dois supporter des odeurs de parfums, des voies féminines et des tenues indécentes à chaque fois que je sors. Je suis parfois surpris tellement violemment au détour de certaines ruelles et je dois détourner ma tête tellement vite que mon cou reste bloqué dans cette position-là pendant des jours. J’en ai marre de dépenser le peu d’argent que je gagne à acheter des médicaments pour me traiter d’un mal dont je ne suis même pas responsable » nous dit-il la gorge nouée.
Après plusieurs marches de protestation des intéressés et des dizaines de lettres de plainte aux mairies de leurs communes, le message est enfin arrivé au Ministère de la Santé qui a décidé qu’à partir de Mars 2016, tous les Salafistes se verraient rembourser plusieurs marques d’anti-inflammatoires sous forme orale et suppositoire; mais aussi, toutes les minerves et plâtres américains et ce, sans nécessité de prescription médicale préalable. De plus, dans le souci de coller au vieil adage : « Mieux vaut prévenir que guérir », l’OMS recommande au Ministère de la Santé algérien d’étudier la possibilité de mettre au point et de rembourser – ne serait-ce que partiellement – des « œillères médicales » qui protégeraient les Salafistes de certaines images, ainsi que des boules Quies qui ne filtreraient que les voix aux fréquences aigues, permettant ainsi à leur porteur de devenir sourd aux voix féminines sans pour autant s’isoler de la société.
Enfin, des échos nous parviennent d’une étude secrète, visant à développer des coques de protection spécifiquement conçues pour masquer les effets que pourraient quand-même provoquer ces nuisances – malgré toutes les précautions citées plus haut – sur l’entrejambe de ces messieurs.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Scroll To Top