En train de lire
Début de migration d'algériens vers l'Érythrée après l'annonce dans ce pays de l'obligation d'épouser deux femmes

Début de migration d'algériens vers l'Érythrée après l'annonce dans ce pays de l'obligation d'épouser deux femmes

Avatar

L’ambassade de la République d’Erythrée à Alger a indiqué ce matin que ses services consulaires ont enregistré depuis 3 jours, une hausse significative et inhabituelle de demandes de visas, dont certains de long séjours, par des dizaines d’algériens, jeunes en majorité.
Le chargé des affaires consulaires de cette ambassade très discrète a affirmé que, durant les 72h passées, il a vu arriver pas moins de 300 demandes de visas pour motif touristique émanant d’algériens dont la tranche d’âge oscille entre 25 et 40 ans, salariés, étudiants ou chômeurs et qui se disaient très intéressés par la visite de ce pays « frère et ami ».
Notre correspondant s’est rendu au siège de l’ambassade et a pu constater qu’une longue file d’attente s’était formée devant l’ambassade par des citoyens, tous hommes, portant sous leur bras, un dossier de demande.
L’un d’eux, Chafik, 29 ans, nous a confié discrètement les raisons de cet engouement : « wech kho, t’es pas au courant ? l’Erythrée a ordonné à tous les hommes qui y habitent de se marier avec deux femmes minimum pour absorber le taux de célibat des femmes chez eux !!! tu te rends de la chance que nous avons !!! moi ça fait trois ans que j’ai « posé la main » sur ma fiancée (Chafik l’a dit comme ça en français) et depuis, je ne peux rien faire de plus car je n’ai pas de logement et mon travail ne me permet pas d’organiser le mariage, alors qu’en Erythrée, les autorités obligent les hommes à se marier avec deux femmes et en plus, ched rouhek kho, ils offrent un logement et les frais du mariage !!! » précise t-il, avant d’ajouter : « alors, j’ai pas réfléchi une seule seconde, « j’ai jeté l’eau à ma fiancée » et je suis venu ici demander un visa pour m’installer là-bas et me marier in chaa Allah ! et si ça marche, sur la tête de ma mère, je t’inviterai » !
Voilà donc la raison qui pousse des centaines d’algériens à faire cette démarche quitte à aller dans un pays lointain et pas forcément attractif !
Si seulement notre gouvernement pouvait engager la même démarche pour permettre à plus de 11 millions de femmes célibataires de trouver l’âme sœur.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut