Now Reading
Ta9achouf : L’Etat compte rajouter une journée supplémentaire à la semaine : le tmermdi

Ta9achouf : L’Etat compte rajouter une journée supplémentaire à la semaine : le tmermdi

Avatar

Nous apprenons de sources généralement bien informées que l’Etat algérien compte rajouter une nouvelle journée à la semaine, qui comptera dorénavant huit jours au lieu de sept.
Face à la dégringolade du prix du baril de pétrole et après une léthargie de plusieurs mois, le gouvernement sort enfin de sa réserve. En effet, il sera décrété très prochainement l’introduction d’une nouvelle journée dans la semaine. Celle-ci, qui sera bien évidemment travaillée mais non payée, aidera à équilibrer les budgets de l’Etat. Une réelle bouffée d’oxygène, selon les experts, qui permettra de sortir le pays de la crise qu’il vit actuellement.
D’après notre source, le nom de ce jour a déjà été trouvé : le tmermdi. Il sera introduit entre le mardi et le mercredi. Afin de sensibiliser la population, le gouvernement organisera une caravane qui sillonnera tout le pays. Il sera procédé à la distribution de calendriers et des présentations publiques auront également lieu.
L’année comportera désormais 52 jours supplémentaires portant le nombre de jours à 417 par an. On comptera également, dans la même logique, des mois de 34 et 35 jours, sauf bien sûr, pour le mois de février qui en comptera 32 ou 33, selon que l’année soit bissextile ou pas.
Par ailleurs, des voix s’élèvent déjà contre le tmermdi et le débat fait rage sur les réseaux sociaux notamment. Les principaux syndicats et l’opposition crient au scandale. Les travailleurs algériens devront travailler 52 jours supplémentaires sans pour autant que cela n’ouvre droit à des congés additionnels, ni à rémunération. L’opposition propose que l’introduction du tmermdi soit soumise à référendum. Une association, ni brut ni tmermdi, sera créée prochainement, a annoncé les principaux leaders d’opposition, afin d’apporter de réelles solutions pour la relance de l’économie et la sortir de sa dépendance aux hydrocarbures, sans introduire le tmermdi pour autant.
En outre, le gouvernement en appelle au patriotisme et au bon sens des citoyens et promet que cette journée sera retirée dès que le baril de pétrole se stabilisera au-dessus des 100 dollars. Il en va de la stabilité du pays et du bien être des citoyens, mais pour l’instant les Fakakir sont appelés à travailler plus sans gagner plus, selon un haut cadre au premier ministère qui a requis l’anonymat.
D’autre part, certaines indiscrétions indiquent que le gouvernement planche sur le rajout de quinze minutes à l’heure si les prix du baril continuent à dégringoler et se situent sous la barre des 20 dollars dans la durée.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Scroll To Top