En train de lire
Selon une étude britannique, Bouteflika changerait de chemise comme de constitution, c’est-à-dire une fois tous les deux ans

Selon une étude britannique, Bouteflika changerait de chemise comme de constitution, c’est-à-dire une fois tous les deux ans

Avatar

Une équipe de chercheurs britanniques de l’université d’Oxford, vient de démontrer que le président Bouteflika change de chemise comme de constitution. L’équipe, composée de statisticiens et de probabilistes, s’est attelée à résoudre le problème formulé par le mathématicien allemand, Helmut Schönstein dans les termes suivants : Si le président Bouteflika porte une nouvelle chemise autant de fois que faire se peut, et change de constitution une fois tous les deux ans, à partir de quel moment sommes-nous en droit d’affirmer que le président Algérien change de chemise comme de constitution ?
Les données recueillies par les chercheurs sur les tenues vestimentaires portées par le président Bouteflika durant ces quatre dernières années révèlent une certaine sobriété et une constance manifeste. Un peignoir et deux chemises blanches. Ce ne sont pas là, les effets de l’austérité qui se seraient répercutés sur la garde-robe du président de la république mais seulement le résultat de son incapacité motrice à se changer seul. Toujours est-il que les experts en proba ont comptabilisé deux chemises portées entre 2014 et 2016, la première lors de la visite du secrétaire d’Etat Américain, John Kerry, à Alger en avril 2014, la seconde pour la visite de Hollande en juin 2015, chemise que le président Bouteflika porte toujours faute de pouvoir enfiler une autre.
Les chercheurs ont également constaté qu’il y a eu deux révisions de la constitution, celle opérée en 2008 qui supprime la limitation des mandats et qui a permis au président Bouteflika de briguer un 3e mandat, et celle de 2016 qui est encore en projet. Deux chemises pour deux constitutions. De là, l’équipe de l’université d’Oxford, a conclu que Bouteflika change de chemise comme de constitution, c’est-à-dire une fois tous les deux ans, mais que ça aurait pu être pire s’il était en mesure de se changer tout seul.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut