En train de lire
Un vaccin anti-corruption lancé en Algérie, Saïdani dénonce une atteinte aux symboles de l’Etat

Un vaccin anti-corruption lancé en Algérie, Saïdani dénonce une atteinte aux symboles de l’Etat

Avatar

L’institut Pasteur vient de donner le la au monde moderne en lançant le premier vaccin anticorruption au monde, seul remède trouvé jusqu’alors pour soigner « la pandémie qui a plongé l’Algérie et d’autres pays dans le chao en infectant quasiment l’ensemble des rapports sociaux, économiques et politiques sur le territoire depuis 1962 ». Ce vaccin a été développé par l’institut Pasteur en collaboration avec l’Agence de la Santé des Finances Publiques de Suède, institution publique spécialisée dans la recherche sur les pathologies dues à l’exercice du pouvoir. La coordinatrice algérienne des recherches, Mme Mazalha Niya, s’est rendue sur plusieurs plateaux télévisés pour lancer la campagne de vaccination qui débutera le dimanche 8 novembre au niveau des établissements hospitaliers, des établissements publics de santé de proximité et des officines, et appeler les algériens à répondre présents à cette grande initiative sanitaire complètement inédite dans le monde.

Un antidote efficace pour remédier à toutes les corruptions

La scientifique qui s’est exprimée au journal de l’ENTV, diffusé à la suite d’un reportage sur les bienfaits des fruits secs et de bouteflika au pouvoir sur la santé, assure que cette potion presque magique était un « vaccin très efficace pour soigner autant la grande corruption qui s’exerce dans les hautes sphères du pouvoir que la petite corruption laquelle s’entretient et se pratique globalement à tous les niveaux de la société et en harmonie avec les intérêts collectifs du pouvoir ». Celui-ci permettrait à ceux qui le recevront de sortir de la corruption en quatorze (14) jours après son administration et tout le personnel soignant du pays était mobilisé pour l’application de cette stratégie de sevrage national de la corruption.

Amar Saidani porte plainte pour atteinte aux symboles et intérêts de l’Etat

Amar Saïdani, secrétaire général du FLN, a annoncé lors d’une conférence de presse organisée dans son très chic appartement parisien dans le 16ème arrondissement, qu’il avait porté plainte en son nom, au nom du parti et au nom des Drabkis pour atteinte aux symboles et intérêts de l’Etat « cette campagne est une ignominie qui déshonneur le système que le FLN a mis en place. A cet égard, j’ai porté plainte auprès des autorités compétente afin d’endiguer cette tentative de coup d’Etat insidieusement orchestrée par la Suède et l’institut Pasteur ». L’homme le plus populaire du site El-Manchar a confié que cette campagne de vaccination, si elle aurait lieu, allait avoir des conséquences très lourdes sur notre pays. Et sur ses comptes à l’étrangers n’est-ce pas ?

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut