En train de lire
Cop 21: Selon les experts, le seul climat qui domine en Algérie est celui de la corruption

Cop 21: Selon les experts, le seul climat qui domine en Algérie est celui de la corruption

Avatar

L’ouverture aujourd’hui de la Conférence sur les changements climatiques de Paris (Cop 21) ne laisse pas la population algérienne indifférente. Celle-ci semble en effet très préoccupée par le climat de corruption endémique qui règne sur le pays.
Un passant interrogé dans les rues d’Alger s’est inquiété de la prolifération des sacs en plastiques (chkara) résultant des dizaines de milliers pots-de-vin versés chaque jour en Algérie. « Ces sacs ne sont pas biodégradables et nuisent gravement à l’environnement! », s’est-il alarmé. Une citoyenne s’est dite quant à elle préoccupée par l’élévation constante du niveau moyen de corruptibilité du citoyen, qui a fini par mettre en danger des dizaines de milliers d’espèces au profit de quelques unes: « Avec toute cette corruption, il n’y a plus que des requins et des hyènes! Que vont devenir nos pauvres ours blancs du Sahara?».
Rappelons que le changement de climat observé en Algérie est particulièrement visible depuis dix ans. Selon Transparency Watch, les émissions de bakchichs ont connu durant cette période une augmentation exponentielle sur l’échelle de Chakib Khelil et rien ne semble pouvoir ralentir leur progression. Malgré les signes évidents faisant foi du problème, le courant climato-sceptique continue de dominer au sein du gouvernement. Ce dernier a d’ailleurs mobilisé plusieurs experts internationaux pour témoigner du fait que la corruption n’était absolument pas un problème en Algérie. Ainsi, Sepp Blatter et Ali Bongo étaient présent lors d’une conférence pour relativiser la situation: « L’homme n’y est pour rien la-dedans. La corruption est un phénomène complètement naturel! », ont-ils tenu à rassurer. Nicolas Sarkozy a également été sollicité mais aurait quelque peu semé la confusion lorsqu’il a débuté son allocution par les phrases suivantes: «Non, je n’ai jamais reçu un seul centime de la part de Kadhafi pour financer ma campagne ou pour mon enrichissement personnel! Non, je n’ai pas fait détruire la Libye à coup de bombes pour faire disparaître les preuves! Tout cela est un tissu de mensonge, BHL peut en témoigner!».

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut