La conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, appelée COP 21 vient d’ouvrir ses travaux à Paris. Elle constitue un évènement majeur et décisif pour l’avenir climatique de l’humanité toute entière.

Sellal et l’Algérie parmi les 195 pays participants

Ce rendez-vous mondial rassemble les dirigeants de la planète toute entière : Barack Obama, Vladimir Poutine, Xi Jinping,…etc.et se veut historique car des décisions importantes et surtout urgents doivent être prises très rapidement afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et réduire le réchauffement de la planète.
L’Algérie, comme acteur incontournable de par sa taille et sa position géographique, est présente à cette conférence. Représentée non pas par Abdelaziz Bouteflika, pour les raisons que tout le monde connait, mais par le premier-ministre, Abdelmalek Sellal, accompagné d’une forte délégation représentant les acteurs du secteur environnemental.

Des propositions concrètes attendues et l’Algérie en a une révolutionnaire

Lors de ce sommet, les pays participants vont devoir se rencontrer, se parler, discuter, échanger et surtout faire des propositions pour s’engager sur l’avenir climatique de la terre.
En ce qui concerne l’Algérie, nous avons pu accéder au document d’engagement que chaque pays a préparé, et connaitre ainsi les propositions faites dans ce sens. Nous avons donc appris à la lecture de ce document que le premier-ministre présentera en plénière que l’Algérie va s’engager fermement et à court terme à réduire de façon considérable, la quantité de plats de Loubia (haricots blancs et/ou rouges) consommés par les algériens et considérés comme étant la cause principal de l’émission de certains gaz de nature dangereuse pour l’environnement.
On peut ainsi lire dans ce texte que « l’Algérie, ayant pris conscience des effets dévastateurs résultant de la consommation effrénée des haricots blancs ou rouge dans les différents plats, par des millions d’algériens, prend la ferme décision et l’engagement formel de réduire le nombre de plats composés de cet ingrédient à tous les niveaux de consommation : cantines, restaurants, familles, école,…etc. de façon à réduire d’environ 50% les émissions de gaz à effet loubiatique. Il en sera de même notamment pour les plats de loubia accompagnés de pattes de moutons, particulièrement appréciés et consommés ».
Un cadre supérieur de l’ONU, en charge de la compilation des propositions des pays a commenté cet engagement algérien : « cette proposition, je ne la sens pas trop ». À bon entendeur (ou renifleur, c’est selon).

0 commentaire
  1. Wallah je me suis posé la question hier en regardant la télé …qu’est ce qu’un pays comme l’Algérie fait il dans le COP 21???….et ben…merciiiii pour le réponse …je rigole toute seule comme une folle…mdrrrr…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…