En train de lire
Hésitant pendant 72h sur la robe à porter, une jeune femme finit par rater le mariage de sa meilleure amie

Hésitant pendant 72h sur la robe à porter, une jeune femme finit par rater le mariage de sa meilleure amie

Avatar

C’est un jour tristement mémorable pour Samira, 28 ans et habitant Alger. Elle devait être l’un des principaux personnages du mariage de sa meilleure amie Dounia, mais la nature (féminine) en a voulu autrement, et pour cause, elle a raté le mariage de sa copine.
Depuis un an, Samira a été aux côté de Dounia pour les préparatifs du mariage qui allait avoir lieu, samedi 7 novembre 2015 : salle des fêtes à trouver, tenues diverses et variées pour le trousseau, maquillage, coiffeuse, gâteaux, DJ, photographe…bref, tout le nécessaire pour avoir un beau mariage.
A trois jours du mariage, alors que tout semblait ok pour la future mariée, Samira, toute contente d’avoir aidé sa copine, s’est décidée à prendre un « petit » moment pour elle afin de se trouver la belle robe de soirée à porter le jour du mariage. Et c’est là que le problème a eu lieu.
Parce que Samira, qui vit seule avec ses parents (qui étaient absents pour voyage depuis une semaine), s’est enfermée chez elle trois jours durant, a sorti toute sa garde-robe et a entamé une longue et interminable séance d’essayage de ses robes qui s’est étalée sur 3 jours entiers (depuis jeudi soir).
La malheureuse était tellement hésitante entre la robe longue avec fente latérale ou la courte sans manches, entre la bleu nuit en satin et la rouge vif que sa mère lui avait offerte pour son anniversaire, ou encore, entre le karakou algérois et la robe tlemcenienne qu’elle a eue pour l’Aïd, qu’elle ne s’est tout simplement pas rendue compte que trois jours entiers s’étaient écoulés. Dimanche soir, en sortant de chez elle toute contente d’avoir choisi finalement… la robe à paillettes du 31 décembre dernier, elle s’effondre devant une salle des fêtes vide et déserte. Au départ, elle ne comprend pas ce qui se passe et croit s’être trompée de salle. Et ce n’est qu’en demandant aux gens du quartier qu’elle apprend que la fête avait bien eu lieu et que tout était fini.
La pauvre Samira est tombée dans les pommes sur-le-champ et a été évacuée vers l’hôpital.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut