Now Reading
Abdelhamid Melzi aux enquêteurs « j'ai bâti ma fortune avec la vente des beignets ‘skhounines’ au Club Des Pins »

Abdelhamid Melzi aux enquêteurs « j'ai bâti ma fortune avec la vente des beignets ‘skhounines’ au Club Des Pins »

Avatar

L’indéboulonnable directeur de la résidence, des indétrônables Hauts Fonctionnaires, du Club des Pins a été convoqué ce matin par la gendarmerie nationale dans le cadre d’une enquête portant sur le chef d’inculpation d’abus de bien sociaux et blanchiment de fraude fiscale. L’homme le plus craint du Club des Pins, surtout les jours d’été, a vu son nom faire la une des journaux locaux et nationaux évoquant le mariage de son fils au Sheraton mais surtout le rachat de l’usine de jus de fruits Vitajus par ce dernier pour un montant de 25 millions d’euros.

Abdelhamid Melzi clame son innocence et dénonce une campagne de dénigrement minable à son encontre

Melzi est un habitué du prestigieux et sélectif classement du Times Magazine des 100 « Wlads Lahram » d’Afrique de ces dix dernières années. Néanmoins, l’homme à la tête de la société de gestion de l’hôtel Sheraton affirme que l’argent qui a servi à l’achat de l’entreprise Vitajus était propre et promet qu’il n’a rien à se reprocher. Contacté par téléphone, Abdelhamid Melzi, nous a confié sûr de lui « Ma fortune est issue de mon travail et ‘3ala 3ark Djbini’ (à la sueur de mon front). Les gens qui parlent sont jaloux de ma réussite et veulent souiller mon image c’est tout. Vous savez, quand j’ai pris les règnes du CDP j’ai lancé la Sarl BSHM ‘Beignets Skhounines Habtines Mel-makla’ et ça été un succès dès la première année. J’ai alors commencé à épargner les bénéfices tirés de mon activité ultra-lucrative et avant le mariage de mon fils je lui ai offert Vitajus afin qu’il puisse commencer sa vie de jeune marié modestement. D’ailleurs les 25 millions d’euros je les avait dès la deuxièmes années d’activité donc qu’ils ferment leurs gueules qui puent ces povs’ loosers».

Le soutien ambigu de son avocat à éveiller les soupçons des enquêteurs

Juste après avoir été relâché par les enquêteurs, son avocat et associé en affaire, Me Mafihche Lamane, a déclaré à la presse que tout ceci n’était qu’une infâme campagne pour salir l’image de son client. Toutefois, une source policière proche du dossier nous a confié que les enquêteurs n’avaient pas fait cas des déclarations de la presse sur son patrimoine réel ou supposé. « Vous imaginez si on doit enquêter sur les fortunes opaques et illégales des gens au pouvoir, il n’y aurait plus de place dans nos geôles à l’exemple de Saïdani et son appartement parisien, Ghoul et ses magouilles, Ouyahia et El Cous… Mais ce con de Melzi a été trahi par son avocat sur Facebook. Après ça, le commandant a été obligé de se saisir du dossier » Nous confesse l’averti gendarme qui souhaite garder l’anonymat. En effet, au moment du déferlement médiatique au sujet de l’acquisition de Vitajus par qui vous savez, Me Mafihche Lamane, avait publié sur sa page Facebook « Hamid Melzi est un homme intègre, incorruptible qui a consacré sa vie pour travailler son pays sans jamais penser à son propre intérêt lol ». Avant de modifier la publication et supprimer le ‘lol’. Joli lapsus LOL.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Scroll To Top