L’athlète algérien était très attendu aussi bien en Algérie qu’au niveau international à l’occasion de la finale du 1500m du championnat du monde d’Athlétisme à Pékin. Présenté comme le favori par les spécialistes et unique espoir algérien de décrocher une médaille, Toufik Makhloufi avait à ses côté les meilleurs de la spécialité.

Malheureusement, après avoir géré une course intense et particulièrement physique, notre champion n’a pu faire mieux que la 4ème place derrière deux kényans et un marocain, alors qu’il était en tête à partir des 400 derniers mètres.

A bien regarder la course, on peut légitimement se demander ce qui s’est passé : Makhloufi semblait bien parti mais sur les 200 derniers mètres, il a commencé à ralentir presque de manière discrète, laissant le champ ouvert devant ses concurrents, pour finir au pied du podium.

En zone mixte, notre correspondant à Pékin a pu poser quelques questions au champion déçu et notamment sur ce qui réellement passé au sprint final. La réponses nous a tout simplement laissés pantois : « c’est vrai, j’avais la course en main et j’aurais pu la gagner très facilement. Mais sur les 200 derniers mètres, j’ai soudainement eu une pensée pour notre président malade depuis longtemps, alors je me suis dit immédiatement, il faut que je lui dédie quelque chose pour le saluer, et là, l’idée d’une quatrième place en souvenir du 4ème mandat m’a traversé l’esprit. J’ai donc délibérément ralenti mon rythme de sorte à ce que je puisse arriver 4ème ».
Tout simplement Incroyable. Espérons seulement deux choses : que le président ne fasse pas d’autre mandat et que d’autres sportifs ne fassent pas comme Makhloufi.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…