Le ministre des affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a annoncé samedi 29 août avoir accordé l’asile à Ayman Al-Zawahiri, le chef d’Al Qaida, dans le cadre de la charte pour la paix et la réconciliation nationale, rapportent des médias sud-africains. Ex médecin personnel de Oussama Ben Laden, à qui il succèdera en 2011 après la mort de ce dernier, Ayman Al-Zawahiri est recherché activement par les Etas-unis.

“Nous avons convenu d’octroyer l’asile à Ayman Al-Zawahiri conformément aux dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale”, a déclaré le ministre algérien, cité par l’agence de presse ATS, lors d’une conférence de presse à l’hôtel Sheraton à Alger. Le FBI américain place le patron d’Al Qaida dans la liste des terroristes les plus recherchés au monde. Sa tête est mise à prix 25 millions de dollars.

Le ministre des affaire étrangères a, par ailleurs, affirmé que l’Algérie accordait à Zawahiri le droit de créer un parti politique et de pouvoir poursuivre ses activités dans la légalité “Al-Zawahiri répond aux critères de la charte, c’est tout naturellement donc qu’il bénéficie de l’amnistie et d’un recouvrement de ses droits civiques et politiques en Algérie”, a-t-il dit.

Cette décision intervient quelques jours après l’annonce faite par Madani Mezrag, ex-chef de l’AIS (bras armé du FIS-dissous), de vouloir créer de son parti politique : le Front de l’Algérie pour la réconciliation et le salut.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…