Dans un communiqué diffusé par les ministères de l’intérieur et des affaires religieuses, il a été annoncé qu’à la suite de la recrudescence des affaires de tenues jugées « indécentes » dans les établissements publics, un centre d’appel a été créé et mis à la disposition des citoyens afin de pouvoir se renseigner sur la conformité de la tenue devant être portée avant d’accéder aux différents établissements et espaces publics, tels que les mairies, les hôpitaux, les tribunaux, les parcs… etc.

Cette initiative vise, selon le communiqué, à rendre la vie du citoyen plus facile en lui évitant de tomber dans des situations embarrassantes où il se verrait refuser l’accès à ces endroits pour le simple port d’un short, d’une jupe ou d’un haut sans manches. Cela entre également, selon les autorités, dans le cadre de plan de simplification des démarches administratives voulu par le Président de la République. Quand vous appelez désormais le 15.36 (coût de l’appel : 25 da), des équipes formées aux codes vestimentaires, composées d’imams de femmes guides religieuses (Mourchidate) se chargent de vous répondre immédiatement après que vous ayez décrit les tenues que vous prévoyez de porter avant de se rendre dans ces lieux publics. Vos interlocuteurs pourront ainsi vous conseiller de changer de tenue, de mettre un haut avec manches par exemple, ou encore vous confirmer que votre tenues est parfaitement conforme à celles qui ont été consignées dans un guide distribué à toutes les personnes en charge d’accueillir le public. Le communiqué insiste sur le fait que ce geste (appeler le centre d’appel avant de sortir) devra devenir systématique et intuitif pour ne pas se retrouver dans des situations fâcheuses comme celles qui ont eu lieu récemment.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…