En train de lire
"Quand est-ce que tu viens demander ma main?" multiplie le risque de faire un infarctus par 50

"Quand est-ce que tu viens demander ma main?" multiplie le risque de faire un infarctus par 50

Avatar

S’entendre dire « Quand est-ce que tu viens demander ma main ? » par sa copine augmente le risque de faire une crise cardiaque chez l’homme de 69 % et multiplie le risque cardio-vasculaire global par 50
C’est ce qu’a révélé une étude américaine, menée par le service de recherche en cardiologie du prestigieux « Massachusetts General Hospital » sous la houlette du Professeur « Jim Gelblooz » et de son équipe. Il nous explique « Entendre cette phrase provoque un stress, qui augmente le travail cardiaque, cependant ce stress est différent du stress habituellement causé par la vie professionnelle ou dû à des soucis familiaux, il est même plus intense que la bouffée de stress ressentie au cours d’une catastrophe naturelle, ou d’une intervention chirurgicale, c’est un phénomène particulier qui altère très rapidement et considérablement les fibres cardiaques»
L’étude ayant porté sur 18000 sujets de sexe masculin, sur une période de 4 ans, montre des résultats édifiants, et les crises cardiaques ne sont pas le seul risque, comme nous l’explique Le Professeur «Outre les crises cardiaques, entendre ses mots multiplie le risque cardio-vasculaire global de 50 sur 10 ans, le risque de mort subite par 80, ainsi que le risque de développer une hypertension artérielle ultérieurement de 20 fois, on a aussi noté une plus grande prédisposition aux fractures, aux caries, aux aphtes, et à l’acné; Parallèlement nous avons également fait face à des signes d’ordre psychiatrique , d’ailleurs nous avons travaillé en étroite collaboration avec des neuropsychiatres car les cas de syndrome de stress post traumatique, de syndrome dépressif, et de troubles anxieux sont tout aussi fréquents, les chiffres sont alarmants, je vous le concède, c’est un véritable problème de santé publique »
Une autre donnée capitale a été mise en évidence par ces travaux : Il existe d’autres phrases qui auraient vraisemblablement des effets sensiblement similaires « Vous avez un cancer », « vous êtes positif au test du VIH » et « Belfodil est titulaire ce soir »

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut