Le réaménagement de l’emblématique « Grande Poste » d’Alger en Musée sur l’Histoire de la Poste et son ouverture très prochaine au public, pose le problème épineux du manque d’intérêt pour les musées et leur désertion. Ce pourquoi le Ministère de la culture s’atèle à engager des mesures incitatives, pour le moins douteuses, sur la base d’une série de fausses indications et de trompe l’œil, visant à entraîner à l’intérieur des citoyens en quête de services postaux, principalement des retraités et des étudiants boursiers.

A l’entrée, le gigantesque panneau en arabe indiquant « Poste Centrale » sera conservé et des feux d’artifice 24h/24h attireront l’attention dessus, le panneau indiquant « Musée» sera quant à lui accroché à la façade la moins en vue, et sera 4 fois plus petit que le premier.

A l’intérieur, un hologramme reproduisant un guichets et un agent de caisse, sera projeté et déplacé à chaque espace, pour appâter la visiteur-victime et lui faire le tour de tout le musée. L’achat du ticket sera possible en mettant à disposition un faux distributeur de billets, mais soyez sans crainte, c’est gratuit, et la machine vous offre en plus du ticket, une pièce de 20DA, pour vous remercier d’être venu.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Naïma Salhi lance la première édition du festival de Connes

En marge de la 71ème édition du festival de Cannes, la sulfureuse…

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…