Tout a commencé en cette journée caniculaire du 7juillet dernier aux environ de 16h, les jeunes d’un quartier de la banlieue d’Alger sont sortis de chez eux après le réveil, pour se reposer au pied des murs du lycée avoisinant où ils avaient l’habitude de guetter les allées venues des filles. Seul hic, 2 façades sur les 3 adjacentes sont exposées au soleil. La façade ombragée n’est que de 5 mètres de long et ne fournit en été, lorsque le soleil est à hauteur de 65°, de la place que pour 8 personnes, avec des ombres projetées au sol de 40cm de large.

En ce jour exceptionnel, la façade est convoitée par 15 jeunes fatigués, très fatigués qui auraient risqué leur vie pour un peu d’ombre sous leur mur, dès lors, un mouvement de bousculades violent s’est créé pour se transformer en une bagarre générale, ayant frôlé le drame, si ce n’est l’intervention des parents et des voisins, les blessés ont été évacués d’urgence, ils attendent à ce jour leurs soins.

Sortie de crise

Un plan Orsec a été déclenché et un groupe d’experts, composé de physiciens, de dermatologues et de maçons, a été dépêché sur les lieux pour calculer les ombres portées à différentes heures de la journée, notamment aux pics d’exposition entre 15h et 16h, les risques liés aux UV à chaque point du mur, et les capacités d’accueil des ombres, en tenant compte du nombre de jeunes maximal pouvant s’adosser.

Le groupe d’experts est sorti avec la solution optimale, visant à accroître la superficie et la longueur des ombres, de même que les surfaces de repos ; un complément de mur géostratégique a été construit le lendemain des heurts et s’apprête à accueillir tous les jeunes du quartier. Il sera inauguré par le PAPC incessamment.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…