Connectez vous

Actualités

Said Saadi appelle le ministère des affaires religieuses à réduire la durée du ramadan à 13 jours

Publié

dans

Dans un communiqué publié hier sur son blog, Said Saadi, a invité le ministère des affaires Religieuses et des Wakfs à reconsidérer sa vision du jeûne tout en regrettant l’absence totale de réformes dans ce domaine.
L’ancien président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie a ainsi déploré une lecture « figée » et « littéraliste » du fait religieux par le ministère de tutelle. « 30 jours de jeûne en été correspondent à 420 heures, soit 52 jours de jeûne en hiver» s’exclame-t-il sur son blog. Plutôt que de jeûner au mois, Said Saadi prône un jeûne « intelligent », un jeûne au volume horaire. Il estime qu’au lieu des 29 ou 30 jours lunaires, les musulmans devraient compter en unité-ramadanesque qui serait l’équivalent de 8h de temps. Pour faire son ramadan, le jeûneur serait donc tenu d’observer le jeûne pendant 30 unités-ramadanesques, selon Said Saadi. « 30 unités ramadanesques, soit exactement un jeûne de 13 jours d’été » conclut-il.

 

Cheikh Chemsou proteste

Pour Cheikh Chemsou, le raisonnement de Said Saadi n’a « ni queue ni tête ». Dans son émission sur Ennahar TV, le cheikh a estimé qu’il valait mieux que Said Saadi s’occupe de politique plutôt que de proférer des « âneries » sur des sujets qu’il ne maîtrise pas.
Le cheikh a également mis en garde les téléspectateurs contre les clowns qui se servent de l’islam pour amuser la galerie.

Annonce
211 comments

211 Comments

    • Mozart Youba Traore

      septembre 29, 2015 à 11:48

      En tout cas sa va pas chez lui est ce il veut remplace le Saint Prophète ou quoi . . . . . . . . . .

    • sarni

      juin 23, 2017 à 8:22

      arretez vos conneries said saadi n’a jamais dit ca c’est de l’intox! et ca a fait sortir toute votre haine au grand jour ! pauvre de vous ! le soupçon fait partie des grands péchés de l’islam ! quel peuple !!!!!

  1. RACHID

    juin 17, 2015 à 10:26

    je crois que said sadi bda yekhref chwiya

    • imkhal

      août 7, 2015 à 3:28

      Non! il y a déjà quelques années qu’on s’est rendu compte qu’il n’avait plus sa tête.
      comme dirait olahlou : tviv imakhlan yemkhal… 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 : )
      il ne maîtrise même plus la politique
      sbesse de vyou!

  2. Massinissa

    juin 17, 2015 à 11:54

    Pour moi, même 13 jours c’est trop. donc, il faut le supprimer carrément.

    • nanita

      juin 18, 2015 à 1:12

      Massinissa, le Ramadan concerne les musulmans. Vous n’êtes pas musulman occupez-vous de ce qui vous regarde. Vous n’êtes pas obligé de donner votre avis ( dont on se fiche) pour tout et sur tout.

      • Chakib

        juin 18, 2015 à 2:07

        Excellente réponse

      • hacene

        juin 19, 2015 à 2:53

        supprime toi de sa terre et prive toi de son air et de son eau dieu n’a pas besoin de ton jeun c’est ton bien qu’il veux allah yahida et yahdik

      • AFANDI18

        juillet 1, 2015 à 6:05

        TRÈS BIEN DIT LAKOM DINOUKOM WOU LIA DIINI

      • Dallal

        novembre 19, 2015 à 1:44

        Moi je pense que Massinissa a le droit de dire son opinion , si il n’est pas pratiquant , la vérité est que ceux qui jeunent ont tout les droits et ceux qu’ils ne le font pas on les oblige à le faire… ou on les somme de fermer leurs gueules….

      • touitou

        février 20, 2016 à 7:42

        incapable de vivre selon les règles d’aucune religion sont ils des animaux ?

    • Chakib

      juin 18, 2015 à 2:06

      Tu peux le supprimer si tu veux, ce n’est pas Said Saadi qui l’a créé

      • chaima

        octobre 16, 2015 à 10:28

        laissez notre mois de ramadhan tranquille moi je suis tres heureuse pendant le mois sacré et quand il nous quitte je pleure et je suis triste croyez moi et pourtant je suis une femme vous comprenez ce que je veux les courses la popote ect ect et pourtant je travaille à l’extérieur et le bon DIEU nous donne la force il n ‘y a rien à débattre chacun fait c e qu il veut qu’on y touche pas on ne lui a rien demandé chaquin fait ce qu il -veut il farait de parler à propos de la mini jupe la jupe est faite pour la femme pauvre peuple hasbia ALLH oua ni3ma el wakil

    • محارب

      juin 18, 2015 à 11:31

      الغالبية من مؤيدي هذا الدكتور المنحرف ابناء منطقتد و الذين سبق لهم أكلوا رمضان مع الأجهار

    • neigia

      juin 19, 2015 à 12:55

      Je suis d accord avec vous Massinissa !

  3. Slimane

    juin 18, 2015 à 12:12

    Le jeûne du Ramadan fait partie des cinq piliers de l’Islam et ça doit être fait exactement comme décrit dans le Coran et expliqué par le Prophète Mohamed (SAW). Il n’appartient à quiconque même pour un prophète d’y changer quoi que ce soit et surtout la durée. Said Saadi, le malheureux, semble ne connaître absolument rien en l’Islam. Il croit qu’on peut le manipuler comme le Christianisme.
    Pauvre ignorant.

    • miloud

      juin 18, 2015 à 11:30

      entièrement d’accord avec vous monsieur Slimane heureusement qu’il n’est pas président autrement il aurait changé carrément la religion et dire que c’est un docteur en psy votre place est vraiment à l’asile et non derriere un bureau !

    • ramadan

      juin 21, 2015 à 3:23

      Certains pays sont situés près des pôles, comme laNorvège, l’Islande, la Finlande, la Suède et leGroenland. Pour leurs habitants, en hiver, le soleil ne se lève pas (ou alors seulement quelques heures). En été c’est l’inverse et le soir, le soleil ne se couche pas, donc les habitants de ces pays passent par 6 mois de jour suivi de 6 mois de nuit et ainsi de suite
      Comment tu peux répondre à ça si tu habitais l’un de ces pays!! Je pratique et c pas un problème pour moi .mais d autre part peut être le prophète il aurai vécu à notre époque s aurait était peut être autrement donc ce qu il dit c pas la meilleure option mais ça donne à reflichir au lieu de faire des fatwa sur des sujets futiles peut être que nos chikh pourraient faire un peu d edjtihad ds ce domaine!!??

      • Abdallah

        juin 23, 2015 à 5:46

        La réponse a cette question a été déjà donné depuis des années. Mais un petit ignorant ne va pas chercher à comprendre mais va parlé comsa. Accusé les héritiers des prophètes, mon frère craints Allah.
        Tu pense que n ‘importe qui peut faire d ijtihad ds la religion?

    • karim

      juin 23, 2015 à 1:46

      Ces dernières années , l’islam n’a jamais été autant manipulé! et par ceux là même qui se prétendent représentant de Dieu sur terre!
      Que de monstruosités n’a t-on commis en son nom!!!!
      Sinon pour cette proposition de Saadi, Yal khawa, Achourbou hadja barda (ba3d el ftour). Ce n’est que de l’humour…
      Moi le Ramadan je n’ai pas attendu Saadi pour lui faire sa fête! il y’a bien longtemps que je l’ai réduit! pas a 13jours ! nooooooooooooooonnnnn . mais à ZERO JOURS.
      Saha ftourkoum!

    • lograda oumel

      septembre 7, 2015 à 9:03

      oui tout a fais ces paroles quil dit est un blasfeme pour l Islame c honteux de la part de monsieur saidi que de vouloir change ce qui est ecris dans le coran

    • desamparadoss

      mars 2, 2016 à 10:06

      Slimane tu joues pas dans un film avec Louis de Funes par hasard ?

    • farid

      juin 18, 2015 à 12:17

      Mdrrrr!!! Trop fort

    • LI YEDHAK YELHAK

      juin 23, 2015 à 8:07

      Ait Mokhtar Omar Président !!!

    • Danbech

      juin 4, 2017 à 10:02

      Commence par corriger ton bras veau (bravo) hhhhhhhh

  4. Dahmane

    juin 18, 2015 à 4:52

    Le ramadan n’a plus de raison d’être. Je ne crois pas que quelqu’un va comptabiliser les jours de jeûne et me punir. Connerie simplement.

  5. zakia Madraoui

    juin 18, 2015 à 5:12

    Je suis une ALGÉRIENNE chaouia de pure sans j’accepte ma patrie avec tous ses défauts je suis une ancienne moujahida les problèmes existants dans tous les pays du monde un peux de jeûn ne fait pas à la santé
    Chaque personne le suis répond de la santé dieu IL clément ,Nous LES ALGÉRIENS ON A LE COEUR BLANC ON FACE TOUS LES PROBLÈMES ON LES A TOUS RÉSOLUS ?MES TRÈS CHER FRÈRES JE VOUS SOUHAITE UN BON RAMADAN
    ON TOUJOURS SOCIO ANTRE NOUS?L’ANIMAL QUI CRIE NE MORD PAS?

  6. malaucerveau

    juin 18, 2015 à 5:20

    C’est un raisonnement qui n’a ni queue, ni tête. Il est préférable pour de déclarer son incroyance à ce précepte religieux que d’en demander la réduction de sa durée. Pourquoi ne pas s’adapter à rentabiliser ce mois de ramadan ou jeun en changeant les horaires de travail en été. Par exemple, commencer le travail dès les premières lueurs du jour, juste après l’imsak. Après un bon shour, au lieu de se rendormir et faire des cauchemars, on va au travail pour brûler les colories. C’est une expérience que j’appliquais depuis 20 années. Et je vous assure que j’ai toujours été pratiquement plus performant qu’en dehors du Ramadan. Je me demande pourquoi, nous Algériens, nous faisons rien pour faire face aux exceptions. Pourtant c’est très simple, il suffit de s’organiser. Prenons pour exemple le fait de shooter un ballon avec force, si un coéquipier va à sa rencontre pour le dévier avec la tête, le choc est amorti. Mais si cellui-ci laisse le ballon tomber directement sur la tête, il est automatiquement assommé. Selon la croyance musulmane, le mois du ramadan est le 4 ème pilier de l’Islam. Et le Coran en parle : ” Le mois de ramadan au cours duquel le coran a été descendu comme guidée pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement}(sourate al baqarah v.185). Selon Sahih Al-Boukhari. Volume 3, Livre 31, Numéro 125 – Rapporté par Abou Hourayrah : Le prophète Mouhammed a dit : “…celui qui jeûne pendant le mois de Ramadan avec une foi sincère et la volonté de gagner le pardon de Dieu, alors tous ses précédents péchés seront pardonnés.” Le mois du Ramadan est donc un acte d’adoration voué au Dieu Unique appelé en Islam Allah. Ou on y croit ou on y croit pas.

    • bazokka

      septembre 14, 2015 à 7:10

      c’est vrai que tu as< mal au ceveau

  7. Ahmed Rami

    juin 18, 2015 à 7:38

    Saadi est un pure produit restant de l’invasion et de l’occupation culturel coloniale. Normalement, il aurait du se trouver depuis longtemps déjà dans la poubelle de l’histoire avec tous les autres produits du colonialisme et ses déchets! Qu’attendent donc les Algériens pour nettoyer leur pays de ces déchets et de ces poubelles?!

    • ramzy

      juin 18, 2015 à 1:31

      Le vrai déchet du colonialisme c est toi

    • lhocine

      juin 19, 2015 à 9:57

      personnelement je ne pourais parler du careme car ça concerne les jeûneurs, sadi doit au contraire deffendre le droit bafouer des non jeuneurs et pas autre chose,quant au produit de l’invasion monsieur le colonnialisme français a duré 132ans le colonnialisme arabo islmaique dure depuis des 13 siecles donc s’il y a bien un produit de colonnialisme c’est celui de l’arabo islamisme

    • tizi hibel

      août 19, 2015 à 10:44

      Que proposez vous pour nettoyer le pays de ces”déchets et poubelles” les bruler vifs sur la place publique peut être serait à votre gout.A moins que vous n’ayez un autre procédé plus efficace.

    • bazokka

      septembre 14, 2015 à 12:13

      Wallah y’a pas plus grand déchet que toi.

      medite cette citation : wachbihoum qbayal maa lagouar

    • gany

      juin 18, 2015 à 5:04

      Bien dit !.—IL semble que certains lecteurs ne saisissent mème pas le soit disant l’esprit’humouristique’voulu par ELmanchar, d’ou les diffamations…

    • LI YEDHAK YELHAK

      juin 23, 2015 à 8:10

      3 la réponse 3 !!! et y’en a pas mal ^^

    • bazzoka

      septembre 14, 2015 à 12:19

      ils s’en foutent éperdument que cela soit vrai ou pas ces cervelles d’oiseaux, du moment qu’il s’agit de said saadi ou autre, par contre le drabki qui a plein d’appartements et de compte a paris, ca ces connards ne disent rien.

    • bazokka

      septembre 14, 2015 à 7:13

      le 3 bien sur

    • desamparadoss

      mars 2, 2016 à 10:10

      c’est pas faut non plus …je pense la même chose de Charli Hebdo mais El Manchar est bien plus marrant

    • bazzoka

      septembre 14, 2015 à 12:27

      je suis sur moi, bien sur qu’il n’as pas dit ca , c’est l’évidence même. mais je suis aussi sur que tu est une cervelle d’oiseau, et je suis aussi sur vous voyons accroc a la religion…je pose la question : pourquoi je dis bien pourquoi ;les musulmans et surtout les arabes sont les derniers de la planète.

      Israël est votre chikour a tout les arabes; tout les dirigeants arabes se comportent comme des vaut rien devant lui et vous osez parler ! fermez votre gueule laissez les gens tranquilles espece d’hypocrites..a la chaine

    • desamparadoss

      mars 2, 2016 à 10:14

      En fait il a dit a un journaliste Marseillais qu’il voulait remplacer le mouton de l’Aid el Kebir par un cochon
      pour aider les éleveurs bretons qui sont en déficit à cause des lois européenne …té celle là elle est bonne je la met sur FACEBOOK ….roland alligier

  8. kebieche Mohamed

    juin 18, 2015 à 9:16

    Un peu de sérieux Toubib!!Si l’homme est un être utilisant la raison comme étant une valeur selective parmi les vivants, elle ne doit pas court-circuiter et occulter certaines donnes coraniques comme étant textes de croyance en islam. Il est tout évident que dans le cas de ramadhan il est institué ceci: Toute personne observant le mois de ramadhan, mois lunaire, est appellée à le jeuner et qui doit alors suivre les mots clés montrant la durée de jeûne, les restrictions concernant ce jeûne ainsi que les proscriptions qu’il faut tenir à respecter dans les textes coraniques.

    • Géronimo

      août 8, 2015 à 2:53

      Chacun est libre de penser comme il veut . En foction de sa culture et ses compétences.

  9. romelo

    juin 18, 2015 à 12:24

    Ce mois de ramandan c limportr quoi..les putains de moslim exager trop c mohamed etait un pidi a son epoque tt les moslim deviendrant des pidi c trop

  10. fatah

    juin 18, 2015 à 12:57

    Monsieur si vous êtes incapable de faire le jeûne pour une raison quelconque , ceci ne doit pas vous poussez à raconter des âneries qui auront du mal à cacher votre niveau intellectuel .

  11. Abdelghani

    juin 18, 2015 à 1:18

    Ya said saidi Toube ila Allahi

  12. mak

    juin 18, 2015 à 1:20

    لا حولة و لا قوة الا بالله ، و هل يستوي اللذين يعلمون و اللذين لا يعلمون.

    • malaucerveau

      juin 20, 2015 à 8:40

      Certains individus sont toujours là à guetter les gens de bonne foi pour les discréditer à la moindre occasion. Alors qu’ils n’élèvent jamais leurs voix pour dénoncer les agissements des gens sans foi ni loi.

  13. souleyman

    juin 18, 2015 à 1:40

    Vous êtes vraiment tous des débiles mentaux c’est grave ..

  14. Jamal maroc

    juin 18, 2015 à 2:34

    Mais 8heure c bc j aurais aimé un jour par an c mieux kan même

    • lograda oumel

      septembre 7, 2015 à 10:51

      a oui ce que dis le docteur des anerie comme toi honte a vous qui ete vous mecreant pour pretandre change les hadite du coran vous honte a vous !!!!!! si vous n avez pas envi de jeuner vous nous foute nous la paix mecreant

  15. Otto

    juin 18, 2015 à 8:50

    Si on pouvait mettre le sionistes saïd samedi en orbite, il ne s’arrêterait pas de tourner, preuve de sa stupidité. L’âge avancé de cet individu annonce un début de débilité chronique qui annonce a son tour une Alzheimer foudroyante.
    Le psychiatre fou est déjà mort politiquement, il ne lui reste plus que la mort clinique, débranchez le vite.

    • Hamad

      juin 20, 2015 à 5:16

      @otto, il n y a pas plus stupide et débile sur terre que toi qui ne sait pas qu’un journal satirique invente des informations, de fausses interviews … Uniquement pour faire du moins rire, sinon sourire.

  16. benmalek

    juin 18, 2015 à 11:04

    c’est un péteux !!!!!!!!!! il dira pire que ça pour plaire a ces ennemis qui épient et guettent la moindre faiblesse dans les rangs des charognards comme cet énergumène et consort si vraiment il a osé faites moi confiance c’est très grave pour son devenir car on sait tous ou il va se ressourcer ses bases arrières ne sont pas étrangères aux algériens vraiment il est écœurant un vrai hmar ( pour l’hmir comme lui c’est un âne ) mais il sera applaudi par les juifs

  17. Neghib

    juin 19, 2015 à 7:52

    Avis aux idiots qui vivent dans leur monde obscur : ce site est satirique, il fabrique des informations fausses pour amuser ceux qui les comprennent et faire grimper aux rideaux les idiots qui ne comprennent rien.
    A la lecture des commentaires, les idiots sont quand même majoritaires…

  18. Neghib

    juin 19, 2015 à 11:04

    Le sceptique, l’esprit critique est l’aristocratie de l’intelligence.
    (Jules de Goncourt)

  19. haddouche

    juin 19, 2015 à 2:03

    Alh yahdi manyachaa wayudhil manyachaa wala yahdi akqawm alkafirine

    • LI YEDHAK YELHAK

      juin 23, 2015 à 8:15

      Si Saci va vite breveter ton idée elle vaut de l’or !!!!

  20. dias

    juin 20, 2015 à 1:05

    Pourquoi lire un site satirique quand on a de l’humour au ras des pâquerettes. Je propose a la rédaction qu’à l’avenir avant d’autoriser un accès au site , de faire passer un test QI a tous ces prosélytes auto désignés. L’humour et la tolérance ont déserté ce pays depuis longtemps et probablement pour plusieurs générations.

    • LI YEDHAK YELHAK

      juin 23, 2015 à 8:27

      MDR ^^

      Oui oui complétement d’accord et PK ne pas pousser plus loin la réflexion : Une fois l’internaute identifié en tant que demeuré, une décharge électrique lui sera envoyée via son clavier / souris afin qu’il s’écarte de son ordinateur avant qu’il ne commence à étaler ses excréments (ses pensées) sur le net.

    • lila

      juin 20, 2016 à 9:08

      Je vous suis … 😀

  21. Samy

    juin 22, 2015 à 1:53

    Putain!!! Ils sont incapables de lire au second degré une “information” publiée par un site qui se donne tmenchir comme ligne éditoriale. Mais il vous faut quoi pour comprendre que c’est juste pour rire????

    Ce peuple est vraiment perdu. Il ne l’est pas simplement parce qu’il n’a ni désir de vie ni projet de vie. Mais il l’est car il n’a aucun sens de l’humour. Cet humour qui permet de passer le cap d’une situation difficile à l’exemple de celle que nos vivons présentement.

    Said Mekbel et Mesmar Djeha doivent se sentir mal, très mal … Je me charge de leur offrir ne “ayenakken” bien fraîche. Que les tarés de fanatiques et d’intégristes comprennent qu’il s’agit bien d’une Heineken et non pas d’une errer de transcription.

    A bon entendeur, ferme tes oreilles !!!

    • lila

      juin 20, 2016 à 9:07

      JE commençais à avoir peur moi de voir autant d’insultes et d’injures jaillir … nous sommes bien sur al Manchar rassurez moi, durant quelques minutes je me suis crue sur le site officiel des affaires religieuses!

      RIP le peuple 😉

  22. slimanimadjid

    juillet 1, 2015 à 9:18

    merci docteur d’avoir démontré aux dupes ,qu’ils se font abuser depuis 14 siécles(pour ce qui me concerne qu’ils jeunent toutes leur vie s’ils le jugent utile! quand à moi ,depuis que j’ai dévorcé avec mohamed j’ai la paix) mais ces abrutis qui s’agitent pour l’histoire des treizes jours ,pourquoi n’avaient ils pas ouvert le bec quand kadhafi voulait fixer ce moi en janvier?

    • lograda oumel

      septembre 7, 2015 à 11:30

      oui tout a fais ces paroles quil dit est un blasfeme pour l Islam c honteux de la part de monsieur saidi que de vouloir change ce qui est ecris dans le coran espese d idiot foukan chez les romains ta rien a faire ici espese de sal kafar

    • lila

      juin 20, 2016 à 9:02

      Le malade c’est vous, qui croyez aux satires d’el MAnchar o.O

    • lila

      juin 20, 2016 à 9:00

      El-Manchar est un site d’informations fausses et complètement saugrenues. Il a été créé dans le seul but d’explorer le champ de l’absurde. Aussi, les articles qui y sont publiés, ne renvoient à aucune occurrence du réel mais juste à des occurrences du possible. La devise d’El-Manchar est « avec des scies, on refait le monde

      Vous parlez en tant que musulman et vous le traitez de Hmar?!! on voit bien le niveau … allah yahdik ou yahdina

  23. BEN BASCULANTE

    décembre 8, 2015 à 7:23

    INCROYABLE ! c’est fou le nombre d’algériens prenant au sérieux cet article humoristique dès qu’il s’agit de religion et allant jusqu’à s’injurier pour cela.
    Bon c’est vrai aussi qu’il s’agit de Said Saadi, le compère de BHL, le grand tragi-comique voulant réécrire le Qoran.

    Chèrs frères & soeurs, El Manchar est un site pratiquant l’autodérision, l’essence même de l’humour, et nous avons bien besoin de rire, y compris de nous mêmes, par le temps présent et, surtout, a venir.

    Vous avez bien de la chance, car, à ma connaissance, il n’existe pas d’équivalent sur le net en France, et ce n’est pas avec l’ambiance actuelle qu’on est prêt de le voir . . .

    • lila

      juin 20, 2016 à 8:42

      ah enfin une personne qui a compris!!! je commençais à désespérer moi! lol

  24. kamel

    mars 5, 2016 à 11:04

    cOmme la coupe du monde, ramadan tous les 4 ans, et l’Algérie non qualifiée. ce serait sympa, non?

  25. Beloeil

    avril 24, 2016 à 4:11

    et dire que c’est un docteur en psy… Il l’a eu son diplôme dans une pochette surprise !

    • lila

      juin 20, 2016 à 8:53

      El-Manchar est un site d’informations fausses et complètement saugrenues. Il a été créé dans le seul but d’explorer le champ de l’absurde. Aussi, les articles qui y sont publiés, ne renvoient à aucune occurrence du réel mais juste à des occurrences du possible. La devise d’El-Manchar est « avec des scies, on refait le monde … What else?

  26. Ait

    avril 27, 2016 à 12:00

    Une fatwa pour QUE DIEU PARDONNE les Kabo (s) casseurs de ramadhan

    Des fatwas pour délivrer la société civile algérienne de « l’islam politique »: Une fatwa est-elle synonyme de réforme ?
    par Y. Mérabet*

    Par les termes suivants: la civilisation islamique médiévale excellait, les musulmans d’aujourd’hui sont à la traîne dans tous les changements de ce monde et pratiquement tous les classements. Toutefois, si les choses peuvent empirer, elles peuvent aussi s’améliorer par un empaillement de fatwas. L’histoire retient en témoignage l’essor de l’islamisme depuis ses débuts très modestes, jusqu’au pouvoir énorme dont il jouissait et par conséquent, si l’islamisme peut croître, il peut aussi décliner?

    L’islam doit-il demeurer comme tel et accepté textuellement ou peut-il être réformé pour devenir plus accommodant et moins exigeant ? Les autorités islamiques qui s’autoproclament garantes d’une justice sociale et de progrès, peuvent-elles formuler une conception qui accorde des droits à part entière aux femmes et aux incroyants ainsi que la liberté de conscience aux musulmans, mais aussi le problème du khalifat qui perdure depuis plus de 14 siècles; une conception qui accepte les principes de base de la finance et de la jurisprudence modernes et qui ne cherche ni à imposer la charia ni à établir un califat ? Alors là, un juste choix s’impose entre un islam radical dure et violent et un islam modéré rapiécé de fatwas* d’intérêt politique. Déclarer que l’islam ne peut jamais changer revient à affirmer que le Coran et le hadith, qui constituent le cœur de la religion islamique, doivent toujours être compris de la même manière, alors bien que le hadith doive s’adapter aux changements perpétuels conditionnés par l’évolution de la société dans laquelle nous vivons. Reconnaître cette position revient aussi à admettre son caractère juste, car rien de ce qui est humain ne demeure pour toujours. La lecture des textes sacrés change avec le temps et toute chose a une histoire et toute chose connaît un avenir différent de son passé. De plus, de nombreux interprètes importants de l’islam, comme al-Chafi’i, al-Ghazali, Ibn Taymiya, Roumi, Shah Waliullah et Rouhollah Khomeiny, étaient en profond désaccord, les uns contre les autres sur certains préceptes de l’islam. Et puis faire abstraction de la nature humaine et ignorer plus d’un millénaire de changements nécessaires et concrets dans l’interprétation du Coran : ce n’est qu’à ce prix qu’on peut proclamer que le Coran a toujours été compris de la même façon à travers les âges. De profonds changements se sont produits dans des domaines comme le djihad, l’esclavage, l’usure, les fautes contraignant les principes de la religion, le rôle de la femme dans la société, etc. Le Coran et le hadith ont beau occuper une place centrale dans l’islam et le monde musulman, ils n’en expriment pas pour autant la totalité. L’expérience accumulée par les peuples musulmans n’est pas sans importance. Se focaliser sur les seuls textes sacrés de l’islam revient à endoctriner et enfermer le monde musulman dans une boule de cristal et l’isoler du reste du monde tout en le forçant à ignorer l’histoire de l’humanité, ce qui le conduirait à une perception tronquée.

    Synthèse médiévale

    La clé de compréhension du rôle joué par l’islam dans la vie publique réside dans la charia et les nombreuses exigences intenables que celle-ci impose aux musulmans. Gouverner au moyen des taxes minimales permises par la charia s’est révélé insoutenable. Comment gérer un système financier sans demander des intérêts? Un système pénal qui exige quatre hommes comme témoins oculaires d’un flagrant délit d’adultère est impossible dans la pratique. L’interdiction imposée par la charia de faire la guerre à d’autres musulmans est tout aussi impossible à respecter. Environ trois quarts des conflits entrepris par des musulmans ont en effet été dirigés contre d’autres musulmans. De la même façon, l’accent mis sur le djihad perpétuel contre les non musulmans est un impératif bien trop sévère. Dans certains pays islamistes, la réforme des lois coraniques par intérêt national est régularisée par des fatwas.

    Bien que la charia, issue du Coran, interdise aux musulmans de faire la guerre à d’autres musulmans; un dignitaire religieux, au nom de Cheikh Qaradawi, à la solde de renégats qataris, c’est par des millions de dollars qu’il s’est permis d’émettre sa fameuse fatwa sur le «jihad en Syrie» !! Un pays musulman, jadis surnommé l’aube de la civilisation islamique. N’est pas là une ‘fitna islamique’ au lieu d’une ‘fatwa’ ? Là aussi, une éventuelle réforme de l’islam peut être tronquée par de vulgaires fatwas, annoncées par des apprentis savants en ‘merdologie’ au service de l’Occident et d’Israël… ! Pour contourner tous ces dépassements et toutes ces exigences irréalistes et inacceptables théologiquement par les textes sacrés, des musulmans au Moyen-Âge ont mis au point certains artifices juridiques permettant l’assouplissement de certaines dispositions sans violer directement ces obligations. Les juristes ont ainsi élaboré le concept du hiyal (stratagèmes) et d’autres moyens permettant l’accomplissement de la lettre de la loi tout en rejetant l’esprit. À titre d’exemple, divers mécanismes ont été mis en place afin de vivre en harmonie avec des États non musulmans alors que des guerres menées contre des coreligionnaires musulmans ont été renommées djihad. Par ailleurs, il existe aussi le système de la double vente (bay al-înah) d’un bien qui permet à l’acheteur de payer un intérêt déguisé. Le corps abstrait de l’islam est fait aussi d’exigences réalisables? Alors que la synthèse médiévale a fonctionné pendant des siècles, elle n’a jamais surmonté une faiblesse fondamentale à savoir qu’elle ne s’enracine pas dans les textes fondateurs et constitutifs de l’islam et qu’elle n’en dérive pas non plus. Basée sur des compromis et des demi-mesures, elle a toujours prêté le flanc à la critique des puristes. L’histoire de l’islam présente en effet nombre de ces contestations, dont le mouvement almohade au Maghreb du XIIe siècle et le mouvement wahhabite dans l’Arabie du XVIIIe siècle. À chaque fois, les efforts des puristes ont fini par échouer face à une synthèse médiévale qui ne s’est jamais réaffirmée que pour être à nouveau contestée par d’autres. L’alternance entre l’islam pragmatique dit aussi modéré et l’islam radical dit aussi dur et violent caractérise l’histoire de l’islam pur et contribue à son instabilité et crée la haine entre musulmans.

    Le défi de la modernité

    La solution pratique qu’offrait la synthèse médiévale s’est effondrée face à la modernité imposée par les Européens, qu’on fait remonter traditionnellement à l’expédition de Bonaparte en Égypte en 1798. Depuis deux siècles, ce défi a poussé la plupart des musulmans dans des directions opposées, allant de l’occidentalisation à l’islamisation.

    Les musulmans, impressionnés par les réalisations des Occidentaux, ont cherché à réduire le rôle de la charia et à la rendre conforme, à la manière occidentale, à des principes tels que l’absence de religion d’État et l’égalité des droits pour les femmes et les non musulmans. Le fondateur de la Turquie moderne, Kemal Atatürk (1881-1938), symbolise cet effort qui jusqu’à environ 1970, apparaissait comme la destinée du monde musulman, la résistance à l’occidentalisation étant alors perçue comme un combat d’arrière-garde futile.

    Mais cette résistance s’est révélée profonde et a finalement triomphé (Kemal Atatürk et Rouhollah Khomeiny: deux visions de l’islam et deux styles très différents). Les quelques successeurs de Kemal Atatürk ont vécu et sa république de Turquie est en train de retourner à la charia. Comme on a pu le voir, l’occidentalisation s’est révélée moins forte qu’elle ne l’était vraiment car elle tendait à attirer des élites bien visibles et sachant se faire entendre alors que les masses restaient à la traîne. À partir de 1930 environ, les éléments réactionnaires ont commencé à s’organiser et à élaborer un vrai programme, particulièrement en Algérie, en Égypte, en Iran et en Inde. Rejetant l’occidentalisation et toutes ses œuvres, ils militaient en faveur d’une application de la charia qu’ils imaginaient aussi intégrale et rigoureuse qu’aux premiers jours de l’islam.

    Même s’ils rejetaient l’Occident, ces mouvements qu’on a appelés islamistes se sont modelés sur les idéologies totalitaires naissantes de l’époque, le fascisme et le communisme. Les islamistes ont emprunté à ces idéologies de nombreuses thèses telles que la supériorité de l’État sur l’individu, le recours à la force brutale et le besoin d’une confrontation démesurée avec la civilisation occidentale. Ils ont aussi emprunté allègrement la technologie occidentale, spécialement dans le domaine militaire et médical.

    Par un travail créatif de longue haleine, les forces islamistes ont peu à peu gagné en force durant le demi-siècle suivant pour finalement être propulsées à l’avant-scène du pouvoir avec la Révolution iranienne (1978-1979) dirigée par l’anti-Atatürk, l’ayatollah Khomeiny (1902-1989). Cet événement dramatique et son essai transformé de création d’un ordre islamique ont largement inspiré les islamistes qui, dans les 35 années qui ont suivi, ont fait des progrès importants, transformant les sociétés et appliquant la charia dans des proportions nouvelles et extrêmes. En Iran, par exemple, le régime chiite a fait subir aux homosexuels un lavage de cerveau et une punition suivant la charia et forcé des Iraniens vêtus à l’occidentale à boire l’eau des latrines. En Afghanistan, le régime des talibans a mis le feu à des écoles de filles et à des magasins de disques. L’influence des islamistes a atteint même l’Occident où l’on trouve un nombre croissant de femmes portant le hijab, le niqab et la burqa. En Kabylie (Algérie), de jeunes Kabyles en rassemblement ont cassé publiquement et sous les caméras le jeûne (ramadan), pour rejeter leur appartenance à l’islam et leur attachement à l’église romaine tout en portant atteinte à la grandeur de l’islam planétaire, peut-être là par faute de ‘fatwas’ ? Alors que même s’il a été créé comme modèle totalitaire, l’islamisme a montré une faculté d’adaptation tactique beaucoup plus grande que le fascisme et le communisme. Alors que ces deux derniers sont rarement parvenus à dépasser le stade de la violence et de la coercition, l’islamisme, emmené par des personnalités comme le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, et son Parti de la Justice et du Développement (AKP), ont expérimenté des formes non révolutionnaires de l’islamisme. Depuis son accession légitime au pouvoir lors d’élections en 2002, l’AKP a peu à peu sapé la laïcité turque avec une habileté remarquable en agissant au sein même des structures démocratiques établies dans le pays, en pratiquant la bonne gouvernance et en s’abstenant de provoquer la colère de l’armée, gardienne historique de la laïcité turque.

    À l’heure actuelle, les islamistes sont en marche mais leur ascension est récente et n’offre aucune garantie de longévité. Comme d’autres idéologies utopistes, l’islamisme perdra effectivement son attrait et son pouvoir déclinera. Les révoltes de 2009 en Iran et 2013 en Égypte contre les régimes islamistes en place sont un indicateur de cette tendance.

    Comment peut-on arriver à concevoir un islam réconciliateur ?

    Pour vaincre l’islamisme, les musulmans anti-islamistes doivent développer une autre vision de l’islam et une autre explication de ce que signifie être un musulman. C’est à ce titre qu’ils peuvent s’inspirer du passé, particulièrement de la période 1850-1950, riche en tentatives de réforme, pour élaborer une « synthèse moderne » comparable au modèle médiéval. Cette synthèse opérerait un choix parmi les préceptes de la charia en vue de rendre l’islam compatible avec les valeurs modernes. Elle accepterait, entre autres progrès, l’égalité des sexes, la coexistence pacifique avec les incroyants et rejetterait l’idée du califat universel.

    Dans ce cas-ci, il est utile de comparer l’islam aux deux autres grandes religions monothéistes. Il y a cinq cents ans, les juifs, les chrétiens et les musulmans étaient tous largement d’accord sur le caractère acceptable du travail forcé et sur le côté inacceptable du paiement d’un intérêt sur de l’argent. Finalement, après des débats longs et acharnés, les juifs et les chrétiens ont changé leur position sur ces deux sujets. Aujourd’hui, aucune voix parmi les juifs et les chrétiens ne s’élève pour approuver l’esclavage ou pour condamner le paiement d’un intérêt raisonnable sur un prêt.

    Par contre, ces débats entre musulmans ne font que commencer. Même s’il a été interdit au Qatar en 1952, en Arabie Saoudite en 1962 et en Mauritanie en 1980, l’esclavage existe toujours dans ces pays et dans d’autres à majorité musulmane (notamment au Maroc, au Soudan, au Sénégal et au Pakistan). Certaines autorités islamiques vont jusqu’à déclarer qu’un musulman pieux doit approuver l’esclavage. Des institutions financières très importantes qui pèseraient pas moins de mille milliards de dollars ont mis au point, ces quarante dernières années, un système permettant à des musulmans pratiquants d’éviter en apparence le versement ou la perception d’un intérêt sur de l’argent (« en apparence » puisque les banques islamiques cachent à peine l’intérêt par des subterfuges tels que des frais de service).

    Les musulmans réformateurs doivent faire mieux que leurs prédécesseurs du Moyen-Âge et fonder leur interprétation aussi bien dans les textes sacrés que dans les sensibilités de l’époque. Pour que les musulmans modernisent leur religion, sans toucher les cinq principes sacrés (a’rkanes) du Coran, ils doivent se rapprocher de leurs homologues monothéistes et trouver un consensus universel qui s’adapte aux trois religions, à l’esclavage, au prêt à intérêt, à la condition de la femme, au droit de quitter l’islam et pourquoi pas le droit de pratiquer deux ou trois religions monothéistes à la fois sous un même toit, sans conflit idéologique? Et bien d’autres choses… L’émergence d’un islam réformé et moderne ne permettra plus les droits inégaux de la femme, le statut du ‘dhimm’, le djihad, les actes terroristes suicidaires, et n’exigera plus la peine de mort pour l’adultère, les atteintes à l’honneur familial, le blasphème, l’apostasie et ainsi de suite.

    Dans ce siècle commençant, on peut déjà distinguer quelques signes positifs allant dans cette direction. Observons quelques faits nouveaux concernant les femmes.

    • En Arabie Saoudite, le Conseil de la Choura a répondu à l’indignation croissante de l’opinion publique à propos de mariages d’enfants en relevant l’âge de la majorité à 18 ans. Même si cette mesure ne signifie pas la fin des mariages d’enfants, elle va dans le sens d’une abolition de cette pratique.

    • Des clercs turcs ont accepté de laisser des femmes réglées aller à la mosquée et prier à côté des hommes.

    • Le gouvernement iranien a pratiquement interdit la lapidation des personnes convaincues d’adultère.

    • En Iran, les femmes ont acquis de nouveaux droits dans la poursuite de leur mari en justice pour cause de divorce.

    • En Égypte, une assemblée de savants musulmans a condamné la clitoridectomie comme une pratique contraire à l’islam et comme un fait punissable.

    • En Inde, une institution islamique de premier plan, Darul Uloom Deoband, a émis une fatwa contre la polygamie.

    On peut également observer d’autres faits nouveaux qui ne concernent pas spécialement les femmes :

    • Le gouvernement saoudien a aboli la ‘djizya’ (impôt de capitation imposé aux non musulmans).

    • Un tribunal iranien a ordonné que la famille d’un chrétien assassiné reçoive la même compensation qu’une victime musulmane.

    • Un colloque de spécialistes réunis à l’Académie islamique internationale du ‘fiqh’ de Sharjah, s’est mis à débattre, pour le contester, de l’appel au meurtre des apostats.

    Pendant tout ce temps, des réformateurs émettent à titre individuel toute une série d’idées qui, si elles ne sont pas encore adoptées, ont au moins le mérite de stimuler la pensée. À titre d’exemple, Nadin al-Badir, journaliste saoudienne, suggère de façon provocante que les femmes musulmanes aient le droit, comme les hommes, de prendre jusqu’à quatre époux. Elle a provoqué un tollé et reçu des menaces de procès et de dénonciations enflammées. Toutefois, elle a suscité un débat nécessaire qui, il fut un temps, était inimaginable.

    À l’instar de son précurseur médiéval, la synthèse moderne demeure vulnérable face aux attaques lancées par les puristes qui peuvent renvoyer à l’exemple du Prophète Mohammed (QLSSL) et insister sur le fait de ne pas en dévier. Mais après avoir vu les œuvres de l’islamisme, violent ou non, on peut espérer que les musulmans rejetteront l’idée du rétablissement d’un ordre moyenâgeux et seront ouverts au compromis avec la modernité. L’islam ne correspond pas nécessairement à une mentalité rétrograde et figée car il est ce qu’en font les musulmans d’aujourd’hui.

    Implications politiques

    Que peuvent faire pour se rapprocher de leur objectif, ceux de l’islam radical, aussi bien que ceux de l’islam modéré, qui s’opposent à la charia, au califat et aux horreurs du djihad ?

    Que le meilleur gagne !

    Pour les modérés, le grand défi est de développer non seulement une vision différente de celle des radicaux mais aussi une alternative sociale et politique à l’islamisme. Si ces radicaux (salafistes) ont atteint un tel degré de pouvoir et d’influence, c’est grâce au dévouement, au travail acharné, à la générosité et au désintéressement. Quant aux modérés, ceux-là doivent également travailler dur, probablement pendant des décennies, pour élaborer et ensuite diffuser une idéologie aussi cohérente et contraignante que celle des radicaux. Dans ce processus, les spécialistes dans l’interprétation des textes sacrés et les meneurs capables de mobiliser les foules occuperont un rôle essentiel. Quant aux modérés, ils peuvent contribuer à faire progresser un islam moderne de deux façons. En premier lieu, en résistant à toute forme d’islamisme non seulement l’extrémisme brutal de la façon du FIS d’Ali Benhadj, mais aussi les mouvements politiques qui agissent à pas feutrés et en toute légalité comme l’AKP turc. Erdogan est moins cruel et plus doux que le FIS algérien, mais il est aussi plus efficace et non moins dangereux.

    Conclusion

    Quiconque estime la liberté d’expression, l’égalité devant la loi et d’autres droits humains contestés en tout ou en partie par la charia, doit contrecarrer sans faiblir le moindre soubresaut islamiste. Cependant, ils existent bel et bien et représentent le seul espoir de vaincre le péril que sont le djihad planétaire et l’islamophobie, et de lui substituer un islam qui ne constitue pas une menace pour notre civilisation. Puisqu’une fatwa est synonyme de changement opéré en vue d’une amélioration, alors celle-ci trouve sa juste place dans la réforme d’un islam politique et plein de complicités.

    *Journaliste indépendant

  27. KHARCHI

    avril 27, 2016 à 11:38

    IL FAUT L’ÉVACUÉ EN SUISSE !IL EST EN GRAVE ETAT .

    • lila

      juin 20, 2016 à 8:52

      Il est pas président lui 😉 … arrêtez vous êtes sur El Manchar

  28. lila

    juin 20, 2016 à 8:41

    Avez vous au moins vu la source de cette info? aucun de vous n’a cherché à voir le communiqué, se renseigner voir si c’est vrai… on aime mieux critiquer rabaisser traiter l’autre de fou, alors qu’on est même pas foutu cerner le vrai du faux!!
    ça ne m’étonne pas que l’Islam soit si mal interprété … apprenez à vous instruire!

    • akass

      juin 14, 2017 à 10:20

      Bonjour et bravo Lila! Beaucoup de personnes n’ ont rien compris!

  29. Hayet

    juin 21, 2016 à 11:04

    Par cette présente je n’est qu’à dire à ce Said Saadi de récite tout simplement la”Fatiha”sans faire de faute il est déjà génial.

    Tout simplement sans trop donner d’importance pour ce qu’il venait faire sa fatwa pour le mois sacré du ramadhan. Nous monsieur on est joyeux a son arrivé et on pleure à son dernier jour.

    Je remercie nos lecteurs pour leurs commentaires laisses, nous sommes musulmans nos respect pour notre religion

  30. chewbacca

    juillet 3, 2016 à 11:08

    l’échec entoure Said Saadi de tout les cotes et devenu fou ,il ne sait quoi dire et quoi faire , il s’est trompé de societe, peut etre , aujourdhui , il s’edt trompé de religion !! quel mec !!

  31. chewbacca

    juillet 3, 2016 à 11:25

    l’échec entoure Said Saadi de tout les cotes et devenu fou ,il ne sait quoi dire et quoi faire , il s’est trompé de societe un jour, peut etre , aujourdhui , il s’edt trompé de religion !! quel mec !!

  32. Rétroliens : Personnalités et médias piégés par sites satiriques | Actubis

  33. akass

    juin 14, 2017 à 10:13

    Mais non, mais non!! Je n’ ai pas pu lire tous vos commentaires, mais il y ‘en a qui ne comprennent rien à rien! Se reconnaissent donc les incultes qui peuvent!
    Saadi a tort! Je le dis haut et fort! Et pour cause: Vivement que les saouds, ces divins proches du divin, décrétent un ramadan plus long, à savoir 3 mois par an, dont la moitié en hiver pour soulager les esprits, l’ autre moitié durant l’ été pour les plus aguerris!
    Sachant que les sujets saoudiens et consorts, à l’ approche du ramadan, s’ envolent vers d’ autres lieux propices à la débauche, la beuverie, les jeux du hasard… mais ils savent qu’ en priant, leur divin pardonne tout, et surtout qu’ ils le prennent pour un chiffon, auprès duquel ils s’ essuient les mains et tout péché est pardonné!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Le gouvernement confie le dossier de la “baleine bleue” au ministère de la pêche

Publié

dans

blue-whale-challenge

Le gouvernement tire la sonnette d’alarme. Le “blue whale challenge”, ou le jeu qui pousse les adolescents au suicide, doit être banni sans plus attendre a indiqué le premier ministre Ahmed Ouyahia qui a convoqué à cet effet une cellule de crise. Réunis en conclave tôt ce matin, le chef du gouvernement ainsi que de nombreux membre de l’exécutif, sont convenus de confier le dossier au ministère de la pêche.

Loi du talion

Après l’aveu d’impuissance de la ministre des télécoms et des coupures d’internet, le gouvernement a décidé de prendre ses responsabilités et de se saisir du dossier de la baleine bleue. Plus question de bloquer l’accès au jeu par des artifices numériques, “il s’agit maintenant de s’attaquer au problème à la racine” selon le mot d’ordre du premier ministre Ahmed Ouyahia. “La baleine bleue tue nos enfants. Nous avons pris la décision d’appliquer la loi du talion : Œil pour œil dent pour dent” a affirmé le chef de l’exécutif au terme de la réunion qu’il a tenue avec plusieurs membres de son gouvernement. “Nous sommes incapables de restreindre l’accès au jeu, selon les dires même de la ministre chargée de la censure sur internet, mais cela ne nous empêchera pas d’aller chercher cette foutue baleine physiquement là où elle se trouve” a indiqué Ouyahia et de poursuivre “voilà pourquoi nous avons décidé de confier le dossier au ministère de l’agriculture et de la pêche, il aura pour mission de la chasser en haute mer dans le mois qui vient”.

C’est gros comme un poisson d’avril

Le ministère de l’agriculture et de la pêche est déjà sur le pied de guerre. 05 baleiniers ont été commandés à la Chine pour mener la traque à bien. Déployés en méditerranée, ils patrouilleront nuit et jour dans les eaux territoriales algériennes afin de mettre hors d’état de nuire la baleine bleue. Cette flotte veillera également à la sécurité des câbles internet contre les attaques de requins, selon le ministre de l’agriculture et de la pêche. Nous ne savons pas si les moyens engagés par le gouvernement sont les plus à même de venir à bout de la baleine bleu mais c’est tellement gros que ça ressemble davantage à poisson d’avril.

Lire la suite

Actualités

ⵉ ⵡ-ⴰⴽⴽⴻⵏ ⴰⴷ-ⵜ-ⵜⵟⴼⴻⵎ ⵍⴻⴱⴷⴰ ⵜⴼⴰⵕⵇⴻⵎ ⵜⴰⵎⵓⵔⵜ, ⵜⴻⴱⴹⴰ ⴰɣⴻⵕⴱⵉ, ⴰⵛⵛⴻⵕⵇⵉ

Publié

dans

algerie-gouvernement

ⵏⴻⵙⵙⴰⵡⴰⵍ-ⴰⵙⵙⴻⵏ ⵉ ⵡⵉⴷ ⵉɛⴻⴷⴷⴰⵏ
ⵉ ⵡⵉⴷ ⵢⴻⵎⵎⵓⵜⴻⵏ ɣⴻⴼ ⵍⵃⴻⵔⵎⴰ-ⵙ
ⵅⴰⵙ ⵜⴻⵜⵜⵛⴻⵜⴽⵉ ⵓⵔ ⴷ-ⴰⵙ ⴷ-ⵙⵍⴰⵏ
ⵢⴰⴽ ⵡⵉⴷ-ⴰⴽ ⵢⴰⴽ ɣⴰⴱⴻⵏ ⵢⵉⴱⵡⴰⵙ,
ⴰ ⵢⴰⵜⵎⴰ ⵡⵉ ⴷ-ⴰⵡⴻⵏ ⵢⴻⵎⵍⴰⵏ
ⵜⴰⵎⵓⵔⵜ ⴰɛⵣⵉⵣⴻⵏ ⵉ ⴽⴻⵏ ⵢⴰⵔⵃⴰⵏ
ⴰ ⴽⴻⵏ ⵉⵎⴻⵍ ⴰⵎⴻⴽ ⴰⴽ ⵉ ⵜⵜⴻⵔⴰⵏ
ⵔⵔⵓⵏⵏ-ⵜ ⵓⵍⵍⴰ ⴷ-ⵜⵊⵓⵔ ⴼⴻⵍⵍ-ⴰⵙ,

ⵢⴻⵕⵥⴰ-ⵜⵜ ⵍⴼⵉⵍ ⵉ ɛⴻⴷⴷⴰⵏ
ⵢⴻⵛⵛⴰ-ⵜⵜ ⴳⵎⴰ-ⵙ ⵉⵙ ⴷ-ⵔⵏⴰⵏ,
ⴰⴷ-ⵜⵢⴻⵏⵟⴻⵍ ⵡⵉⵏ ⵉ ⵜⵜ-ⵢⵓⵔğğⴰⵏ
ⵢⵉⵡⴻⵏ ⵓⵔ ⴷ-ⴰⵙⴻⵏ ⵉⴳⴰ ⵜⵉⵍⵍⴰⵙ,

ⵎⴽⵓⵍ ⵍɛⵉⴱ ⵍⴰ ⴷ-ⵢⴻⵜⵜⵏⵓⵍⴼⵓ
ⵢⴰⴽ ⵙⴻⴳ-ⵡⴻⵏ ⵉ ⴷ-ⵢⴻⵡⵡⵉ ⵉⵎɣⵉ,
ⵎⵉ ⴷ-ⴰⵙ ⵏⴻⵏⵏⴰ ⴰⵔ ⴰⴷ-ⴰ-ⵜⵜⴻⴼⵔⵓ
ⵣⵉɣ ⴰⵙⴰⵢⵉ ⵉɣⵍⴻⴱ ⵉⴹⴻⵍⵍⵉ,
ⵜⴰⵎⵓⵔⵜ ⵉ ⵜⴻⵕⵥⴰⵎ ⵜⴻⵜⵜⵔⵓ,
ⵓⵔ ⵜⵊⴻⴱⴱⴻⵔ, ⵓⵔ ⵜⵃⴻⵍⵍⵓ,
ⴰⵀⴰⵜ ⵜⴻⵙɛⴰ ⴷⴰɛⵡⵙⵙⵓ
ⴼⴻⵍⵍⴰ-ⵡⴻⵏ ⴰⵔⴰ ⴷ-ⵜⴻⵙⵜⴻⵇⵙⵉ

ⵢⵉⵡⴻⵏ ⵡ-ⴰⵙⵙ ⵎⴰ ⵢⴻⵀⵓⵣⴻⴷ ⵡ-ⴰⴹⵓ
ⵏⴻⴹⵎⴰɛ ⵢⵉⵙⵡⴻⵏ ⴰⴷ ⵢⴻⴳⵍⵓ
ⴰⴽⴻⵏ ⵉ ⴼⵕⴻⴹ ⴰⵔ ⴷ-ⴰ-ⵜⴻⵚⴼⵓ
ⵏⴰɣ ⴰⴽⵓⵏ ⵉⵅⴷⴰɛ ⵕⴻⴱⴱⵉ…

ⴰⵙ ⵎⵉ ⴰⴽⴽⴻⵏ ⵉ ⵎⵉ ⵜⴻⴱⴹⴰ
ⵙⴻⴽⵔⴰ ⵏ ⵡ-ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵎⵉ ⵢⴻⴷⴷⴰ
ⵢⴻⵏⵡⴰ ɣⴻⴼ ⵜⵉⵍⵍⴻⵍⵉ,
ⵣⵉɣⴻⵏ ɣⵓⵔ-ⵡⴻⵏ ⵜⵀⴻⴳⴳⴰ
ⵍⵎⴻⵇⵙⵓⴹ ⴷ-ⵍⴻⵇⵢⴰⴷⴰ
ⵎⴰⵛⵛⵉ ⴷ-ⴰⵔⵓⵎⵉ,
ⴰⵙ ⵎⵉ ⵜⵜ-ⵜⵃⵓⵣⴰⵎ ⴷ-ⴰⵢⵍⴰ
ⵏⵓⴽⵡⵏⵉ ⵓⵍⵍⴰⵛ, ⴽⵓⵏⵡⵉ ⵢⴻⵍⵍⴰ
ⵜⴻⴳⴰⵎ-ⴰⵙ ⵉⵙⴻⵎ ⵜⵓⵔⴰ
ⴰⴽⵓⵏ ⵉⵅⴷⴰɛ ⵕⴻⴱⴱⵉ..

ⴰⵊⴰⵊⵉⵃ ⴰⵙ ⵎⵉ ⵉɛⴻⴷⴷⴰ
ⵢⴻğğⴰ-ⴷ ⵜⵉⴳⴳⵓⵊⴻⵍⵜ, ⵜⵓğğⵍⴰ
ⵍⴻğğⵔⴰⵃ ⴷ-ⵉⵎⵎⴻⵟⵟⵉ,
ⵡⵉⵏ ⵉⵔⵓⵃⴻⵏ ⵙ ⵏⵏⵉⵢⴰ
ⵢⴻğğⴰ-ⴷ ⴰⵅⵅⴰⵎ-ⵉⵙ ⵢⴻⵅⵍⴰ
ⵜⴻⴳⴳⵔⴰⵎ-ⴷ ⴰⴽ ⴽⵓⵏⵡⵉ,
ⵜⴻⵔⵔⴰⵎ ⵉ ⵛⵛⴰɛⴱ ⵚⵕⵉⵎⴰ
ⴷⴷⵓ ⵏⴰɣ ⴼⴻⴽ-ⴷ ⵏⵏⴻⴽⵡⴰ
ⵜⴻⴳⴳⴰⵎ-ⴰⵙ ⵉⵙⴻⵎ ⵍⵃⵓⵔⵢⴰ,
ⴰⴽⵓⵏ ⵉⵅⴷⴰɛ ⵕⴻⴱⴱⵉ…

ⵜⴰⵎⵓⵔⵜ ⵜⵓɣⴰⵍ-ⴰⵡⴻⵏ ⴷ-ⴰⵢⵍⴰ
ⵜⴻⵛⵛⴰⵎ-ⵜⵜ, ⴰⴽⴻⵏ ⵉ ⴷ-ⴰⵡⴻⵏ ⵢⴻⵀⵡⴰ
ⴳⴻⵔ-ⴰⵡⴻⵏ ⵉ ⴷ-ⵜⴻɣⵍⵉ,
γⵓⵔⵡⴻⵏ ⴽⵔⴰ ⵜⴻⴱɣⴰⵎ ⵢⴻⵍⵍⴰ
ⵢⵉⵡⴻⵏ ⵓⵔ ⵢⴻⵣⵎⵉⵔ ⴰ ⴷ-ⵢⵉⵏⵏⵉ ⴰⵍⴰ
ⵛⵛⴰɛⴱ ⵉⵜⵜⵡⴰⵍⵉ,
ⵜⴻⵡⵡⵉⵎ ⵜⴰⵎⵓⵔⵜ ⴷ-ⵜⵔⵉⴽⴰ
ⵡⵉ ⵏⵜⴻⵇⵏ ⴰⴷ ⵙ ⵜⵉⵏⵏⵉ-ⵎ ⴰⴽⴰ
ⵜⴻⵇⵇⴰⵔⴻⵎ-ⴰɣ,ⴷ ⵛⵜⵉⵔⴰⴽⵢⴰ
ⴰⴽⵓⵏ ⵉⵅⴷⴰɛ ⵕⴻⴱⴱⵉ…

ⵉ ⵡ-ⴰⴽⴽⴻⵏ ⴰⴷ-ⵜ-ⵜⵟⴼⴻⵎ ⵍⴻⴱⴷⴰ
ⵜⴼⴰⵕⵇⴻⵎ ⵜⴰⵎⵓⵔⵜ, ⵜⴻⴱⴹⴰ
ⴰɣⴻⵕⴱⵉ, ⴰⵛⵛⴻⵕⵇⵉ,
ⵜⴰɛⴷⴰⵡⵜ-ⵏⵏⴻɣ ⵜⴻⵏⵏⴻⵔⵏⴰ
ⵍⴰ ⵜⴻⵙⵎⴻⵏⴷⴰⴳⴻⵎ ⵉⵙⵓⴼⴰ
ⵜⴻⵣⴳⴰⵎ-ⴷ ⵉ ⵜⵉⵍⵉ,
ⴳⴻⵔ-ⴰⵏⵏⴻɣ ⵏⴻⵜⵜⴻɛⴻⵙⵙⴰ
ⵜⴻⵔⵔⴰⵎ-ⴰɣ ⵡⴰ ⵢⴻⴽⴽⴰⵜ ⵡⴰ
ⵜⴻⵏⵏⴰⵎ-ⴰɣ: ⵜⴰⴷⵓⴽⵍⵉ ⴰⴽⴰ
ⴰⴽⵓⵏ ⵉⵅⴷⴰɛ ⵕⴻⴱⴱⵉ…

ⴰⵙⵙ-ⴰ, ɣⴰⵙ ⵜⵓⴹⴻⵏ ⴰⵇⴻⵕⵓ-ⵙ
γⴰⵙ ⴰⴽⴻⵏ ⵎⴰⵣⴰⵍ ⵏⵅⵓⵚ
ⵏⴻⵔⴱⴻⵃ-ⴷ ⴰⴹⵉⵍⵍⵉ,
γⴰⵙ ⵜⵉⵎⴻⵙ-ⵏⵏⵉ ⵏ-ⵣⵉⴽ ⵜⴻⵜⵜⵏⵓⵙ
ⵢⵓɣⴰⵍ-ⴰɣ ɣⴻⵔ ⵍğğⴻⵔⵃ ⵍⵎⵓⵙ
ⵎⵉ ⵜⴻⵍⵍⴰⵎ ⴽⵓⵏⵡⵉ,
ⵏⵓⴽⵏⵉ ⵙ-ⵛⵛⴰɛⴱ ⴰⵎⴻⴳⵃⵓⵙ
ⴽⵔⴰ ⵢⴻⴹⵕⴰⵏ ⵢⵉⴷ-ⵏⴻɣ ⴷⵔⵓⵙ
ⵎⴰⵣⴰⵍ ⵏⴻⴽⴽⴰⵜⴰⵡⴻⵏ ⴰⴼⵓⵙ
ⴰɣ ⵉⵅⴷⴰɛ ⵕⴻⴱⴱⵉ

ⵍoⵓⵏⵉⵙ ⴰⵉⵜ ⵎⴻⵏⴳⵓⴻⵍⵍⴻⵜ

Lire la suite